Allaitement

Les douleurs de l'allaitement - partie 2

Si pour certaines l’allaitement se déroule sans aucun problème, d'autres rencontrent des difficultés et même des douleurs importantes. Voici quelques conseils pratiques.

Dans un premier article, nous avons traité de différents problèmes qui pouvaient mener à de la douleur lors de l'allaitement. L'engorgement, la mastite, les canaux lactifères bloqués et l'abcès sont ici les sujets que nous aborderons, afin de vous aider à comprendre ces problèmes reliés à des tensions mammaires.

L'engorgement et les canaux lactifères bloqués

L'engorgement ainsi que les canaux lactifères bloqués sont des problèmes reliés à un trop plein de lait ou de liquide. Ce problème est fréquent, surtout lors de la montée de lait. L'œdème accompagne souvent ces problèmes. La première chose à penser en cas de problème comme celui-ci, c'est de faire sortir le lait. Il est très important de ne jamais laisser un sein engorgé ou un canal bloqué... car la mastite est souvent la suite de ses problèmes. Voici un petit aide mémoire en cas d'engorgement ou de canaux bloqués.

1- Exprimer le lait
Faites sortir le lait, soit en mettant votre bébé au sein, en utilisant un tire-lait, ou en tirant votre lait manuellement. Attention, la compression manuelle du sein est recommandée seulement si le sein n'est pas oedématié. L'eau chaude peut aussi vous aider à faire couler le lait. Vous pouvez donc prendre une bonne douche ou encore mettre des compresses chaudes à l'endroit engorgé.

Plusieurs femmes croient que plus elles tireront leur lait, plus elles en produiront, et s'abstiennent d'utiliser le tire-lait en cas d'engorgement. Il est vrai que si vous videz votre sein, que vous le stimulez au maximum, en effet, votre production augmentera selon le type de tire-lait que vous utilisez. Par contre, lorsque vous êtes engorgée, il n'y a aucun problème à utiliser le tire-lait pour tirer une once ou deux. Ceci permettra de soulager l'inconfort que cause l'engorgement ou le canal bloqué. Vous ne stimulerez donc pas votre production. Petit conseil cependant : lorsque vous utilisez un tire-lait, choisissez une coupelle de bonne taille.

Pour faire sortir votre lait, voici quelques suggestions 
  • Faites téter bébé le plus souvent possible, des tétées efficaces, avec un bébé bien éveillé.
  • Changez régulièrement de position d'allaitement.
  • Exprimez votre lait manuellement
  • Utilisez votre tire-lait. Je vous conseille de consulter une marraine d'allaitement ou une consultante en lactation, afin de vous assurer de ne pas sur-stimuler votre production de lait.
  • Appliquez de la chaleur localement, à l'endroit douloureux et engorgé. La chaleur est appliquée avant ou pendant la tétée, mais ne devrait pas être utilisée entre les tétées. Le froid peut aider aussi à diminuer l’œdème, mais il bloque la circulation du lait. Si vous avez de la difficulté à choisir entre le chaud ou le froid, contactez une marraine d'allaitement afin de vous aider à faire le bon choix, selon votre situation.
  • Prenez un bain ou une douche chaude.
  • Assurez-vous que votre soutien-gorge est bien ajusté... pas trop serré. Un soutien-gorge mal ajusté peut bloquer les canaux lactifères.
  • Massez, sans douleur, votre sein pendant la tétée. Faire couler le lait prévient les complications!

2 - Relancer votre circulation sanguine
Prendre un bain est une bonne façon de vous aider à stimuler votre circulation. L’acupuncture est aussi un excellent outil, et peut même vous aider à augmenter ou diminuer votre production. Lorsque vous vous reposez, tentez de vous coucher sur le dos, à plat, les seins plus hauts que le cœur. Faites régulièrement des mouvements circulaires avec vos épaules. Demandez à votre conjoint... un bon massage de dos!

3- Aider l’œdème à se résorber, diminuer l'inflammation
Discutez avec votre pharmacien de la meilleure médication à utiliser dans votre cas. Les feuilles de chou aident aussi à diminuer l’œdème. Vous les appliquez partout sur le sein... à l'exception du mamelon. Une naturopathe peut aussi vous suggérer plusieurs traitements naturels, soit en homéopathie ou en cataplasme, afin de vous aider à faire disparaître l'œdème.

4- Trouver des outils pour gérer la douleur
Certaines médications, comme le Tylenol, peuvent être utilisées. Je vous conseille d'en discuter avec votre pharmacien. Les trucs mentionnés ci-haut aident aussi à vous rendre plus confortable.

5 - Prévenir ou combattre l'infection.
Assurez-vous de ne pas faire de fièvre, prenez votre température occasionnellement. Une mastite peut arriver très rapidement si les canaux restent bloqués ou encore, si l'engorgement n'est pas réglé. Assurez-vous que l'état de vos mamelons est parfait! Si vous voyez des crevasses ou des gerçures, demandez de l'aide afin d'éviter l'infiltration de bactéries.

Le canal lactifère bloqué ressemble, au toucher, à un vers. Une ligne rouge apparaît parfois à l'endroit qui est bloqué. Le pore obstrué peut parfois aussi laisser paraître un point blanc ou une ampoule sur le mamelon. Il peut être dû à un obstacle externe, comme un doigt qui pousse sous le nez du bébé, un soutien-gorge mal ajusté, une ceinture de sécurité, ou il peut aussi être dû à un obstacle interne, comme du lait résiduel plus épais. La douleur est généralement localisée. Les canaux bloqués se traitent de la même façon que l'engorgement, mais de façon plus précise, puisque vous savez, en général, où est situé le blocage.

La mastite

Une femme atteinte d'une mastite a, en général, les symptômes suivants :

  • Une rougeur
  • Une chaleur
  • Parfois de la température
  • Une douleur, la sensation peut même être très douloureuse, dans un sein
  • Et des tensions importantes dans les seins

Les femmes qui ont des mastites ont parfois de la difficulté à mettre le bébé au sein, à cause de la douleur, mais aussi parce que le mamelon et l'aréole sont très tendus. L'écoulement du lait est parfois retardé, voire impossible.

Dès que vous avez des signes de mastite, il est conseillé de consulter une consultante en lactation, une marraine d’allaitement ou une infirmière, afin de vous aider rapidement à traiter ce problème. Parfois, certaines femmes ont besoin de médication (sous prescription) afin d'éliminer la mastite.

Ce qui est important à faire, au moindre signe de mastite :

  • Relancez la circulation sanguine.
  • Diminuez l'œdème et l'inflammation.
  • Trouvez des moyens pour gérer la douleur
  • Faites couler le lait, continuez d'allaiter. Utilisez différentes positions d'allaitement. La position de la louve est encouragée dans les cas d'engorgement ou de mastite.
  • Surveiller toujours l'état de vos mamelons, afin de ne pas les abîmer.

Certaines mastites sont inflammatoires alors que d'autres sont infectieuses. Ce n'est pas toujours évident, à l'œil, d'identifier quelle sorte de mastite vous avez. Lors d'une mastite bactérienne, il est fréquent de devoir traiter l'infection par des antibiotiques.

L'abcès

Lors d'un abcès, votre sein souffre d'une inflammation ET d'une infection. En cas d'abcès, la femme peut observer une masse sur son sein, conséquence de la formation de pus. La masse peut être plus ou moins ronde et peut avoir de petites bosses. La rougeur est importante. L'abcès est souvent la suite d'une mastite. En cas d'abcès, vous pouvez toujours continuer à allaiter, il n'y a pas de pus dans votre lait. Par contre, il serait important de consulter, de ne pas tenter de régler ce problème par vous-même, car certaines femmes ont besoin d'un drainage ou d'une médication sous prescription.

Comme vous le constatez, plusieurs de ces problèmes sont directement reliés. Un engorgement qui n'est pas soulagé peut conduire à une mastite... qui peut se transformer en abcès. Alors, ne prenez jamais vos seins à la légère, la douleur n'est pas normale à l'allaitement. Plusieurs ressources existent pour vous guider et vous outiller, n'hésitez surtout pas à les consulter, afin d'éviter ce genre de problème! L'allaitement est une expérience qui devrait vous être agréable et positive. Il arrive parfois des petits pépins, mais ils devraient se régler rapidement... avec les bons outils!

Karine Bergeron
Accompagnante à la naissance

Karine Bergeron est accompagnante à la naissance et termine présentement une formation complémentaire en périnatalité. De plus, elle a étudié en soins infirmiers. Maman d'une petite fille du nom de Laurence, bénévole pour « L'entraide maternelle », marraine d'allaitement et animatrice de cours prénataux, elle collabore avec joie à Mamanpourlavie.com puisqu’elle est passionnée de périnatalité et prête à vous transmettre toutes ses connaissances afin que vous puissiez profiter du plus beau cadeau de la vie : devenir parents! Pour en savoir plus ou pour poser vos questions, mereetmonde.com, section accompagnante.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires