Famille

Vivre en famille quand un des enfants est malade

Vivre avec un enfant malade représente un défi de taille. Cela impose un rythme hors-norme à la famille puisque cela implique des émotions hors-normes qui incluent de l'inquiétude, de la culpabilité et une vie différente qui est à apprivoiser.

Accompagner

Comment faire pour accompagner nos enfants lorsque la fratrie est chamboulée par la maladie? L'enfant malade est celui qui demande des soins. Il a donc une relation différente de celle qu'il aurait s'il était en pleine santé. Les séjours à l'hôpital, les opérations, les traitements, la médication et toute la logistique des rendez-vous ou des transports; voilà autant de détails à mettre en place pour chaque situation. Et ces éléments font partie dorénavant du quotidien de la famille.

Parler 

Il est important d'oser dire. Les enfants ont besoin de mots simples, de transparence et de sécurité. Les tabous, les secrets et les non-dits sont des zones d'ombre à éviter pour que l'enfant puisse construire un socle solide et sécure.

À ne pas oublier : la sécurité est essentielle dans la construction saine d'un enfant.

Quand on parle de tout dire, il est primordial de dire ce que l'enfant est capable de comprendre et entendre. On respecte son rythme. On répond à ses questions simplement en évitant les projections. Nous avons souvent peur des réactions de nos enfants. On veut les protéger et c'est alors qu'on projette nos propres peurs, mais aussi nos croyances.

Le moment présent

Les enfants réagissent souvent très bien, mieux que nous. Eux, ils ont besoin de savoir qu'ils peuvent demeurer en sécurité, être écoutés et entourés. Ils sont résiliants car ils n'abordent pas la vie avec le même ressenti. Ils ne connaissent pas les conséquences, le moment présent est leur réel. Ils n'ont pas autant de vécu que nous. Et en bout de ligne, cela est souvent une bonne chose car nous avons ainsi un peu d'espace pour gérer nos propres émotions.

La fratrie vit-elle, elle aussi, au rythme de la maladie? Les enfants de la fratrie de l’enfant malade savent alors que leur temps est limité, voire différé, puisqu’il y a « urgence ».

Là aussi nommez! On explique ce qui se passe, ce qu'on voudrait, on parle de l'espace temps avec des repères qu'ils peuvent comprendre en fonction de leur âge. Rester à l'écoute sera une boussole pour mieux interagir avec nos enfants. Nous avons tendance à nous mettre beaucoup de pression pour tout réussir et pour, malgré tout, garder un semblant de routine.

Mais nos enfants ont besoin, en réalité, de peu de temps; tant et aussi longtemps que ce temps est de qualité, authentique, connecté et qu’il est répété.

Pour aller plus loin

Préma-Québec
Société pour les enfants handicapés du Québec
Organisme Le Petit Répit
Revue Laennec : Accompagner la famille d'un enfant gravement malade

Chloé Finiels
Accompagnement périnatal et familial

Chloé Finiels s’est tournée vers l'accompagnement périnatal et familial après un Baccalauréat en psychologie clinique. Consultante, elle tient des chroniques sur les réseaux sociaux. Sa mission est de permettre à la famille de reprendre confiance en son intuition et développer ses aptitudes grâce à des outils concrets, une communication efficace et une écoute empathique. Elle s'intéresse aux relations et à l'émotionnel dans toute leur authenticité. La difficulté parentale, l'épuisement maternel ou les familles neuro atypiques forment son domaine d'expertise. Elle exerce depuis 2011 et ses clients se disent touchés par sa sensibilité, son empathie, le non jugement et son écoute. Son intention est de briser la solitude et la difficulté parentale en levant les tabous sociétaux. Elle exerce au Québec et dans toute la francophonie, par visio conférence.


Cette semaine
Six questions pour faire la lumière sur la dermatologie en ligne

La télémédecine fait désormais partie du quotidien des familles québécoises. Mais quel est le niveau d'efficacité de cette pratique? Dre Émilie Bourgeault, dermatologue chez DermaGo.ca, nous donne son point de vue. 

La plagiocéphalie - syndrome de la tête plate

« Encore trop de bébés à la tête plate » selon l’article sur le sujet de la plagiocéphalie paru à l’automne 2017 dans le journal La Presse. Les récentes études sur cette condition clinique du nourrisson sont unanimes, pour éviter le port du casque (orthèse crânienne) le dépistage de la plagiocéphalie doit se faire très tôt.  

10 raisons de leur faire des câlins

Le 21 janvier, c’est la Journée internationale des câlins et plus que jamais on en a tous besoin! C’est le moment parfait pour devenir un peu gaga et se raconter tous ces petits riens qui nous explosent le cœur et nous poussent à étreindre nos enfants, peu importe leur âge!

L'attachement et le détachement parent-enfant

Est-ce que je vais rendre mon enfant dépendant si je le prends dans mes bras? Voilà la question que j’ai reçue d’une lectrice. Son bébé d’un an traverse une phase très « maman » ; elle se demande comment gérer la situation.

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires