Famille

Composer avec les défauts de nos enfants

Une petite obstineuse, un grand dramaturge, des éternels insatisfaits et quelques retardataires... Comment accepter ces petits et grands défauts qui nous exaspèrent?

Après avoir tenté le tout pour le tout, après avoir mis en place des stratégies basées sur les récompenses, les punitions, l’abolition des desserts et les explications sur tous les tons, vous vous rendez finalement à l’évidence : votre enfant est comme ça! Comment pourrez-vous composer avec les défauts de vos enfants chéris, ceux que vous avez mis au monde et que vous aimez plus que tout, mais dont certains comportements vous dérangent maintenant qu’ils grandissent?

Éducation

Parfois, la réalité nous rattrape et certains aspects de la personnalité de notre enfant que nous n’avons pas pris soin de corriger quand il était petit deviennent bien plus envahissants en grandissant. Les bouderies, les crises, l’insatisfaction chronique, la paresse, les pleurs, les mensonges et le manque de respect qui étaient expliqués en partie par la crise des 2 ans ne sont plus légitimes quelques mois plus tard.

Il est vrai qu’un enfant qui n’a pas appris la politesse, l’effort ou la reconnaissance étant jeune ne l’apprendra probablement pas par lui-même en vieillissant. C’est quand ses besoins et son vocabulaire grandiront avec lui que les parents constateront qu’ils ont quelques leçons de bienséance d’appoint à lui donner pour éviter que les petits excès transforment leur enfant en petit monstre.

Trait de caractère

Dans d’autres cas, ce qui agace les parents semble incorrigible. C’est la façon de répondre ou de s’exprimer qui les fatigue. C’est l’habitude qu’ont les enfants de toujours choisir quelque chose de mauvaise qualité ou, au contraire, d’avoir des goûts de luxe. C’est le ton un peu arrogant ou la manie de toujours poser des questions. C’est aussi parfois l’incapacité d’arriver à l’heure où que ce soit ou l’excès de zèle qui les pousse à dicter à leurs parents certaines règles de conduite.

Ces multiples volets de la personnalité de notre enfant nous rendent souvent irritables et si nous essayons tant bien que mal de les corriger, nous ne récoltons en échange que des enfants qui se plaignent encore davantage et qui nous remettent sur le nez chacun de nos petits travers. Pire encore, notre enfant se sent misérable, et si nous avons le malheur de percevoir cette réaction comme un acte théâtral, il se fâche et tente alors bien maladroitement de nous faire réaliser toute l’injustice dont il est victime.

En cherchant toujours à corriger des défauts qui ne sont pas de mauvaises habitudes, mais bien des traits de caractère, nous n’améliorons pas les choses. Au contraire, nous habituons notre enfant à argumenter sur des sujets pour lesquels il n’y a pas de conclusion possible et nous lui apprenons à juger quelqu’un sur des caractéristiques qui lui sont propres. En plus de nous fatiguer pour rien, ces jugements bien arbitraires ont de bonnes chances de se retourner contre nous tôt ou tard.

Lâcher prise

Comme nous n’y pouvons rien et que chacun a le droit d’avoir une personnalité bien à lui, nous aurions avantage à lâcher prise et apprendre plutôt à connaître cette personne à part entière qu’est devenu notre enfant. Il ne sera peut-être pas sportif comme vous, il ne deviendra sans doute pas professeur ou médecin comme son père, mais peut-être que derrière son grand besoin de faire valoir son opinion et sa soif de justice se cache un grand avocat, un politicien ou un futur David Suzuki. La nature de nos enfants et ce que nous percevons comme étant des défauts ne sont parfois que des traits de personnalité avec lesquels nous n’avons jamais eu d’affinités.

Il faudra toutefois nous y faire puisqu’en vieillissant ces enfants, qui ne pensent pas et n’agissent pas comme nous, seront encore nos enfants. C’est en discutant avec eux et en faisant des compromis que nous arriverons à les comprendre et à apprécier ces différences que nous n’avions jamais pris le temps de connaître. N’oublions pas que si nous avons des tempéraments diamétralement opposés, ils ne nous trouvent certainement pas parfaits non plus.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
Patiner en sentier : une activité familiale mémorable

Le patin à glace et probablement le ski sont les sports hivernaux que pratiquent le plus les Québécois. Voici quelques suggestions de sentiers de glace tout près de Montréal. 

Mac & cheese au chou-fleur, un bol de réconfort!

Après une longue journée à jouer dans la neige, quoi de plus réconfortant qu’un bon bol de macaroni au fromage? Cette recette, présentée par le mouvement j’aime les fruits et légumes, contient une bonne portion de légumes et les enfants n’y verront que du feu!  

10 traîneaux pour profiter de l'hiver

Glisser avec les enfants peut être bien différent selon le traîneau que vous choisissez. Que vous soyez prudent ou téméraire, voici quelques modèles pour tous les goûts.

Les meilleures activités de janvier 2021

Attachons nos tuques et nos mitaines; c’est le temps de jouer dehors en famille! On vous a préparé un cocktail d’activités hivernales extérieures pour les plus courageux et intérieures pour les plus frileux. 

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires