Santé

De bonnes bases pour une discipline efficace

Pourquoi ne pas développer un partenariat avec votre enfant et ce, dès le berceau? Cet article tentera de vous conscientiser à un style d’intervention qui favorise l’épanouissement et le respect de chacun.

Je vous propose de développer un partenariat avec votre enfant, et ce, dès le berceau. Le partenariat, quand on parle de discipline, se situe à un niveau qui parfois peut paraître subtil.

La discipline chez le poupon

Le partenariat avec l’enfant, en ce qui concerne la discipline, commence dès l’âge de 9 mois lorsque le petit rampe et commence à découvrir son environnement et qui parfois touche à des objets qui ne sont pas pour lui. Le premier réflexe des parents est de retirer tout ce qui est interdit. Il est conseillé de laisser tout de même certains objets fragiles, mais non dangereux dans l’environnement du petit afin qu’il puisse expérimenter l’interdit. C’est alors que vous mettrez des mots sur son désir de toucher et sur votre interdiction : « Elle est belle la plante de maman. Tu veux toucher? Oh non! On regarde avec nos yeux. Si tu veux toucher, viens ici tu as ton bac de jouets! »

Ainsi :
  • Vous reconnaissez le besoin d’explorer de l’enfant;
  • Vous parlez en terme positif de votre attente plutôt que de parler d’une interdiction qui pourrait le pousser à recommencer puisqu’il a eu de l’attention;
  • Vous comblez de façon plus convenable son besoin d’explorer;

Notez qu’il est important de sortir ses gros yeux lorsque l’on intervient afin que le poupon puisse faire la différence entre le parent content et le parent mécontent.

Reprenons ce processus d’intervention et appliquons-le à un enfant qui traverse la phase du « terrible 2 ans ». Tout d’abord, il faut comprendre que, tout ce que l’enfant fait, il le fait pour combler un besoin et non pour vous embêter. (Exemple de besoins : attention, autonomie, prendre sa place)

Prenons l’exemple de Ariane, 2 ans, qui ne veut pas mettre ses vêtements de pluie pour aller à l’extérieur malgré la pluie. La maman, ne voulant pas se retrouver avec une crise, tente de négocier, mais en vain. À bout d’arguments, elle se décide d’intervenir de façon autoritaire et engage une bataille pour lui mettre elle-même le manteau et les bottes. Voilà une autre occasion de perdre du temps de qualité avec sa toute petite.

À première vue, il n’y a pas d’autre solution puisque la maman doit sortir : elle n’a plus de couche pour le petit dernier et en plus elle ne peut pas laisser la petite sortir en chandail sous cette pluie.

Voici comment intervenir tout en créant un partenariat avec son enfant

Tout d’abord, il est impératif d’accepter ce que notre enfant tente de nous communiquer, et ce, même si vous êtes en désaccord. Dans le présent cas, la petite tente d’exprimer un besoin d’autonomie. Voyons comment la maman aurait pu intervenir afin de désamorcer sa petite bombe ambulante :

Maman : « Ariane nous allons dehors vient mettre tes vêtements de pluie!
Ariane : Non, moi veux pas!
Maman : Tu ne veux pas mettre tes vêtements de pluie! (La maman entend ce que l’enfant tente de lui dire même si elle sait très bien que la petite devra s’habiller)
Ariane : Non, veux pas.
Maman : Va voir à la fenêtre et dis-moi s’il fait beau ou s’il pleut (répond à son besoin d’autonomie).
Ariane : Il pleut
Maman : Ah non, il pleut! Quand il pleut, il faut mettre nos bottes de pluie et notre imperméable. Toi tu n’aimes pas mettre tes vêtements de pluie, mais je ne veux pas que tu sois toute trempée. Veux-tu m’aider et sortir tes vêtements? (verbalise à la petite que maman a compris qu’elle ne veut pas s’habiller et répond à son besoin d’autonomie en lui proposant d’aller chercher elle-même ses vêtements)
Ariane : Ok, mais moi mets bottes toute seule… »

À retenir

Si l’on adopte un style d’intervention, si on accepte l’opposition de notre enfant (du berceau à l’adolescence) et que nous prenons le temps d’observer le besoin qu’il tente de nous communiquer par son comportement. Cela est garant d’une relation saine et respectueuse avec votre enfant, et ce, même quand vient le temps d’intervenir auprès de celui-ci.

Vous avez des questions ou commentaires, vous désirez assister à une conférence sur le sujet? N’hésitez pas à nous contacter ou encore consultez notre site Internet au : www.attitudes-cft.com

Annie Gohier
Coach de vie, Post maître PNL

Post-maître en PNL, Coach de vie familiale, conférencière et formatrice, elle travaille auprès des familles et des individus. Ses connaissances approfondies sur l'éducation à la petite enfance, jumelées à une expertise en PNL, permettent des interventions innovatrices, simples et puissantes. N'hésitez pas à la contacter pour obtenir plus d'informations sur sa pratique auprès des enfants et leur famille. www.anniegohier.com ou 514-582-6164. [email protected]


Cette semaine
Patiner en sentier : une activité familiale mémorable

Le patin à glace et probablement le ski sont les sports hivernaux que pratiquent le plus les Québécois. Voici quelques suggestions de sentiers de glace tout près de Montréal. 

Mac & cheese au chou-fleur, un bol de réconfort!

Après une longue journée à jouer dans la neige, quoi de plus réconfortant qu’un bon bol de macaroni au fromage? Cette recette, présentée par le mouvement j’aime les fruits et légumes, contient une bonne portion de légumes et les enfants n’y verront que du feu!  

10 traîneaux pour profiter de l'hiver

Glisser avec les enfants peut être bien différent selon le traîneau que vous choisissez. Que vous soyez prudent ou téméraire, voici quelques modèles pour tous les goûts.

Les meilleures activités de janvier 2021

Attachons nos tuques et nos mitaines; c’est le temps de jouer dehors en famille! On vous a préparé un cocktail d’activités hivernales extérieures pour les plus courageux et intérieures pour les plus frileux. 

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires