Bébé

Terrible two - quand s'inquiéter?

Les crises du fameux « terrible two » sont épuisantes pour les parents qui les vivent à répétition, mais elles sont normales à cet âge. Toutefois, il se peut qu’il y ait des débordements. Un article pour savoir si on doit s’inquiéter.

Selon les avis de nombreux psychologues, il est normal pour un enfant de deux ans de faire des crises. À cet âge, il n’arrive pas à s’affirmer et à s’exprimer autrement. Pour lui, il est plus simple d’« exploser »… malheureusement pour nous, ses parents. On devient vite des spécialistes de tous types de crises, sachant détecter ce qui ne va pas et, surtout, comment s’en sortir.

Une période incontournable?

Les spécialistes s’entendent pour expliquer les crises du « terrible two » comme une période où « l'enfant apprend à se différencier des autres et à s'affirmer, tout en devant simultanément s'adapter aux contraintes de la réalité », comme le note Joe-Ann Benoit, psychothérapeute, conférencière et auteure de La discipline – Du réactionnel au relationnel et Des solutions pour les familles d’aujourd’hui. Normalement, vers trois ans, les crises s’estompent et disparaissent pour ne devenir qu’occasionnelles.

Cependant, quelques situations devraient nous mettre la puce à l’oreille comme parent. Même si c’est tentant durant cette année difficile de mettre toute la faute sur le compte du « terrible two », cette tactique ne serait pas profitable… autant pour nous que pour l’enfant. C’est notre tâche de parent de détecter ce qui se passe chez notre enfant et d’y réagir. On ne peut pas tout simplement décider que c’est le « terrible two » et attendre que cette période passe.

Le « terrible two » est une étape importante dans la vie des enfants. Ils testent nos limites, flirtent avec le danger, construisent leur personnalité, se différencient des autres, comprennent mieux le monde et font face aux contraintes de la réalité.

Voici quelques situations qui devraient nous porter à réfléchir et, peut-être, à consulter :

Notre enfant est très agressif

Il est violent envers nous, les autres enfants ou même envers lui-même. Il ne faut pas laisser ces comportements devenir des réactions habituelles face à n’importe quel problème.

Suggestions de lecture

Nos techniques de discipline n’ont aucun effet sur l’enfant

On a essayé de lui expliquer, d’appliquer la technique de retrait, la punition, le retrait de privilèges, le renforcement positif, mais rien n’y fait.

Suggestions de lecture

Notre enfant a recours aux crises pour obtenir TOUT ce qu’il veut

Parfois, on suspecte que notre tout-petit a trouvé le moyen de nous faire plier en enchaînant les colères ou les crises. C’est son moyen de chantage et surtout d’attirer l’attention sur lui. Il ne faut pas entrer dans son jeu.

Suggestions de lecture

Au secours, on craque!

Comme parents, vous sentez que les crises engendrent, chez vous, de trop grandes émotions négatives. Même si on a les meilleures intentions du monde, il se peut que dans le feu de l’action, on perde le contrôle. On réagit trop promptement, on dit des paroles blessantes (on qualifie notre enfant au lieu de cibler que son comportement), on a des réactions disproportionnées, etc. Dans ce cas-là, il faut aussi agir pour ne pas que les crises dégénèrent. En effet, personne ne peut gérer efficacement un débordement d’émotions si soi-même on est en colère, triste ou découragée.

Suggestions : on fait appel à une ligne d’écoute parentale, on demande à notre conjoint de prendre la relève, on se retire pour retrouver notre calme et on va chercher de l’aide pour mieux gérer notre trop-plein d’émotion.

Lecture inspirante
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 10 – Boiron

À gagner: un ensemble de produits Boiron pour survivre à l'hiver

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Commentaires