Vie scolaire

La fatigue des dernières semaines d'école

Après une année scolaire chargée, bien des enfants trouvent les derniers miles difficiles. Voici pourquoi et comment les aider à passer une meilleure fin d’année. 

À partir de la fin avril, les maux de tête et la fatigue assaillent votre enfant qui a pourtant besoin de beaucoup de concentration pour faire face aux examens de fin d’année. Certains enfants n’ont plus envie de se voir après des mois à se côtoyer, d’autres ont peur d’échouer à leurs examens de fin d’année et quelques-uns ont simplement envie de dormir sur leur pupitre toute la journée. Que peut-on faire pour les aider à endurer ces deux derniers mois d’école?

Répartir les devoirs

Bien que les parents peuvent être tentés de dire aux enfants que c’est le dernier sprint avant la fin et qu’il faut se donner à fond, il est possible que les enfants soient trop fatigués pour penser la même chose. Même si c’est la fin d’un cycle et que votre enfant est sur le point de passer un examen d’admission au secondaire, mieux vaut répartir les devoirs de manière à ne pas sacrifier le repos et le jeu.

Il n’y a pas de formule magique, certains enfants préfèrent faire un peu de devoirs toute la semaine alors que d’autres se sentent trop occupés quand ils travaillent tous les jours. Mieux vaut faire confiance à son enfant et respecter son rythme, pour autant qu’il étudie tout ce qu’il a à étudier. Le laisser trouver une méthode de travail qui ne l’épuise pas l’aidera aussi à travailler de manière autonome quand il sera plus grand.

Beaucoup de soleil, moins de sommeil

Les jours qui allongent et la nuit qui tarde de plus en plus à venir font parfois en sorte que les enfants se sentent moins fatigués en fin de journée. La lumière nous donne de l’énergie et anime les soirées, ce qui ne donne pas envie d’aller se coucher tôt. Pourtant, ils doivent se lever aussi tôt que d’habitude le lendemain.

Pour éviter que votre enfant soit épuisé en juin, assurez-vous qu’il ait toujours au moins 10 heures de sommeil par nuit. En maintenant un horaire régulier, ce sera plus facile de le convaincre d’aller dormir.

Bouger un peu

L’hiver, malgré toute notre bonne volonté, nous sommes beaucoup moins actifs. Vers la fin de l’année scolaire, il serait bon de recommencer à bouger un peu chaque jour.

C’est prouvé, l’activité physique contribue à la croissance et au développement pendant l’enfance. En plus, le fait d’être sédentaire peut causer des maux de tête, un manque d’énergie, un sommeil de mauvaise qualité et une baisse de concentration. Il n’est pas nécessaire d’en faire beaucoup, surtout si vos journées sont déjà chargées, mais une petite marche en début de soirée ou un peu de vélo chaque jour peut faire toute la différence. Vous pouvez aussi faire quelques paniers si vous avez un panier de basketball, vous lancer la balle ou jouer au soccer dans la cour. L’idée c’est d’intégrer un peu d’exercice dans vos activités quotidiennes pour aider votre enfant à retrouver sa concentration et un peu d’énergie.

Nous avons un dossier sur le sport et l’activité physique si vous cherchez des idées!
Parlez au professeur

Vous pouvez aussi demander au professeur comment sera réparti le reste du travail. Les parents sont souvent surpris d’apprendre que les deux dernières semaines d’école sont consacrées à des activités parascolaires, à des sorties et au ménage des classes. Informez-vous afin de vous assurer que vous ferez tous ces efforts pendant la période d’examens et non après.

En prenant ces quelques précautions, vous réussirez probablement à aider votre enfant à avoir de meilleures notes et entamer les vacances d’été avec une meilleure énergie.

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
Côtes levées à la tire d’érable pour la mijoteuse

Un peu comme l’huile d’olive pour l’Italie, le sirop d’érable est le trésor liquide du Québec. Cette recette présentée par Érable du Québec est bonne à s’en lécher les doigts!  

Vivre une grossesse en pandémie

Je ne sais pas pour vous, mais moi, je m’étais souvent imaginé de quoi aurait l’air ma première grossesse. Cours de yoga avec d’autres futures mamans, aquaforme, séances de magasinage pour bébé, dîners entre amies, etc. Puis est arrivée la pandémie…

Littérature jeunesse : 8 histoires de femmes inspirantes

Elles sont nombreuses ces femmes, plus grandes que nature, à avoir changé le cours de l’histoire. Loin des projecteurs et des artifices, elles ont contribué à nous donner un monde meilleur. Plus libre. En voici quelques-unes à faire (re) découvrir à nos enfants.

Nos Concours

Gagnez le livre Margot et Clémence 'Le Dodo'

Participez pour gagner un livre pour enfant 0 à 2 ans

Pour simplifier l'organisation familiale!
Minimo motivation ludique

Gagnez les nouveaux outils de planification des repas

Gagnez un coffret de produits Attitude

Participez pour gagner l'ensemble familial pour les mains

Commentaires