Vie scolaire

École : Mon enfant ne semble pas s’adapter

Lorsque, du haut de notre vie d’adulte nous regardons la vie d’élève de nos enfants, nous avons tendance à l’idéaliser. Pourtant, il suffit d’un simple petit saut dans le passé pour se souvenir qu’à l’école, tout n’est pas si rose et si simple.

La vie d’élève peut être stressante et difficile pour bon nombre d’enfants. La rentrée en maternelle, le changement d’école ou simplement le passage d’une année à l’autre, sont des jalons qui demandent à l’enfant de grandes capacités d’adaptation. Si certains y arrivent avec succès, d’autres ont beaucoup plus de mal à s’adapter. Tous les mois de septembre, un petit temps d’ajustement est nécessaire, mais comme parent, que doit-on faire lorsque ce problème perdure au-delà des premières semaines de classe?

Un temps d’adaptation normal

Étrangement, votre enfant semblait très heureux d’aller à l’école pendant les deux ou trois premiers jours, mais depuis, il semble que la réalité vient de le rattraper : sa situation d’écolier est permanente et il se butte à certains de ses réflexes. En fait, vous avez l’impression qu’il est plus agressif et se referme sur lui-même. Ce n’est peut-être pas qu’une impression puisque ces phases sont parties intégrantes du processus d’adaptation qui dure en général de 4 à 5 semaines.

Ne laissez pas transparaître vos propres émotions

Pour aider votre enfant à mieux vivre et surmonter cette période d’adaptation, vous devez absolument adopter une attitude positive. C’est votre manière d’aborder la situation qui aura un impact positif sur son dénouement. Si vous laissez transparaître vos propres inquiétudes ou encore si vous partagez avec votre enfant vos propres expériences scolaires négatives, il risque de calquer son comportement sur le vôtre.

Le matin, rappelez-lui ce que la journée scolaire lui réserve

Pour diminuer son angoisse, tous les matins, répétez à votre enfant le dénouement exact de son horaire et rassurez-le : à la fin de la journée, vous serez là pour l’accueillir et vous retournerez tous à la maison. En sachant bien ce qui l’attend, votre petit se sentira encadré et aura moins tendance à anticiper négativement ce qui l’attend.

Trouver des points positifs

Prenez du temps pour revoir la journée et trouvez des points positifs. Par exemple, pendant le repas du soir, faites un tour de table et revenez sur les événements marquant de la journée. N’ayez pas peur de lui poser des questions et de mettre l’accent sur les points positifs : S’est-il fait de nouveaux amis? Quel est le truc le plus chouette qu’il a appris? Pour quelle action posée aujourd’hui, il mériterait qu’on le félicite?

Demandez du support à l’intérieur des murs de l’école

Si malgré tous vos efforts et le temps qui passe votre enfant n’arrive pas à trouver sa place au sein du groupe et à s’ajuster, il serait peut-être temps de contacter son enseignante et demander une rencontre avec les intervenants de son milieu scolaire afin de lui assurer une prise en charge cohérente et adéquate.

Sources : Formeduc.ca, 5plus.mu

Image de Annie Harvey

Maman de trois garçons, rédactrice Web et chroniqueuse.


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours