Vie scolaire

Retrouver sa confiance après un échec

Miser sur le positif

Votre fils a obtenu 52 % en mathématiques, mais 92 % en français et 88 % en anglais. Félicitez-le pour ses bonnes notes en langues. De plus, un bulletin ne dit pas tout. Il ne mentionne pas qu’il est toujours le premier à aider ses copains lorsqu’ils ne comprennent pas ni qu’il a une excellente culture générale.

Vos encouragements sauront lui redonner confiance. Dites-lui que s’il poursuit ses efforts, ces derniers finiront par porter fruit. Et surtout : il n’en est qu’au premier bulletin. Juin est encore loin : il a tout le temps de se rattraper.

Comprendre l’échec

Que s’est-il passé? Si votre enfant n’a pas fait ses devoirs, n’est pas attentif en classe ou a négligé de se préparer comme il le faut à ses examens, c’est le moment d’avoir une bonne discussion avec lui. Dans la vie, si on veut réussir, il faut s’investir et y mettre les efforts nécessaires.

Il se peut qu’il n’ait tout simplement pas compris la matière ou que certaines notions lui aient échappées. L’échec doit alors être interprété comme un avertissement qui indique que quelque chose cloche.

D’autres raisons peuvent expliquer de mauvaises notes :

  • Une situation stressante, comme un changement d’école, un déménagement, la séparation des parents, le décès d’un membre de la famille ou de son animal de compagnie
  • Des difficultés relationnelles à la maison ou à l’école
  • Le manque de concentration 
  • Un problème de vue ou d’ouïe 
  • La perte de motivation
Trouver des solutions

Le premier bulletin coïncide avec la rencontre parent-professeur. Parlez de la situation avec l’enseignant de votre enfant. Il pourra vous donner de judicieux conseils pour l’aider à surmonter son échec. Au besoin, il vous recommandera un spécialiste afin de le faire évaluer.

Vous pourrez également convenir de stratégies à adopter pour qu’il retrouve sa confiance, comme valoriser ses forces, l’encourager et le féliciter pour ses succès, aussi minimes soient-ils.

Enfin, vous pourrez convenir des moyens à adopter pour qu’il rattrape son retard. Ce peut être en assistant à des périodes de récupération, en faisant des exercices supplémentaires ou bien en engageant un tuteur. Parfois, quelques séances suffisent à maîtriser les notions qui posaient problème, alors que dans certaines situations, les difficultés à surmonter demandent une aide plus durable.

Des signaux d’alarme

« Je suis nul. » « Je suis poche. » « Je suis bon à rien. » Ces commentaires sont de véritables signaux d’alarme et ne doivent pas être pris à la légère. Ils vous indiquent son bas niveau de confiance. Il aura besoin de votre amour, de votre soutien et de vos encouragements pour se reconstruire une estime de soi.


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!