Vie scolaire

Mon enfant part en classe nature!

À travers le Québec, plusieurs parents se préparent à envoyer leur enfant en classe nature. Qu’elle soit verte, rouge ou blanche, la classe nature peut être source d’angoisses. Comment les surmonter?

Vous avez reçu une lettre vous informant que votre enfant ira en classe nature cette année. Avec son enseignant et les autres élèves de son groupe, il ira passer deux ou trois jours dans un camp certifié. Pour certains, ce sera une première expérience hors du sécurisant milieu familial, ce qui peut causer certaines angoisses.

Les préoccupations des parents

Qui s’occupera de mon enfant? Comment sera-t-il installé pour dormir? Quelle nourriture sera au menu? Qui s’assurera de la sécurité des lieux? Comment se fera la gestion des allergies? Sera-t-il protégé des moustiques?

Il est normal d’avoir des inquiétudes face à l’inconnu. C’est pour cette raison qu’une rencontre d’information est organisée à l’école de votre enfant. La première chose à faire pour vous rassurer, c’est d’y assister. Ce sera l’occasion d’aller chercher les réponses à toutes vos questions et, pourquoi pas, d’échanger vos craintes (s’il y en a) avec l’enseignant et les autres parents.

« J’ai trois filles, j’en ai des préoccupations lorsque je les envoie dans un camp, affirme Éric Beauchemin, directeur général de l’Association des camps du Québec (ACQ). Ce qu’il faut savoir, c’est qu’on a cette préoccupation de faire en sorte que les enfants, quand ils débarquent dans nos milieux, sont bien accueillis. On sait de quoi ils ont besoin, on sait comment les encadrer, on sait ce qui peut les inquiéter, mais on sait aussi ce qui peut les faire rire et alimenter leurs passions ».

N’oubliez pas qu’en tant que parent, vous transmettez vos inquiétudes à vos enfants sans même avoir besoin de prendre la parole. Si vous êtes angoissée et avez peur de la séparation, votre enfant le ressentira et sera lui-même anxieux face à cette nouvelle expérience.

Les préoccupations des enfants

Bien sûr, il est possible que votre enfant manifeste son opposition. Passer une nuit ou deux à l’extérieur de la maison, sans ses repères, peut être angoissant. C’est à vous de dédramatiser la situation, de rassurer votre enfant, de lui vendre l’idée. Tentez de savoir ce qui l’effraie vraiment. Est-ce la peur du noir? La gêne de sortir son doudou pour le dodo? La crainte de faire pipi au lit? Trouvez des solutions à ses angoisses et rassurez-le. Si vous êtes convaincue de l’intérêt de ce séjour, votre enfant le sera aussi.

Éric Beauchemin souligne que les classes nature sont l’occasion pour les parents de montrer à leurs enfants qu’ils ont confiance en eux. « On dit souvent aux parents d’éviter de dire à leur enfant : 'Je vais venir te chercher si ça marche pas.' T’as pas besoin de dire ça à ton enfant, tu le connais ton enfant, tu sais qu’il est capable d’aller vivre cette expérience. »

Partagez-lui votre propre expérience, si cela s’applique. Avez-vous de mémorables souvenirs d’un séjour en classe nature? Votre enthousiasme sera contagieux!

Au-delà des préoccupations

Un séjour en classe nature, pour plusieurs enfants, c’est un premier contact avec la nature. Avec leurs meilleurs amis, ils auront accès à un immense terrain de jeux. Supervisés et encadrés, ils feront des activités nautiques sur un lac magnifique, ils découvriront les trésors cachés de la forêt, ils feront des sports qu’ils n’ont pas la chance de pratiquer souvent : escalade, hébertisme, tir à l’arc, etc.  

En plus des activités tout au long de la journée, la classe nature est l’occasion d’apprendre à se débrouiller, à surmonter ses peurs et à gagner en autonomie. Pensez-y : votre enfant aura son propre plateau à la cafétéria et sera libre de choisir les aliments qui lui plaisent. Pour la première fois, peut-être, il prendra sa douche seul, sans maman ou papa qui lui rappellent de bien laver ses pieds, ses mains, etc. (oui, il est possible qu’il revienne un peu crotté!). « Tous nos moniteurs ont une formation minimale de 40 heures. Ils savent comment aider les enfants à surmonter leurs peurs et leurs angoisses », souligne M. Beauchemin.

Nul doute, la classe nature est une expérience enrichissante et inoubliable. Alors, on laisse tomber ses peurs et on fonce?

Pour vous rassurer...

À consulter : camps.qc.ca

Image de Julie  Chaumont


Cette semaine
Le massage pour bébé s'apprend

En plus des bienfaits physiques qu’il apporte, le massage pour bébé permet de créer un lien incroyable entre le parent et son enfant. C’est un art qu’on se devrait d’apprendre… et de transmettre!

Mon enfant veut tout contrôler, que faire?

Il veut tout contrôler, les gens comme son environnement. Il ne supporte pas qu’on lui dise non ou qu’on lui dicte sa conduite. Son comportement n’est pas lié qu’à un trait de caractère; il peut aussi être signe d’une grande souffrance.

La fête des mères de la maman célibataire

La voilà qui arrive : ma troisième fête des mères. Fête que je qualifie de surconsommation mais qui parvient tout de même à me tirer quelques larmes à chaque année en nous regardant, toi et moi mon garçon, et la chance que j’ai d’être ta mère.

Boule de semences DIY à offrir à maman - Wooloo

Depuis que je suis maman, ma maison est toujours pleine de vie, un peu chaotique, mais jamais plate. Depuis que je suis une maman, je deviens une meilleure humaine, j’ai le droit de chanter passe-partout à tue-tête et il y a au moins 100 autres petits bonheurs que je pourrais encore vous nommer.

Nos Concours

Gagnez un forfait au Spa Scandinave Vieux-Montréal

Participez pour gagner 2 massages suédois + 2 accès aux bains

Super concours Fête des Mères! Gagnez une nouvelle garde robe d’une valeur de 700$

Participez pour gagner 500$ de vêtements RW&CO et 200$ chez WonderBra

Gagnez un kit de manucure maison

Participez pour gagner un salon maison signé Looky & Elle R

Commentaires

Non