Vacances

Partir en vacances avec des amis ou la famille

Que ce soit pour des vacances au Québec ou en voyage à l’étranger, il se peut qu’on vous propose de partir à plusieurs. Évidemment comme le veut le dicton, plus on est de fous, plus on rit! Mais il se peut aussi que, à plusieurs, on multiplie les frustrations… C’est un pensez-y-bien.

Plusieurs avantages

Le premier avantage est, bien entendu, financier. Louer un chalet en groupe nous permet en effet d’épargner une somme considérable. De plus, en séparant le coût des épiceries, on peut sauver de l’argent.

À l’étranger, le fait d’être un groupe peut nous permettre de profiter de plusieurs avantages : comme celui de louer une villa, avec une piscine privée et une cuisine, et ainsi de réduire les sorties au restaurant. Vous pouvez en effet, à tour de rôle, préparer les repas – et en profiter pour épater la galerie avec vos talents culinaires!

De plus, même si vous êtes plusieurs, vous bénéficierez d’une plus grande intimité qu’en hôtel. Mais si vous voulez partir dans le sud à plusieurs - par exemple pour un mariage au soleil -, certains hôtels offrent des rabais de groupe qui peuvent valoir vraiment la peine, alors pensez à bien vous renseigner avant de choisir votre forfait.

Les bons comptes…

Mais souvenez-vous de la règle d’or : les bons comptes font les bons amis. Ainsi, vous pouvez diviser le tarif de la location, le montant des courses et des autres frais… Mais il faut être juste, et il est préférable d’établir les règles le plus rapidement possible avant de partir : toutes ces petites dépenses à droite et à gauche peuvent devenir un vrai casse-tête. Il sera donc préférable de conserver les factures et noter dans un carnet toutes les dépenses communes, pour s’assurer que personne, à la fin de cette aventure, n’ait l’impression d’avoir injustement payé plus que les autres. Si vous êtes un gros groupe, il serait bon de désigner un trésorier qui fera le suivi auprès des autres en revenant.

Et la gardienne

Un autre avantage de partir à plusieurs, c’est qu’on peut se permettre de prendre un peu de temps de qualité en couple, et ce, même si on voyage en famille. En effet, grand-maman ou grand-papa se feront sans aucun doute un plaisir de vous accorder une soirée ou deux en tête à tête.

C’est presque la même chose avec les amis. Par exemple, vous leur offrez de garder les enfants un soir, et ils vous rendent la pareille le lendemain. Mieux que ça : vous pourrez même vous offrir une soirée entre copines, alors que les hommes restent avec les enfants, et vice versa – encore faut-il que tout le monde s’entende bien!

Choisir avec qui on part

« J’ai passé une semaine d’enfer! raconte Dave. Je ne connaissais pas beaucoup les amis de mon chum, mais le peu de fois que nous nous étions vu, tout semblait aller pour le mieux. Seulement, avant même de monter dans l’avion qui allait nous amener à Cuba, je me suis vite rendu compte que nos personnalités n’étaient pas accordées. De plus, ils s’invitaient à tous les restos, tous les endroits que nous voulions visiter, mon chum et moi. Aucun moment intime! J’ai dû mettre mon pied à terre. Et ça a causé des tensions. »

Oui : il faut choisir avec qui on part. Mais même si on pense bien connaître bien nos compagnons de vacances, ça ne veut pas dire qu’on est à l’abri de quelques surprises. C’est pourquoi le mot d’ordre est : adaptation. Néanmoins, il est conseillé de prendre une petite heure pour s’assurer, avant le voyage, d’être tous sur la même longueur d’onde. Après tout, partir en vacances coûte cher, et on ne veut pas ruiner ce moment qui devrait être agréable. Si certains veulent visiter, faire du sport, s’adonner à différentes activités et d’autres rêvent plutôt de prendre un verre près de la piscine, lire et relaxer, il faut respecter ces différents désirs. De plus, vous n’êtes pas obligé de passer tout votre temps ensemble : et ça aussi, parfois, ça mérite d’être précisé avant le départ, particulièrement lorsqu’on voyage en famille.

J’aime les enfants… mais pas ceux des autres

L’avantage de partir avec une autre famille, c’est que les enfants ont des amis avec qui jouer, ce qui, dans le meilleur des mondes, rend nos vacances beaucoup plus amusantes et plus relaxantes. Seulement, tous les enfants ne s’entendent pas parfaitement, et parfois, ça peut aussi être la guerre. Et voilà que nos vacances s’éternisent! « Ma meilleure amie nous demande tous les ans de les accompagner, nous confiait Annie. Je partirais bien, seule avec elle, mais pas avec toute la famille. Nous n’élevons pas nos enfants de la même manière. Le temps d’un souper, ça va. Mais toute une semaine? J’aurais peur de dire quelque chose qui dépasse ma pensée! »

Il faut également évaluer le « risque » qu’un des enfants se retrouve à devoir surveiller les plus jeunes en tout temps, ce qui peut devenir un problème à la longue comme le raconte Anne-Sophie : « Ma fille avait 9 ans et elle est d’un grand naturel avec les plus jeunes qui l’aiment beaucoup. Mais, elle s’est retrouvée à ne pas avoir une seule minute à elle durant toute la semaine : aux repas, à la piscine, à la mer, en marchant, les 3 plus jeunes lui ont collé à la peau comme si elle était le G.O. de service. Elle a subi des crises, des larmes, des jalousies… Je me suis promis qu’on ne referait plus jamais ça! Les vacances, c’est d’abord pour se reposer, et c’était tout sauf reposant! »

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Participez pour gagner un exemplaire du livre « Incroyable érable »

Courez la chance de gagner le livre « Incroyable érable » d’une valeur de 30$.

Voyagez avec les Imageries !

Courez la chance de gagner trois imageries de trois pays.

Commentaires