Santé

Urgences et premiers soins

Les blessures sont la principale cause de décès chez les jeunes enfants. À elles seules, elles occasionnent plus de décès que toutes les autres causes réunies. Pour toute personne qui meurt des suites d’une blessure, 40 personnes sont admises à l’hôpital et 1300 aboutissent dans les services d’urgence.

Être bien préparé aux situations d’urgence peut faire toute la différence lorsqu’il s’agit de la sécurité et du bien-être de votre enfant.

Afin d’assurer la santé et la sécurité des membres de votre famille, vous pouvez réduire et prévenir les risques d’accident en détectant les risques potentiels qui vous entourent.

Préparation aux situations d'urgence

La majorité des accidents ont lieu à la maison. Vous pouvez donc vous y préparer en prenant quelques précautions :

  • Gardez à portée de la main la liste des renseignements importants en cas d’urgence. Vous pouvez, par exemple, afficher une liste sur votre réfrigérateur et conservez une liste dans votre coffre à gants de voiture. (Voir : formulaire d’urgence).
  • Tenez les carnets de santé de vos enfants à jour.
  • Ayez à la maison et dans la voiture une trousse de premiers soins. Assurez-vous également d’avoir avec vous une trousse lorsque vous sortez faire du sport.
  • Assurez-vous de remplacer régulièrement les articles utilisés ou périmés.
  • Toutes personnes atteintes de troubles médicaux graves (épilepsie, diabète, maladies cardiaques ou allergies sévères) devraient porter un pendentif ou un bracelet signalant son état.
  • Maintenez vos connaissances en secourisme à jour. Bien que nous vous donnions quelques conseils sur la façon de traiter certaines situations d’urgence, en aucun cas ceux-ci ne remplacent une formation en secourisme. Nous vous recommandons fortement de suivre une formation de secouriste et, si possible, assurez-vous que toutes les personnes ayant la responsabilité de votre enfant fassent de même.
Mesures préventives à prendre à la maison
  • Assurez-vous que chaque pièce de la maison possède un détecteur de fumée et de monoxyde de carbone conformes. S’ils fonctionnent à l’électricité, prévoyez un système à piles en cas de panne électrique. Vérifiez et remplacez les piles sur une base régulière.
  • Sécurisez les prises électriques avec des couvre-prises.
  • Assurez-vous de ne pas laisser à la portée des enfants des épingles, des boutons, de la nourriture ou tout autre petit objet qu’un enfant pourrait mettre dans sa bouche et avaler.
  • Appliquez des collants ou des illustrations sur les portes vitrées afin d’éviter que vos tout-petits s’y cognent accidentellement.
  • Retirez ou déplacez les objets lourds, coupants ou pointus tels que des vases, des cadres ou des lampes. Vous empêcherez vos enfants de s’y agripper et de tomber.
  • Retirez les nappes ou les chemins de table que votre enfant pourrait empoigner et tirer vers lui.
  • Gardez des barrières de sécurité au pied et dans le haut de l’escalier.
  • Assurez-vous que vos fenêtres sont sécuritaires afin d’empêcher votre enfant d’y grimper.
  • Veillez à ce que vos moustiquaires soient en bon état et ne placez aucun meuble devant une fenêtre, car il pourrait faciliter l’accès à la fenêtre.
  • Attachez vos rideaux, draperies ou cordons de stores pour qu’ils demeurent hors de la portée de vos tout-petits. Ces derniers représentent un danger pour l’étranglement.
  • Gardez les sacs de plastique loin des enfants.
  • Utilisez des peintures non toxiques et sans plomb autour de la maison.
  • Gardez tous vos produits nettoyants, peinture, produits de jardinages et toutes substances dangereuses dans un endroit sécurisé et difficile d’accès pour les enfants.
  • Protégez votre foyer ou poêle à combustion lente avec une porte ou un paravent pour y limiter l’accès.
  • Si vous faites des travaux autour de la maison, assurez-vous que tous les outils soient hors de la portée des enfants.
  • Tous les contenants de produits, de peinture, de teinture, de vernis doivent être bien refermés après leur utilisation. Veuillez également vérifier que les clous, vis, poussières et résidus de matériaux de construction sont bien ramassés et nettoyés.
  • Lorsque vous devez utiliser un produit extrêmement toxique, ne quittez pas le produit des yeux. Si vous quittez la pièce pour répondre au téléphone ou à la porte, apportez le produit avec vous.

 

  • Gardez loin des enfants les allumettes et les briquets.
  • Appelez le Centre antipoison pour obtenir des documents détaillés sur la prévention de l’empoisonnement. 1-800-463-5060.
  • Réglez la température de votre chauffe-eau à 140 ˚F, l’eau peut engendrer des brûlures au troisième degré en quelques secondes seulement, ce qui prendrait trois minutes avec une eau à 120 ˚F. Ces minutes supplémentaires pourraient faire toute la différence.
Faire face à une situation d'urgence

Vivre une situation d’urgence peut provoquer un grand stress. Personne ne réagit de la même façon pendant ce type de situation. Il n’existe pas de bonnes ou de mauvaises réactions, toutefois il est extrêmement important de réagir!

Étapes essentielles à suivre lors de situation d’urgence
  • Restez calme, votre enfant cherchera votre réconfort et observera votre réaction. Si vous paniquez, votre enfant s’affolera et ceci n’aidera en rien la situation.
  • Lavez vos mains avant d’inspecter une blessure. Ceci permettra de diminuer les risques d’infections.
  • Lorsque vous devez entrer en contact avec du sang, portez des gants de latex stériles afin d’éviter des risques de maladies infectieuses.

Avant d’intervenir lors d’un accident ou d’une situation d’urgence, veuillez rapidement évaluer la situation. De cette façon, vous pourrez en constater la gravité et prendre les mesures nécessaires.

Voici les choses à vérifier 
  • Regardez à l’intérieur de la bouche de l’enfant afin de vérifier qu’aucun objet ne bloque ses voies respiratoires. Retirez délicatement tout objet qui pourrait s’y trouver. Néanmoins, ne vérifiez pas brusquement, car vous ne pourriez qu’aider l’objet à s’enfoncer encore plus profondément. Si vous croyez que les voies respiratoires de l’enfant sont bloquées, voir la section « étouffements ».
  • Vérifiez la respiration de l’enfant en observant l’élévation et la descente de sa poitrine. En collant votre oreille contre sa bouche, écoutez le son de sa respiration. Si votre enfant ne respire pas, mais que vous percevez tout de même son pouls, amorcez une respiration artificielle. Depuis 2006, il n'est plus recommandé de prendre le pouls avant de commencer la réanimation. Si l'enfant ne respire pas, il faut donner 2 souffles puis amorcer le massage cardiaque.
  • Après avoir effectué ces vérifications, contrôlez les saignements, l’empoisonnement, les traumatismes ou les fractures. Prenez ensuite les mesures nécessaires jusqu’à l’arrivée du personnel médical.
  • Vous devriez également vérifier si l’enfant a des blessures au niveau de sa tête, de son cou ou de son dos. Regardez autour de vous et observez ce que vous voyez. Par exemple, une chaise tombée au sol, une échelle ou un escalier à proximité de l'accident.
  • NE JAMAIS DÉPLACER un enfant qui présente une possibilité de blessure au dos ou au cou, puisque cela pourrait aggraver la blessure.
  • Lorsqu’un enfant est gravement blessé, a cessé de respirer ou n’a plus de pouls, vous devez vérifier tout autre signe de traumatisme dès que vous aurez les symptômes sous contrôle. Si les symptômes de traumatisme sont présents, traitez l’enfant pour un traumatisme.
  • Signalez le 911 lors de toutes situations d’urgence.
Quand doit-on appeler les services d'urgence

On peut parfois hésiter à téléphoner aux services d’urgence… La situation est-elle vraiment si critique? Est-ce que j’exagère? Suis-je hystérique? Faites-vous confiance et fiez-vous à votre instinct. Dans ce type de situation, il vaut mieux faire un appel inutile que de ne pas avoir appelé assez tôt. Si vous pensez qu’il y a une urgence, c’est probablement qu'il y en a une.

Voici quelques situations qui nécessitent que vous appeliez immédiatement les services d’urgence :

  • Inconscience ou changement de l’état de conscience
  • Troubles respiratoires (difficultés à respirer ou absence de respiration)
  • Douleur ou pression persistante à la poitrine
  • Absence de pouls
  • Hémorragie grave
  • Vomissements sanguinolents ou présence de sang dans les urines
  • Empoisonnements
  • Convulsions, maux de tête violents ou troubles de l’élocution
  • Blessures à la tête, au cou ou au dos
  • Possibilité de fractures
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Commentaires