Santé

Virus du papillome humain (VPH)

Le virus du papillome humain (VPH) est vraisemblablement l'une des infections transmises sexuellement les plus courantes au Canada. On estime que 75 % des Canadiens contracteront le VPH au moins une fois dans leur vie.

Certains types de VPH peuvent causer des verrues génitales, alors que d'autres types peuvent causer un cancer.

Transmission

Plusieurs types de VPH ont été déterminés. Le virus se transmet par des relations vaginales, orales et anales ou par des contacts avec la peau d'une personne infectée. Certains types peuvent causer des verrues génitales alors que d'autres peuvent causer un cancer du col de l'utérus, et d'autres types de cancer (cancer du pénis ou de l'anus). Il est possible de contracter plus d'un type de VPH.

Traitement

Bien qu'il y ait des solutions pour traiter les verrues dues au VPH, celles-ci ne permettent pas de combattre l'infection sous-jacente au VPH dans la zone environnante, et il existe des risques que les verrues réapparaissent. Aucun traitement n'est actuellement connu en ce qui concerne les infections liées au VPH, mais beaucoup de personnes parviennent à éliminer l'infection de leur corps. Toutefois, certaines infections persistent. Les pratiques sexuelles sans risques aident à réduire les risques de contracter ou de transmettre l'infection.

Symptômes

Les verrues génitales (aussi appelées condylomes) constituent un signe d'infection au VPH. Ces verrues génitales ressemblent à un petit chou-fleur, ou bien elles sont plates. Chez la femme, les verrues peuvent apparaître autour de la vulve, du col de l'utérus, du rectum ou de la cuisse. Chez l'homme, on les trouve plus souvent sur le pénis, le scrotum, le rectum ou dans la région de la cuisse. Les types de VPH qui causent des verrues génitales ne causent pas le cancer, mais il est possible de contracter plus d'un type de VPH.

Le VPH s'avère souvent une infection discrète étant donné que beaucoup de personnes infectées ne montrent aucun signe évident d'infection. Toutefois, l'infection peut causer des changements que l'on peut examiner à l'aide d'un microscope.

Chez la femme, la majorité des infections au VPH affectent les cellules du col de l'utérus. Cette infection peut être soit active, soit inactive. Dans le cas d'une infection inactive, les cellules demeurent normales sous le microscope, de telle sorte que la femme peut ne jamais savoir qu'elle a contracté l'infection. Le corps combat le virus d'une manière que l'on ne comprend pas clairement.

Complications

La complication la plus grave du VPH est de loin le cancer. Chez la femme, le cancer le plus courant est le cancer du col de l'utérus. Presque tous les cancers du col de l'utérus sont causés par le VPH.

Le VPH peut également causer d'autres types de cancer tant chez l'homme que chez la femme (ex. cancer du pénis, de l'anus ou de la vulve).

Effets sur la grossesse et sur bébé

Le VPH ne semble pas affecter la capacité de la femme de devenir enceinte. On ne sait pas quels effets le VPH peut avoir sur le bébé pour les femmes enceintes. Il est possible que le VPH infecte la gorge du bébé, mais les experts croient que les infections transmises au bébé ne sont pas très fréquentes.

Santé Canada

Santé Canada est le ministère fédéral responsable d'aider les Canadiens à maintenir et à améliorer leur santé en faisant la promotion de la santé et en prônant la prévention. On retrouve beaucoup d'information de toutes sortes sur le site de Santé Canada.  

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Commentaires