Santé

L'obésité guetterait les enfants qui dorment peu

Les enfants de moins de cinq ans qui manquent de sommeil sont plus susceptibles de devenir obèses tôt dans leur vie, que leurs congénères meilleurs dormeurs.

« Nous avons découvert une forte corrélation entre la durée de sommeil nocturne à un jeune âge et l'obésité chez les enfants entre cinq et neuf ans », indiquent les auteurs de la recherche publiée dans les Archives of Pediatric and Adolescent Medicine.

Les chercheurs, emmenés par Janice Bell de l'Université de l'État de Washington (nord-ouest) et Frederick Zimmerman de l'Université de Californie à Los Angeles, ont mené une étude sur quelque 1 930 enfants américains au cours d'une période de cinq ans, en prenant en compte les facteurs qui influencent la prise de poids (poids des parents, activités physiques de l'enfant...) et le nombre d'heures de sommeil nocturne et de sieste. Les enfants ont été répartis en deux groupes : les moins de cinq ans et ceux ayant entre cinq et 13 ans. Les chercheurs ont comparé les données relevées au début de l'étude et cinq ans après.

En moyenne, les plus jeunes enfants dorment 10 heures par nuit, tandis que les plus âgés dorment 9 heures et demie. Mais, dans les deux groupes, certains enfants ne dorment pas plus de cinq heures et demie par nuit. Cinq ans après le début de l'étude, 33 % des enfants les plus jeunes étaient obèses ou en surpoids. Ceux du groupe des plus âgés étaient 36 % à être dans ce cas.

« Chez les plus jeunes enfants, une durée de sommeil faible au début de l'étude a très fortement augmenté les probabilités pour qu'un enfant ayant un poids normal soit en surpoids cinq ans plus tard et pour qu'un enfant en surpoids soit obèse cinq ans plus tard », expliquent les auteurs.

Selon eux, s'assurer que les jeunes enfants bénéficient d'assez d'heures de sommeil nocturne permettrait de prévenir l'obésité et le surpoids. Les auteurs de l'étude avouent avoir du mal à expliquer comment le sommeil influe sur le poids chez les jeunes enfants. Mais d'après les chercheurs, moins de sommeil pourrait conduire « à moins d'exercice physique à cause de la fatigue et à une alimentation plus fréquente », car l'enfant a plus d'occasions de manger.

Source

Agence France-Presse (AFP)


Cette semaine
Chaudron de sorcière à croquer – Brownies d’Halloween

AVERTISSEMENT : Ce dessert festif risque d’attirer vampires, licornes et petits fantômes du quartier. Préparez-vous au pire! 

Trucs pour passer une journée horriblement parfaite

S’il y a une journée dans l’année que l’on souhaite être horrible, c’est bien le 31 octobre! Ne laissez rien au hasard et planifiez un Halloween cauchemardesque, grâce à nos monstrueux conseils!

10 maquillages faciles à réaliser

Même si vous n’en avez jamais fait, vous êtes capables de réaliser des maquillages simples qui feront plaisir aux enfants. En voici dix très faciles à faire.

Règles de sécurité pour une cueillette réussie

Passer l’Halloween, c’est excitant! De maison en maison, de bonbon en bonbon, dans l’empressement, il arrive parfois qu’on oublie les règles de sécurité de base, mais cette année encore il faudra être doublement plus prudent que les années passées. 

Concours Partenaires

Découvrez la série des cahiers de La classe en ligne avec Mme Marie-Ève

Gagnez un paquet-cadeau de Succès Scolaire pour aider votre enfant à apprendre en s’amusant

Nos Concours

Minimo aide votre enfant à développer son autonomie

Gagnez un ensemble d’outils éducatifs de Minimo et un abécédaire pratico-ludique

Simplifiez vos soupers de semaine grâce à Geneviève O’Gleman

Gagnez le livre soupers rapides de Geneviève O’Gleman

Gagnez le coffret - Expédition sur L’île Tire-Bouchon

Développer la curiosité et la créativité avec L’île Tire-Bouchon

Commentaires