Santé

La constipation chez l'enfant

On parle de constipation quand un enfant a de la difficulté à passer ses selles parce qu’elles sont trop dures ou trop grosses. Normalement, un bébé devrait avoir au moins une selle par jour et un enfant un peu plus âgé devrait en avoir au moins trois par semaine. Si votre enfant va à la toilette plus rarement, s’il se plaint de douleurs au ventre, s’il alterne selles dures et diarrhée ou s’il reste très longtemps assis sur la toilette, c’est probablement parce qu’il souffre de constipation.

Les causes de la constipation chez l’enfant

Selon la Société canadienne de pédiatrie, la constipation chez les enfants est courante et est rarement causée par des problèmes physiques. En général, elle est plutôt causée par la sédentarité, un manque de fibre ou de liquides ou un niveau de stress trop élevé. Elle peut aussi être causée par un changement majeur dans les habitudes d’un enfant, pendant un voyage, par exemple, ou par la prise de médicaments.

Finalement, et c’est fréquent, la constipation peut être liée à la toilette en soi. Elle peut trouver sa source dans le stress qui entoure l’apprentissage de la propreté, par le fait de trop se retenir longtemps ou par le fait de toujours être pressé quand l’enfant est aux toilettes. Un manque d’intimité ou une toilette de taille inadéquate peuvent aussi être en cause.

Les conséquences de la constipation

La constipation a de nombreux effets sur les enfants. D’abord, elle peut leur causer un sentiment de malaise général. Elle peut aussi faire en sorte qu’ils ont peur d’aller à la selle et ainsi empirer la situation. Une constipation importante peut causer des fissures anales et faire en sorte que les selles sont doublement douloureuses en plus de contenir un peu de sang. Encore une fois, cette douleur peut faire en sorte que l’enfant se retient et empirer la constipation.

La constipation peut éventuellement couper l’appétit des enfants, en plus de leur donner des crampes et être à l’origine d’isolement ou d’une baisse de l’estime de soi. Il est donc important pour les parents d’intervenir quand ils remarquent la constipation chez leur enfant.

Traiter par l’éducation et l’organisation

D’abord, il serait utile d’expliquer à votre enfant qu’il ne faut pas se retenir trop longtemps avant d’aller à la toilette. S’ils resserrent leurs sphincters pour se retenir chaque fois qu’ils ont envie, l’envie passe, mais leurs selles s’accumulent et durcissent. Mieux vaut y aller dès qu’ils ont envie.

En parlant de ce sujet avec eux, vous découvrirez peut-être certaines choses. Peut-être que l’apprentissage de la propreté a été trop strict et intense et que vous devrez leur donner un peu de répit. Peut-être aussi qu’ils ont peur de mal s’essuyer, et que vous devrez leur réexpliquer comment faire. Peut-être qu’ils sont gênés d’aller à la toilette en public et qu’il faudra les rassurer.

Finalement, peut-être que la toilette est trop haute et qu’ils craignent de ne pas se rendre et préfèrent se retenir. Dans ce cas, vous pourrez leur procurer un petit marchepied qui les aidera aussi à atteindre l’évier pour se laver les mains.

Vous devriez aussi tenir un journal des selles qui vous permettra de voir si un réel progrès s’opère suite aux mesures que vous aurez prises.

Traiter par l’alimentation

Évidemment, régler des problèmes de constipation doit aussi passer par l’alimentation. Votre enfant doit boire suffisamment d’eau et manger assez de fibres si vous voulez que l’accumulation de selles cesse.

Selon la Société canadienne de pédiatrie : « Il est recommandé d’adopter un régime équilibré qui inclut des céréales de grain entier, des fruits et des légumes dans le cadre du traitement de la constipation chez les enfants. Les glucides (notamment le sorbitol), contenus dans les jus de pruneaux, de poires et de pommes, peuvent accroître la fréquence des selles et leur contenu en eau. »

Vous pouvez poser plusieurs gestes faciles qui augmenteront beaucoup son apport en fibres. Ajoutez des fruits des champs ou des fruits secs dans les céréales, les salades et les yogourts, par exemple. Vous pouvez aussi ajouter des haricots dans les soupes et les salades et acheter des pains qui contiennent au moins deux grammes de fibres par tranche. Donnez à votre enfant des fruits et des légumes entiers et crus régulièrement.

Quand rien ne fonctionne

Même si c’est plus rare, il n’est pas impossible qu’un trouble fonctionnel, qu’une intolérance alimentaire, qu’une hypothyroïdie, qu’un déficit en minéraux ou qu’un trouble neurologique cause de la constipation. Si la situation perdure, il devient donc important d’en glisser un mot au médecin. Il pourra investiguer davantage, vous donner des trucs et prescrire des laxatifs ou d’autres médicaments, s’il juge que c’est la meilleure solution. Peut-être aussi qu’il vous enverra voir un gastroentérologue.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Dormez en toute quiétude grâce à Angelcare

Gagnez un moniteur de mouvements respiratoires pour bébé avec video

Nos Concours

La meilleure routine de soins contre l’eczéma à gagner!

Gagnez la routine de soins Exomega Control

Moins c’est sucré, mieux c’est!

Gagnez deux certificats cadeaux de produits IÖGO nano

Cet hiver restez au chaud grâce à Louis Garneau!

Participez pour gagner des sous-vêtements en polar pour enfants et adultes

Commentaires