Santé

Attention aux allergies solaires

Apprenez à reconnaître l'allergie solaire qui touche principalement les femmes de 15 à 35 ans et qui peut être prévenu.

On ne cesse de parler des pollens, mais le soleil aussi peut être responsable d'allergies : l'été, une éruption de petits boutons baptisée lucite estivale bénigne n'est rien d'autre qu'une allergie solaire saisonnière.

Le premier épisode survient le deuxième ou le troisième jour des vacances d'été, après un bain de soleil, une exposition aux rayons intense et prolongée. Les boutons apparaissent d'abord au niveau du décolleté. L'éruption dure de cinq à six jours, puis disparaît spontanément, dès lors que la personne reste à l'ombre.

Depuis quelques années, les spécialistes ont observé une réelle augmentation du nombre de ces lucites. Une augmentation qu'une partie d'entre eux attribue à l'usage de produits anti-solaires. Selon eux, depuis l'apparition des « écrans totaux », les gens s'exposent plus longtemps sans crainte d'attraper des coups de soleil.

Or, ces coups de soleil sont dus aux rayons ultraviolets B, les UVB, qui sont filtrés par les « écrans totaux », à l'inverse des UVA, seuls responsables de la lucite estivale, qui ne sont que partiellement filtrés. Cette surexposition serait une des explications de la hausse des cas de lucite.

Quoi qu'il en soit, la lucite est une allergie qui s'aggrave avec le temps. Du décolleté, elle s'étend progressivement aux avant-bras, aux bras et même au visage. Elle dure de plus en plus longtemps, parfois pendant toute la durée des vacances. Après plusieurs années, chez les gens les plus sensibles, l'éruption peut même survenir au cours d'un simple week-end de mai, ou être déclenchée par des UVA en cabine esthétique de bronzage.

Quelle attitude adopter?

Une fois la lucite déclarée, il ne faut plus s'exposer au soleil tout du moins pendant la durée de l'éruption, porter des vêtements sur les zones à protéger et ne pas hésiter à suivre le traitement prescrit par le médecin : des médicaments contre l'inflammation et les démangeaisons.

Il est encore plus indiqué d'appliquer les consignes pour une bonne prévention. Il faut s'exposer de façon progressive pendant 20 à 30 minutes maximum le premier jour et à des heures où le soleil n'est pas trop fort. Cette précaution est valable pendant plusieurs années. Elle doit être appliquée tous les jours, même une fois le bronzage installé.

Efficaces aussi, les protections solaires, tout du moins celles qui filtrent les UVA et les UVB. Mais attention! Inutile de n'en mettre que les premiers jours, ou simplement quand le soleil brille. Il suffit d'oublier d'en appliquer une ou deux fois, même par temps gris, pour que les symptômes réapparaissent.

Image de Mamanpourlavie.com


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours