Grossesse/Maternité

Les dents, ça commence dans le ventre de maman!

Les dents de bébé commencent à se former très tôt au cours de la vie intra-utérine. À la naissance, les 20 dents primaires du bébé seront, en partie ou en totalité, formées et calcifiées sous ses gencives.

Ce n’est qu’au 14e jour de fécondation de l’œuf que les structures, que ce soit celles de l’épiderme, des os ou des muscles, se forment. Il va donc de soi que les structures de la bouche commencent à se former. Nous nommons ces structures les tissus épithéliaux.

La formation des dents

Les tissus épithéliaux reliés à la cavité buccale sont en fait plusieurs sortes de tissus qui forment chacune une partie différente de la bouche. Il y en a une sorte qui forme les parois de la bouche, du pharynx et de l’œsophage, une autre qui forme les glandes salivaires et une dernière qui forme la plus importante des glandes salivaires, la parotide.

Du 14e au 56e jour de fécondation (période embryonnaire), se déroule l’une des périodes les plus importantes au niveau de la dentition future. Les maxillaires (mâchoires) supérieur et inférieur se formeront, le palais aussi (avec la possibilité d’apparition d’un bec-de-lièvre ou d’une fissure palatine – eh oui, c’est déjà décidé à ce moment-là!) et les bourgeons dentaires (futures dents) viendront s’y placer. Ce n’est que plus tard après cette période que les maxillaires atteindront leur forme plus permanente, ce qui donnera une forme au visage du bébé.

L’ectoderme sera le tissu responsable de la formation de l’émail. Ainsi se décide si l’enfant aura un émail fort ou faible.

Le mésoderme sera le tissu responsable de la formation de l’intérieur de la dent, qui comprend la dentine, la pulpe (le nerf) et le cément.

Il se formera donc 10 bourgeons dentaires par maxillaire pour la formation des dents de bébé. Se camoufleront en dessous, les 14 autres qui serviront à la formation des dents d’adulte. Les bourgeons de dents d’adulte n’apparaissent qu’entre le 5e mois de vie utérine et le 9e mois après la naissance.

L’éruption des dents

Bien sûr, la poussée des dents de chaque enfant varie. Cela peut arriver plus tôt comme cela peut être plus tard, et il n’y a aucune raison de s’en inquiéter.

La moyenne d’âge de l’éruption des premières dents se lit comme suit :

Dentition de bébé

Centrales (palettes) : 6-8 mois
Latérales (de chaque côté des centrales) : 8-10 mois
Canines : 16-20 mois
1re molaire : 12-16 mois
2e molaire : 20-30 mois

Dentition d’adulte supérieure

Centrales : 7-8 ans
Latérales : 8-9 ans
Canines : 11-12 ans
1re prémolaire (remplace la 1re molaire de bébé) : 10-11 ans
2e prémolaire (remplace la 2e molaire de bébé) : 10-12 ans

Dentition d’adulte inférieure

Centrales : 6-7 ans
Latérales : 7-8 ans
Canines : 9-11 ans
1re prémolaire : 10-12 ans
2e prémolaire : 11-12 ans

*** S’ajoutent à la dentition permanente (que ce soit en haut ou en bas)

1re molaire : 6-7 ans
2e molaire : 12-13 ans
3e molaire (dent de sagesse) : 16-20 ans

À son premier anniversaire, bébé devrait avoir une moyenne de 8 dents. C’est entre l’âge de 3 et 5 ans que les racines des dents de bébé se résorbent. Ce phénomène est dû à l’arrivée des dents d’adultes qui « grugent » la racine des dents au-dessus. Lorsque la racine de la dent de bébé est entièrement résorbée, la dent branle et tombe puisqu’elle n’a plus de support.

La poussée des dents : signes et symptômes

C’est normalement vers l’âge de 6 mois que la poussée des dents de bébé fait son apparition. Et avec l’apparition de ces dents, l’apparition des nuits blanches de papa et maman!

Il est souffrant pour un adulte de sentir percer ses dents de sagesse, alors on peut s’imaginer ce que c’est pour les délicates gencives de nos poupons de 6 mois.

Le symptôme généralement le moins trompeur est celui de l’épaississement et du blanchiment de la gencive. Il peut aussi y avoir une augmentation de la quantité de salive : le bébé « bave » plus.

Une légère fièvre peut accompagner la poussée dentaire. Les selles molles et une irritation des fesses peuvent aussi apparaître pour une période d’environ 48 heures. Il n’y a rien d’alarmant à ces signes, sauf s’ils persistent – ce ne serait pas nécessairement la poussée des dents qui les occasionnerait alors.

Il n’y a malheureusement aucun truc miracle pour atténuer la douleur de la poussée des dents de bébé. Certains trucs fonctionnent avec certains bébés et pas du tout avec d'autres. L’anneau de dentition que l’on place au congélateur peut le soulager si on ne désire pas lui donner de médicaments. Le froid apaisera et engourdira temporairement la douleur.

Sinon, on peut y aller avec un médicament contre la douleur (de type Tempra) en suivant la posologie. Il est également possible d’essayer l’homéopathie (de type Camilia). Si vous croyez que bébé souffre beaucoup et que sa douleur ne semble pas se dissiper, vous pouvez appeler votre médecin ou, mieux encore, un dentiste de confiance.

Anomalies

Il peut y avoir des anomalies, mais elles sont très rares. En voici quelques-unes :

  • Absence congénitale d’une ou plusieurs dents (cette dent n’apparaîtra donc jamais, car le bourgeon dentaire était inexistant au niveau embryonnaire)
  • Dent surnuméraire, tout le contraire de l’absence congénitale, il peut arriver que l’enfant ait plus de 32 dents d’adultes
  • Défaut de l’émail de la dent, il peut en manquer une partie ou même ne pas y avoir du tout d’émail qui recouvre une ou plusieurs dents. Cette anomalie se caractérise par une coloration de la dent qui n’est pas de la carie.
  • Défaut de la dentine de la dent, caractérisée par une calcification incomplète de celle-ci, et une coloration plus brunâtre ou grisâtre de la dent.
  • Des dents plus larges ou moins larges que la normale
  • La fusion de deux dents voisines (on a déjà vu ce genre de chose avec des dents de sagesse)
  • Fissure palatine ou bec-de-lièvre

Ici non plus il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Le fait d’avoir une dent manquante ou une de plus n’affecte en rien la santé de l’enfant ni sa façon de mastiquer, à moins qu’elle soit gênante pour la mastication. Si l’enfant souffre d’une carence d’émail, il y a moyen de traiter avec un scellant ou une obturation. La fissure palatine n’étant pas très courante non plus, il n’y a pas lieu de la craindre trop tôt. Elle sera diagnostiquée à la naissance et le problème peut être réglé par une simple petite chirurgie.

Finalement, et contrairement à la croyance populaire, la qualité des dents se décide bien avant leur éruption. Il est donc tout indiqué, pour la femme enceinte, de prendre soin de consommer des aliments favorisant la formation des dents de l'enfant qu'elle porte. Et après la naissance du poupon, il est fortement suggéré de prendre les meilleures habitudes alimentaires et hygiéniques possible, afin de lui assurer une bonne santé dentaire.

Julie Mainella
Assistante dentaire

Julie Mainella est passionnée par tout ce qui touche la dentisterie. Maman de deux adorables fillettes, elle leur a fait comprendre l'importance de la santé dentaire dès leur plus jeune âge. De plus, elle a beaucoup travaillé avec les enfants en cabinet dentaire, ce qui fait qu'elle a tout un bagage de trucs et d'astuces pour faire aimer aux enfants le brossage des dents et les visites chez le dentiste!

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires