Grossesse/Maternité

Dépistage génétique

Que ce soit en raison des antécédents familiaux et personnels, de nos habitudes de vie ou de notre environnement, il est bon de consulter un professionnel de la santé avant même de devenir enceinte.

Très souvent, les femmes deviennent enceintes à leur insu. La meilleure façon de veiller à la santé de votre futur bébé consiste donc à présumer que vous êtes enceinte dès que vous commencez à essayer de concevoir. Les premières semaines de votre grossesse sont une période cruciale durant laquelle les organes vitaux de votre bébé commencent à se former.

La première étape d’une grossesse saine consiste donc à consulter votre fournisseur de soins avant que vous soyez enceinte, a déclaré la Dre June Carroll, professeure de médecine familiale et communautaire, lors d’une présentation donnée dans le cadre du Women’s Health Matters Forum & Expo.

L’arbre généalogique

Toute femme qui veut devenir enceinte et son conjoint doivent répondre à des questions importantes avant la grossesse en ce qui a trait à leurs antécédents médicaux personnels et familiaux :

  • Âge maternel : Plus la mère est vieille, plus le risque d’anomalies chromosomiques augmente.
  • Grossesses antérieures : Y a-t-il déjà eu des problèmes par le passé, tels que l’infertilité, trois fausses couches ou plus ou des morts d’enfants?
  • Résultats des grossesses antérieures des deux côtés de la famille.
  • État de santé des bébés et des enfants de la famille.
  • Y a-t-il un lien de parenté entre vous et votre conjoint? Si oui, cela pourrait augmenter le risque de léguer un trouble héréditaire au bébé.
Maman en santé, bébé en santé

Pendant les premières semaines cruciales de la grossesse, l’embryon est très vulnérable aux éléments présents dans son environnement. Un apport adéquat en acide folique est une bonne façon de créer un environnement propice à une grossesse saine.

L’acide folique réduit le risque d’anomalies du tube neural (le cerveau et la moelle épinière ne se développent pas correctement). Les anomalies du tube neural peuvent causer le spina-bifida, une malformation de la moelle épinière, et, plus grave encore, l’anencéphalie, une malformation cérébrale qui est mortelle pour le bébé.

« L’acide folique est une découverte incroyable, une chose tellement simple qui fait une différence énorme », a affirmé la Dre Carroll.

Même s’il est important de manger des aliments riches en folates, il faut prendre un supplément d’acide folique pour s’assurer un apport suffisant, soit un minimum de 400 microgrammes par jour à partir du mois précédant la grossesse et pendant les trois premiers mois de celle-ci.

Cette quantité ne suffit pas à toutes les femmes, cependant, selon leurs antécédents médicaux, donc il est important de consulter votre fournisseur de soins, a recommandé la Dre Carroll.

Les yeux bleus, les cheveux blonds et quoi encore?

Chaque bébé hérite de 23 chromosomes de chacun de ses parents. Chaque chromosome contient un seul brin d’ADN qui porte le code de quelques milliers de gènes, et chacun de ces gènes porte de l’information qui influe sur les traits individuels de la personne.

Le fait de connaître vos antécédents génétiques collectifs vous aidera à préparer votre grossesse. Il se peut qu’on vous invite à passer certains tests s’il y a des antécédents de :

  • malformations congénitales;
  • troubles de l’apprentissage ou déficiences mentales;
  • affections génétiques comme la trisomie 21 et la cardiopathie congénitale.

Votre ethnie pourrait également accroître le risque de certaines affections génétiques. Par exemple, si vous êtes d’origine méditerranéenne, africaine, du Moyen-Orient ou d’Asie du Sud-Est, votre bébé pourrait courir un risque plus élevé de thalassémie ou de drépanocytose.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires