Grossesse/Maternité

Les abdominaux durant la grossesse et la période post-partum

La grossesse est une période importante de changements posturaux chez la femme. En effet, la colonne vertébrale est soumise à d’importants stress physiques qui modifient la biomécanique normale du corps.

Lorsque les os du bassin sont bien alignés, l’utérus peut s’élargir symétriquement avec la croissance du fœtus. Lorsqu’un débalancement est présent au niveau des os du bassin, cela crée une torsion au niveau de l’utérus réduisant ainsi l’espace disponible pour le développement du bébé.

Au quotidien, les abdominaux maintiennent les organes dans l’abdomen, participent à la respiration, au maintien du dos et accompagnent le mouvement et la poussée lors de l’accouchement. Le muscle transverse joue un rôle primordial et il est donc très important de lui accorder une attention particulière. Renforcir les muscles de la région pelvienne et abdominale durant la grossesse peut aider à soulager les douleurs souvent associées à la grossesse. En effet, le fait de solliciter le périnée dans les actions courantes comme se lever d’une chaise, se tourner dans le lit ou sortir de la voiture permet de diminuer l’implication des muscles dorsaux. De cette façon, les muscles sont moins sur-sollicités et la mobilité articulaire est moins affectée.

Selon la Société des obstétriciens et gynécologues du Canada et la Société canadienne de physiologie de l’exercice, le fait de faire de l’exercice durant la grossesse ne fait pas augmenter le risque de fausses couches ou de complications néonatales. De plus, les exercices du plancher pelvien pourraient réduire le risque futur d’incontinence urinaire.

On recommande habituellement aux femmes dont la grossesse se déroule normalement de pratiquer des activités physiques d’intensité modérée. Ces activités, lorsqu’elles s’accompagnent d’un essoufflement léger, favorisent une meilleure oxygénation du placenta et diminuent les risques de faire de la rétention d’eau. Il est recommandé de faire une activité cardio-respiratoire de 30 minutes de 1 à 4 fois par semaine et des séances de musculation et d’étirement de 1 à 3 fois par semaine. En tout temps, restez à l’écoute de votre corps et réduisez la fréquence et l’intensité de vos séances selon votre état.

Les activités physiques telles que la marche, la bicyclette, la natation, l’aquaforme, le ski de fond, la raquette sont tous des exercices qui améliorent la capacité cardio-respiratoire et s’accompagnent d’une dépense énergétique importante. Les sports ayant un risque d’impact comme par exemple le basket-ball, la gymnastique, le ski alpin, le soccer sont à éviter. Les exercices doivent s’accompagner d’une fréquence cardiaque entre 110 et 140 battements par minutes. Le niveau d’exercice est acceptable si la femme est capable d’entretenir une conversation pendant qu’elle le fait. Il est important de se rappeler que durant la grossesse, l’exercice vise à maintenir une bonne forme physique et non à battre des records de performance. Évitez donc les entraînements intensifs.

Les exercices de musculation pour le dos, le ventre, le plancher pelvien, les bras et les fesses sont importants afin d’améliorer la posture, diminuer les inconforts lombaires et les risques d’incontinence urinaire. Les étirements sont également importants afin d’assurer une bonne souplesse des muscles et des articulations.

Lors des différentes étapes du travail et pour favoriser l’engagement, il sera important de laisser le libre-choix de position à la mère en s’assurant que la posture favorise un étirement de la colonne vertébrale et la respiration abdominale. Différents accessoires comme des coussins peuvent être utilisés pour stabiliser et sécuriser les postures. Il est également important de solliciter les muscles comme le transverse de l’abdomen afin d’aider au processus d’engagement du bébé.

Durant la période post-partum, le renforçement des muscles posturaux et du plancher pelvien est de première importance. Certains exercices peuvent être recommandés de manière à drainer, à éviter les pressions abdominales et à refermer le bassin. Ces recommandations peuvent également favoriser une meilleure posture d’allaitement et limiter les tensions musculaires associées à de mauvaises positions.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter.

Joëlle Malenfant

Chiropraticienne

Dre Joëlle Malenfant est chiropraticienne à Québec. Elle possède une formation post-graduée en soins chiropratique pour les femmes enceintes et pour les enfants. Elle est accompagnante à la naissance et consultante en lactation. Joëlle est aussi la maman de Christophe âgé de 10 ans. Clinique chiropratique Dre Joëlle Malenfant, Chiropraticienne 1316, rue Maguire Québec, Québec G1T 1Z3 Tél : 581.742.4626

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Un spectacle en famille la TOHU

Courez la chance de gagner des billets pour le spectacle Le Bibliothécaire

Commentaires