Grossesse/Maternité

10 mythes et réalités au sujet de l’allaitement

On s’y prépare mentalement lorsque bébé grandit dans notre ventre, sans trop savoir à quoi réellement s’attendre. Si l’allaitement est une bénédiction pour certaines, il est un enfer pour d’autres. Voici 10 mythes et réalités à son sujet.

1. L’allaitement fait maigrir

VRAI ET FAUX. Ce qui est vrai : le simple fait d’allaiter exclusivement son bébé brûle en moyenne 500 calories par jour. Ce qui est faux : vous allez maigrir. Pour perdre du poids, tout est une question de calcul : il suffit d’ingérer moins de calories qu’on en dépense. Si allaiter vous fait perdre 500 calories, mais que vous consommez plus, les chances sont plutôt minces pour que vous perdiez du poids. Mangez des aliments sains, en quantité suffisante, bougez… et souvenez-vous que si ça prend neuf mois (la durée de votre grossesse) pour prendre 35 livres, il est tout à fait logique de penser que cela peut prendre neuf mois pour les perdre!

2. L’allaitement abîme les seins

FAUX. Seins plus petits, seins plus gros, mamelons davantage proéminents… Oui, il est vrai que l’allaitement peut modifier vos seins. Mais les abîmer? À moins d’endurer gerçures et crevasses (ce qui ne devrait pas être le cas – référez-vous au point 1), vos seins ne devraient pas être abîmés par l’allaitement. « Oui, mais moi… » On vous l’accorde, sur ce point, chaque femme a son histoire… Cependant, selon Mylène Schryburt, monitrice à la Ligue La Leche, c’est davantage la grossesse que l’allaitement qui devrait être pointé du doigt : « Même si on n’allaite pas, on va avoir une montée laiteuse, donc nos seins vont assurément changer ». 

3. L’allaitement exige un régime strict

FAUX. Dans la très grande majorité des cas, ce n’est pas vrai. « Certains aliments peuvent changer le goût du lait, mais les bébés, généralement, aiment ça » affirme la monitrice à la Ligue La Leche. Ainsi, on ne devrait pas se priver d’ail, de chou, etc. Ces dernières années, on entend beaucoup parler d’intolérance aux protéines bovines, mais Mylène Schryburt soutient qu’il ne faut pas sauter trop vite aux conclusions. « C’est normal pour un bébé de pleurer. L’alimentation n’est pas nécessairement en cause. Les symptômes doivent être très prononcés pour pouvoir affirmer qu’il s’agit d’une intolérance alimentaire », dit-elle.

4. L’allaitement et l’activité physique ne font pas bon ménage

FAUX. « S’entraîner est sain pour toutes les périodes de la vie d’une femme, y compris, bien sûr, pendant la grossesse et l’allaitement. Quand on allaite, c’est non seulement possible de faire du sport, mais c’est recommandé » affirme Karène Valladeau-Chevriot, consultante en lactation certifiée IBCLC. Prenez soin de choisir une activité qui répond à votre niveau d’énergie et munissez-vous d’un bon soutien-gorge de sport. Allaitez avant votre séance d’entraînement afin d’éviter l’inconfort et l’engorgement durant l’exercice et maintenez une bonne hydratation, avant et pendant l’exercice. 

5. L’allaitement est douloureux

FAUX. Les orteils qui retroussent quand bébé prend le sein, ça ne devrait pas durer! Les premières secondes des premières tétées, oui, c’est normal. Bébé va téter plus fort pour obtenir le colostrum, qui vient avant la montée laiteuse. C’est aussi une sensation nouvelle, à laquelle une adaptation peut être nécessaire. Par contre, on ne devrait pas avoir mal au point d’avoir les orteils crispés tout au long de la tétée et d’anticiper le prochain boire. « S’il y a une douleur ou un inconfort après les 3-4 premiers jours, il faut trouver un professionnel, idéalement spécialisé en allaitement, pour nous aider » affirme Mylène Schryburt, monitrice à la Ligue La Leche

6. Un bébé allaité devient accro à sa maman

VRAI ET FAUX. On ne vous le cachera pas : allaiter exclusivement un bébé fait en sorte qu’on est très sollicité. En étant sa seule source d’alimentation, bébé est effectivement dépendant de nous, mamans. Si cette réalité est parfois difficile à accepter, il faut se rappeler que plus les mois vont passer, plus bébé va se détacher. En quelques mois, il aura tissé des liens avec papa, grand-maman, grand-papa, oncles, tantes, amis… Croyez-nous sur parole, l’allaitement ne fera pas en sorte que vous aurez un enfant dépendant affectif!  

7. Un bébé allaité a plus de chances d’avoir des coliques

FAUX. « J’ai souvent entendu le contraire : les bébés non allaités sont plus susceptibles aux coliques », dit Mylène Schryburt, monitrice à la Ligue La Leche. Ces fameuses coliques… On a beau chercher, on ne sait pas vraiment quelles en sont les causes. Certains spécialistes disent que c’est une façon de faire sortir le stress de la journée alors que d’autres parlent plutôt d’un manque de maturité neurologique. Une chose est certaine : l’allaitement n’en n’est pas la cause. Un mantra à répéter si votre bébé souffre de coliques : « Ça va passer ».

8. On doit donner de l’eau à un bébé allaité

FAUX. Le lait maternel est très riche en eau et est suffisant pour les besoins d’un bébé. Par temps chaud, si ce dernier a soif plus souvent, on sort le sein plus souvent… ce qui vous laissera sans doute l’impression de n’avoir fait qu’allaiter pendant votre journée! « Bébé va se désaltérer avec le lait maternel, en plus d’obtenir des nutriments » précise la monitrice à la Ligue La Leche. Donner de l’eau à un bébé risque de lui faire sauter des boires. Celui-ci risque donc de manquer des calories dont il a tant besoin en début de vie. Après six mois, toutefois, selon la Société canadienne de pédiatrie, on peut offrir de l'eau à bébé.

9. L’allaitement est plus pratique que le biberon

VRAI ET FAUX. Tout est une question de mode de vie et de préférences. Pour certaines, avoir l’entière responsabilité des boires de bébé est impensable. Pour elles, les biberons sont plus pratiques car ils permettent de partager l’alimentation de bébé au sein du couple et d’ainsi avoir une certaine liberté. Pour d’autres, impossible de penser à gérer la préparation, le chauffage et le lavage de biberons sans un soupir de découragement. Sortir le sein, n’importe où n’importe quand, c’est beaucoup plus simple. À chacune son choix, sans jugement!

10. Allaiter est un bon moyen de contraception

VRAI ET FAUX. D’emblée, il est bon de préciser qu’aucune méthode contraceptive offre une protection efficace à 100 %. La méthode MAMA (méthode de l’allaitement et de l’aménorrhée) offre une protection efficace à 98 % lorsque toutes les conditions suivantes sont respectées :

  • Allaiter à la demande jour et nuit avec un minimum de 6 tétées par 24 heures et jamais plus de 6 heures entre les tétées
  • Allaitement exclusif
  • Absence de menstruations
  • Moins de 6 mois se sont écoulés depuis l’accouchement
Image de Julie  Chaumont

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez 1 des 5 d?sinfectants pour les mains de Attitude.

Petits formats parfaits pour le sac ? dos.

Gardez bébé au chaud cet hiver grâce à Kokoala!

Profitez de l’hiver grâce à Kokoala.

Commentaires