Allaitement

10 façons de réussir l'étape du sevrage

Quand l’allaitement se termine, nos seins n’arrêtent pas automatiquement de faire du lait et notre bébé ne comprend pas toujours ce qui se passe. Voici quelques trucs pour réussir l’étape du sevrage.

Allaitez le plus longtemps possible

Il est souvent plus facile de sevrer un bébé de plus de neuf mois qu’un bébé de deux mois. Les montées de lait sont moins puissantes, la diversification alimentaire est amorcée et les bébés sont déjà plus confiants. Par contre, le but ici n’est pas de juger celles qui arrêteront plus tôt. Il y a de nombreuses raisons qui peuvent inciter à arrêter l’allaitement et nous voulons justement proposer des solutions pour vous soulager.

Arrêtez graduellement

Si possible, réduisez l’allaitement avant d’arrêter pour de bon. Vous pouvez commencer par arrêter de donner le sein à des heures moins importantes, pour que la production de lait diminue progressivement et que votre bébé s’habitue plus lentement. Remplacer la tétée du soir par un biberon est une bonne façon de commencer parce que c’est à ce moment-là que le taux de prolactine est au plus bas. Vous pouvez aussi réduire progressivement le temps des tétées. Assurez-vous toutefois qu’il ait le temps de boire le lait plus gras qui est produit après quelques minutes d’allaitement.

Faites des boires des moments agréables

Si votre bébé a moins de 9 mois et que vous remplacez le sein par le biberon, gardez la même routine afin qu’il ne soit pas trop dépaysé. Il est possible qu’il aime moins le goût de sa préparation lactée et qu’il boive moins au tout début, mais en maintenant la même proximité et la même ambiance, il devrait s’habituer plus facilement.

Exprimez un peu de lait

Quand un bébé pleure, les mères qui allaitent ont parfois une montée de lait qui peut être douloureuse pour une mère en sevrage. Quand cela vous arrive, exprimez un peu de lait manuellement ou avec un tire-lait. Pour éviter de maintenir la production de lait, il ne faut pas tirer autant de lait que pendant une tétée, mais vous pouvez quand même en exprimer une petite quantité pour vous soulager et éviter l’engorgement.

Un peu de fraicheur!

Pour plusieurs mères, le fait de poser des produits qui sortent du congélateur ou du réfrigérateur sur les seins soulage et réduit un peu les montées de lait. C’est d’ailleurs le froid qui semble faire plus de bien aux mamans. Vous trouverez éventuellement une température et une texture qui vous conviennent et qui vous soulagent.

Les feuilles de chou contre l’engorgement

Si vos seins sont engorgés, placez des feuilles de chou fraîches dans votre soutien-gorge pendant une vingtaine de minutes. Vous pouvez répéter l’expérience deux fois par jour pendant quelques jours et l’engorgement devrait diminuer. C’est un truc de grand-mère qui a soulagé bien des femmes.

Massez vos seins sous la douche

Sous la douche, massez doucement les côtés extérieurs de vos seins avec votre poing, aux endroits où les canaux lactifères ont tendance à se bloquer et le surplus de lait s’écoulera un peu. C’est une bonne façon de vous soulager tout en douceur sans trop stimuler la production de lait.

Buvez moins vite pour produire moins de lait d’un coup

Sans vous imposer d’avoir soif, prenez de moins grands verres d’eau à la fois quand vous commencerez le sevrage. Chez certaines femmes, les quantités bues ne changent rien, mais chez d’autres, un énorme verre d’eau ou d’une autre boisson se transforme presque systématiquement en montée laiteuse. En buvant plus souvent, mais en plus petites quantités, vous devriez avoir de moins importantes montées laiteuses.

Évitez de stimuler vos mamelons

La stimulation des mamelons donne un signal que bébé est prêt à boire et rendra le sevrage plus difficile. En massant vos seins sous la douche ou en exprimant du lait, évitez de trop stimuler vos mamelons.

Soyez patiente!

Après plusieurs mois, voire quelques années, vous ressentirez peut-être encore des picotements dans les seins et vous réaliserez que vous produisez encore quelques gouttes de lait. L’allaitement est puissant et le corps continue de vouloir allaiter même quand les enfants grandissent. Ne vous inquiétez pas, les désagréments les plus importants finiront bientôt, les canaux lactifères se videront et vos seins se réadapteront à la situation de non-allaitement progressivement.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires