Gouvernement

Hausse des cotisations du RQAP

Québec vient d’injecter 300 millions pour sauver les prestations, mais augmentera encore les cotisations en 2010.

La ponction prélevée sur le chèque de paye pour l'assurance parentale a augmenté l'an dernier, puis une nouvelle fois cette année, et elle sera encore plus élevée l'an prochain. Mais il faudra attendre avant de savoir de combien de dollars. Comme il s'agit d'un régime d'assurance, Québec s'était pourtant engagé à ce qu'il s'autofinance, mais il n'arrive plus à faire ses frais, loin de là.

Les contribuables devront donc accepter de payer la note, a confirmé mardi le ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad. Et deux fois plutôt qu'une, puisque Québec haussera les cotisations 2010, après des hausses en 2008 et 2009, puis versera par ailleurs 300 millions $ de fonds publics au régime, pour le renflouer et l'aider à retrouver son point d'équilibre.

Malgré l'importance du manque à gagner, il n'est pas question de remettre en question les prestations versées aux pères et mères qui profitent du régime, un des plus généreux en la matière, ont indiqué mardi le premier ministre Jean Charest et le ministre Hamad, lors de points de presse distincts.

« Le régime d'assurance parentale est un grand, grand succès. On prend à témoin le taux de natalité au Québec qui augmente. Le régime d'assurance parentale contribue directement à la décision des jeunes familles de décider d'avoir des enfants », selon le premier ministre qui a dit vouloir ajuster les primes à la hausse graduellement.

Déjà, les cotisations ont été augmentées de 15 % au cours des deux dernières années « Il est clair que les cotisations vont augmenter pour autofinancer le régime », a convenu le ministre Hamad, avouant qu'il était incapable de dire de quel ordre serait la hausse de cotisation à prévoir l'an prochain.

Le Conseil de gestion de l'assurance parentale présentera une recommandation au gouvernement ce printemps, quant à la hausse de cotisation requise, et Québec tranchera. Le Conseil du trésor a déjà fixé à 5,2 % la hausse nécessaire en 2010, pour maintenir l'autofinancement du régime, mais l'augmentation risque d'être encore plus élevée.

Car le nombre accru de naissance — hausse de 4 % en 2008 par rapport à 2007 — a dépassé les prévisions et cette tendance devrait se poursuivre, entraînant une hausse correspondante des cotisations imposée à l'ensemble des travailleurs et employeurs.

De son côté, l'opposition officielle a accusé le gouvernement Charest d'avoir caché le gouffre dans lequel se trouve plongé le régime, durant la dernière campagne électorale. La chef péquiste Pauline Marois soutient que le gouvernement devrait geler les cotisations au régime à court terme, histoire de laisser souffler les citoyens déjà aux prises avec de nombreuses conséquences de la crise économique.

Source

La Presse Canadienne


Cette semaine
Covid-19 - Le partage des congés des Fêtes pour les parents séparés

Le 19 novembre 2020, le Gouvernement du Québec annonçait les mesures d’assouplissement permises pour les rassemblements durant les Fêtes de fin d’année 2020. Un casse-tête pour les parents séparés? 

Laissez-les croire au Père Noël!

Est-ce qu’on doit laisser nos enfants croire au Père Noël et à toute cette magie des Fêtes? Absolument, et Solène Bourque nous dit pourquoi!

Le baby blues, ce phénomène mal connu

On l’entend sans cesse ce terme, baby blues, et pourtant il est si mal connu du grand public et même des professionnels de la santé. On l’utilise sans bien le comprendre alors que, pourtant, jusqu’à 80 % des femmes en connaissent un épisode plus ou moins difficile.

Un calendrier de l’Avent dans le sapin

Ce que j’aime du temps des fêtes avec les enfants, c’est toutes ces traditions magiques qui mettent des étoiles dans leurs yeux.  

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires