Finances

5 raisons de cotiser à un REER

On en a déjà plein les bras avec les dépenses immédiates de la petite famille qu’il faudrait en plus mettre de l’argent de côté pour notre retraite? Oui! Voici 5 bonnes raisons de le faire.

Abri fiscal intéressant

Le REER est un abri fiscal qui permet de réduire son revenu imposable de façon concrète et directe. En partant du raisonnement qu’au moins 30 % de la somme vous revient en déduction lors de votre déclaration de revenus, et qu’en plus cet argent demeure vôtre, c’est la déduction fiscale la plus intéressante offerte par les gouvernements. Pour connaître le montant auquel vous pourriez cotiser, consultez votre dernier Avis de cotisation de Revenu Canada.

Intérêts à l’abri de l'impôt

Si vous gardez vos économies dans un compte épargne courant, vous aurez à déclarer les intérêts versés en cours d’année comme revenu imposable. Bien sûr, vous pouvez aussi avoir recours à un CELI qui vous permet d’épargner jusqu’à 5500 $ par année à l’abri de l'impôt, mais si cette épargne est destinée à votre retraite vous feriez mieux d’ouvrir un REER, de bénéficier de l’abri fiscal et d’accumuler les intérêts à l'abri de l'impôt jusqu’au moment où vous retirerez les sommes. À la retraite, votre taux d'imposition sera probablement moins élevé qu’actuellement, donc la retenue à la source sera moins élevée également.

Le temps passe vite

On est jeune et on pense que la retraite c’est loin? Revenons sur Terre, et réalisons que le temps passe bien vite et qu’on se retrouvera bientôt à manquer de temps pour économiser en vue de la retraite. Toute somme investie dans la vingtaine et la trentaine a beaucoup plus d’impact à long terme qu’une cotisation tardive dans la quarantaine par exemple. Même si ce ne sont que quelques centaines de dollars par année, ces montants auront des années pour fructifier.

Polyvalence d’utilisation

Même si la vocation première des REER demeure de procurer un revenu de retraite, il est possible d’utiliser vos REER comme mise de fonds pour acheter une première maison (Régime d’accès à la propriété – RAP) ou pour financer un retour aux études en utilisant le Régime d'encouragement l'éducation permanente (REEP).

Pour équilibrer les revenus de retraite

Dans le cas où vous décidez de quitter votre emploi pour vous consacrer à la famille, vous cessez de contribuer à un régime de retraite et même à la RRQ. Le conjoint peut alors contribuer au REER de sa conjointe, bénéficier de la déduction immédiate lors de la déclaration de revenus et assurer un revenu plus équilibré lors de la retraite de sa conjointe. On peut contribuer en tout temps au REER du conjoint, en respect avec les limites fixées par son Avis de cotisation de Revenu Canada.

La Régie des rentes du Québec a produit une série de vidéos dans lesquelles le chroniqueur financier René Vézina explique vraiment bien comment évaluer ses besoins et comment bien planifier.

Pour plus de renseignements, consultez le site web de la Régie des rentes du Québec ou de Revenu Canada.

Image de Sonia Cosentino

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires