Finances

Régime enregistré d'épargne-retraite (REER)

Vous êtes jeunes et venez de fonder une famille? Votre regard se porte maintenant vers l’avenir et vous voulez planifier votre retraite. Le Régime enregistré d’épargne-retraite est un bon moyen d’y arriver.

Il est tout à fait commun de nos jours de contribuer à un REER. On comprend que c’est de l’argent pour nos vieux jours, mais comment ça fonctionne exactement? Faisons le tour des principaux points.

C’est quoi?

Le régime enregistré d’épargne-retraite est un mode d’épargne qui vous permet de placer des économies en vue de compléter vos revenus de retraite. Ce programme, régi par le gouvernement, offre le grand avantage de reporter à plus tard le paiement de l’impôt relié à vos cotisations tout en ayant un avantage immédiat avec un remboursement d’impôt possible.

Comment

Vous souscrivez à un régime enregistré d'épargne-retraite par l'entremise d'une institution financière comme une banque, une société de fiducie, une caisse populaire ou une compagnie d'assurance. Votre institution financière vous renseignera sur les différents types de REER et de placements que vous pouvez obtenir. Il en existe une multitude, des placements garantis aux plus risqués que l’on vous proposera selon votre situation et votre tolérance aux risques.

Avantages

Les sommes placées dans un REER sont déductibles d’impôt. Lorsque vous ferez votre déclaration de revenus, vous aurez un reçu au montant de votre cotisation. Cette déduction aura un impact plus ou moins important : selon votre revenu gagné et le montant de vos cotisations, vous pouvez envisager une économie d’impôt d’environ 30 % lors de votre déclaration de revenus. Il est possible également de reporter votre déduction à une année prochaine si vous le jugez préférable.

Tout comme vos cotisations, les revenus de vos placements (intérêts, gains en capital ou dividendes) s’accumulent à l’abri de l’impôt. Lors d’un retrait, vous paierez de l’impôt uniquement sur les montants que vous retirerez.

Combien

Il n’y a pas de minimum, mais il y a un maximum autorisé. En gros, chaque année, vous avez la possibilité de cotiser jusqu’à 18 % de votre revenu gagné au cours de l’année précédente. Votre maximum déductible au titre des REER est donc déterminé par votre revenu.

Lorsque vous recevrez votre Avis de cotisations de l’Agence du revenu du Canada (ARC), consultez la ligne A – État du maximum déductible au titre des REER. La somme qui apparaît représente le maximum que vous pourrez déduire de votre revenu pour l’année suivante. Si vous cotisez pour une somme inférieure, la partie inutilisée est reportée à l’année suivante et ainsi de suite. Vous pourriez donc vous retrouver avec une somme considérable de droits de cotisations inutilisés si vous ne contribuez pas régulièrement à un REER. Votre conseiller financier pourra vous renseigner davantage sur vos options à ce moment-là.

Votre maximum déductible au titre des REER pour l’année en cours est calculé selon les renseignements contenus dans vos déclarations de l’année précédente et des années antérieures.  Si votre revenu a beaucoup changé, il se peut que votre maximum déductible au titre des REER change aussi.

Cotiser pour son conjoint

Vous êtes peut-être dans une situation où il pourrait être avantageux de cotiser au nom de l'autre conjoint. Par exemple, si vous êtes maman à la maison, votre conjoint pourrait cotiser à votre place et en votre nom. Ce type de plan fait en sorte que le revenu de retraite est alors réparti plus également entre vous et votre conjoint. Cette façon de faire est avantageuse en tout temps lorsque le conjoint qui a le revenu le plus élevé cotise à un REER pour le conjoint au revenu moins élevé, donc au-delà d’un congé de maternité ou d’une pause de travail. Le cotisant au REER reçoit la déduction dans sa déclaration de revenus courante, et le bénéficiaire, qui aura probablement un taux d'imposition moins élevé à la retraite, touchera le revenu et l'inclura dans sa déclaration de revenus.

Âge limite

Le 31 décembre de l'année où vous atteignez 71 ans est la date limite à laquelle vous pouvez verser des cotisations à vos REER. Si vous cotisez au REER du conjoint, ce dernier devra être âgé de 71 ans ou moins à la fin de l'année où les cotisations sont versées.

Retraits

Ce produit financier est, comme son nom l’indique, destiné à vous procurer un revenu à votre retraite. Mais il peut arriver qu’une circonstance extraordinaire vous force à faire un retrait avant cette date. Un congé de maternité prolongé, un divorce, une maladie grave, une perte d’emploi qui se prolonge sont autant de situations qui pourraient vous amener à envisager cette possibilité.  Dans ce cas, sachez que toutes les sommes retirées de votre REER s’ajoutent à votre revenu de l’année en cours et que vous devrez payer de l’impôt selon votre nouvelle tranche d’imposition. Il n’est donc pas nécessairement avantageux de faire un retrait avant la retraite alors que vos revenus seront moins élevés et que vous paierez moins d’impôt.

Votre conseiller financier pourra vous renseigner sur les modalités de retraits et sur l’impôt à payer.

Le REER peut aussi être utilisé pour :

Pour plus d’informations, consultez le site de l’Agence du Revenu du Canada, votre conseiller financier, votre courtier en assurances ou votre institution financière.

Image de Sonia Cosentino

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un trousse complète d’apprentissage de OLO Fusion!

Participez pour gagner la trousse “La Futée” de OLO Fusion.

Commentaires