Finances

Famille recomposée - 3 solutions pour répartir les dépenses

Il y a tes enfants, mes enfants, tes dépenses et les miennes… Comment est-ce qu’on partage les factures quand on est une famille recomposée?

Quand on décide de former une nouvelle famille avec quelqu’un qui n’avait pas d’enfants ou qui en avait eu avec quelqu’un d’autre, beaucoup de questions surgissent. Parmi celles-ci, la question des finances en est une à la fois complexe et émotive. Comment est-ce qu’on partage les dépenses avec quelqu’un avec qui on vient de former un couple et des enfants qui ne sont pas les nôtres?

Des gens, des couples, des solutions…

Il existe évidemment toutes sortes de gens qui forment toutes sortes de couples et qui ont des conceptions différentes de l’argent. Il est bien évident que les gens très centrés sur des valeurs d’entraide et de solidarité n’auront pas les mêmes réflexes financiers dans une famille recomposée que ceux qui ont besoin de sécurité et de savoir qu’ils auront assez d’argent pour leurs vieux jours.

D’autres facteurs entrent aussi en ligne de compte, comme le fait de payer ou de recevoir une pension alimentaire pour enfant ou la relation qu’on souhaite donner aux enfants avec les biens matériels, par exemple. Des parents qui préfèrent vivre simplement ne géreront pas les finances de la même façon que d’autres qui dépensent sans compter pour que les enfants ne manquent de rien.

Quand on parle de familles recomposées, on soupçonne également que d’autres parents seront impliqués de près ou de loin dans la vie et les dépenses des enfants. Cette implication varie selon la relation qu’ils entretiennent avec les enfants et avec leur ex. Quand un ex donne énormément aux enfants, il est bien évident que le nouveau conjoint aura tendance à donner autant, sinon plus à ses propres enfants pour équilibrer les choses. Mais dans les cas où les anciens partenaires ne donnent que le minimum, il reste trois options aux parents qui reforment une famille.

Solution 1 : Payer pour ses propres enfants et partager le reste

C’est la solution qui engage le moins. Quand on paie seulement pour ses propres enfants, c’est un peu comme si on était monoparentale et que quelqu’un nous aidait à payer les plus grosses dépenses, comme le logement et l’épicerie. Financièrement, c’est un peu comme si on avait un colocataire. On paie les activités parascolaires, les vêtements, les fournitures scolaires, les activités et tout le reste pour notre propre enfant et notre conjoint paie la même chose pour les siens. On ne se consulte que pour les grandes dépenses et les factures communes.

Cette solution est bonne pour ceux qui ont connu des ruptures difficiles et qui ont peur d’en traverser une autre. Elle donne un certain contrôle et une certaine stabilité à ce qu’on offre à nos enfants, puisqu’on décide de tout.

Solution 2 : Payer tout moitié-moitié

Pour ceux qui préfèrent ne pas trop parler d’argent et tout régler rapidement, séparer toutes les dépenses en deux semble équitable. Après tout, toute la famille passe du temps ensemble et si un enfant coûte un peu plus cher pendant un temps, il n’est pas dit que l’autre ne finira pas par vouloir jouer du piano ou faire un voyage scolaire. Tout s’équilibre à la longue.

En payant tout à deux, ceux qui ont peur de se faire un jour reprocher de ne pas avoir assez contribué sont soulagés. C’est objectivement la façon la plus juste de démontrer que cette famille est la vôtre et que vous êtes prêts à tout partager. Par contre, à long terme, cette gestion des finances peut peser plus lourd sur la personne qui gagne le moins, surtout si l’écart est très important entre les deux salaires.

Solution 3 : Payer selon son revenu

Pour ceux qui se sentent vraiment dans une nouvelle cellule familiale qui est là pour durer, c’est la manière la plus équitable de gérer les dépenses. Celui ou celle qui gagne le plus prend une plus grande partie des dépenses, sans égard à l’origine biologique des enfants. Avec ce partage des dépenses, chacun paie ce qu’il peut en pensant davantage au bonheur de la famille qu’aux aspects financiers.

Cette solution est probablement la meilleure pour les couples très solides qui ne s’inquiètent pas d’en « faire trop » pour l’autre et qui ne voient pas l’argent comme une priorité.

Évidemment, tout ceci n’est qu’une piste de réflexion pour les nouvelles familles recomposées, mais à travers les changements de garde, les nouveaux défis en tant que beaux-parents et la relation des enfants, cette réflexion vous aidera peut-être à faciliter la transition et à connaître la position de l’autre dès le départ. D’ailleurs, il n’est pas dit que votre perception ne changera pas avec les années, quand votre revenu changera, que les enfants grandiront et que votre relation évoluera.

Si vous n’êtes pas mariée à votre nouveau conjoint, il est fortement recommandé de signer un contrat de vie commune pour protéger les acquis des deux partenaires et pour baliser les aspects importants de votre nouvelle vie à deux, notamment les finances. Quand tout va bien, on ne pense pas à ces choses-là, mais personne ne connaît l’avenir et vous serez peut-être bien soulagée un jour d’avoir un contrat qui clarifie les choses, que rien du tout!

Image de Anne Costisella

Anne Costisella est diplômée en communication publique à l’Université Laval et maman de deux enfants. En plus d'être une rédactrice web d'expérience,  Anne est aussi l'auteure du blogue Techno Maman


Cette semaine
Rendre les voyages en voiture plus agréables

Pour que les enfants soient heureux dans la voiture pendant plusieurs heures, mieux vaut leur préparer un voyage en première classe! Voici dix trucs pour des déplacements plus agréables.

Aide-mémoire pour le sac à dos du petit campeur

Le compte à rebours est commencé. Dans quelques jours, votre enfant sera au camp. Tandis qu’il trépigne d’impatience et qu'il s’y voit déjà, vous, vous faites la liste mentale des choses à ne pas oublier. Pour vous aider, nous avons préparé un aide-mémoire.

Les 10 plus beaux sites des parcs nationaux du Canada

Les parcs régionaux du Québec gagnent à être explorés pour 1001 raisons. On s’y rend en famille pour profiter de la beauté du paysage et nature et pratiquer une panoplie d’activités amusantes pour tous les goûts. Parmi une quarantaine de destinations en voici dix. 

Comment bien préparer les enfants à un déménagement?

Ça y est, vous avez décidé de vendre votre maison. Toutefois, avant de vous lancer à la recherche de votre nouvelle demeure et de penser au déménagement, il est important de préparer vos enfants pour le jour J.

Nos Concours

Poudre solaire minérale SOLIS+ FPS 50

Participez pour gagner la poudre solaire IDC