Finances

REEE : 5 erreurs faciles à éviter

Ouvrir un régime enregistré d’épargne-études pour un enfant est une des meilleures décisions financières que peuvent prendre les nouveaux parents.

Le régime enregistré d’épargne-études (REEE) permet de faire fructifier votre épargne à l’abri de l’impôt, tout en bénéficiant de généreuses subventions gouvernementales pour financer les études postsecondaires des enfants. Mais comment en profiter au maximum? Voici les 5 erreurs que vous devez absolument éviter.

1. Ouvrir un REEE trop tard

La meilleure manière de tirer tous les avantages d’un REEE est de commencer à y cotiser le plus tôt possible. De cette manière, vous vous assurez que votre enfant pourra bénéficier de toutes les subventions gouvernementales auxquelles il a droit et qu’il recevra des intérêts encore plus importants. Vous n’avez pas encore ouvert un REEE? Rassurez-vous, il est encore possible de le faire et de rattraper les années perdues en effectuant de plus gros versements, mais les intérêts cumulés ne seront pas exactement les mêmes.

2. Manquer des versements

L’idée derrière le REEE, c’est de déposer régulièrement un montant raisonnable pendant une longue période pour créer un capital intéressant et bénéficier d’un maximum d’intérêts. C’est pourquoi vous devriez essayer de toujours effectuer vos versements, tel que prévu à votre plan initial. Heureusement, selon le produit que vous aurez choisi, vous pourrez reprendre un versement manqué en raison d’un imprévu[1]. N’hésitez pas à vous informer pour connaître toutes les options qui s’offrent à vous.

3. Maintenir un montant de cotisation mal adapté à votre réalité

Si vous choisissez de souscrire à un REEE collectif, vous déterminerez probablement un montant fixe pour vos versements. Il vous faudra prendre un moment avec votre représentant pour analyser votre budget et vous projeter dans l’avenir pour déterminer un montant de versement réaliste. Puisque la vie apporte son lot de changements au fil du temps, n’oubliez pas de moduler vos versements pour refléter votre situation financière. Saviez-vous qu’il est possible de tirer profit d’un REEE pour aussi peu que 10,50 $ par mois[2]? Ce qui importe, c’est de prévoir un montant que vous serez à l’aise de verser, tout en sachant que des options s’offrent à vous en cas de pépin.

4. Vouloir retirer son épargne avant l’échéance

Si vous envisagez de retirer votre argent avant l’échéance du contrat, vous devrez considérer les désavantages de cette solution. Au premier chef, toutes les subventions qui auront été versées dans le REEE devront être retournées aux différents gouvernements, vous privant ainsi d’un montant pouvant atteindre 12 800 $. Vous serez également de retour à la case départ de votre projet de financement des études postsecondaires. Avant de prendre une décision définitive, n’hésitez pas à discuter avec votre fournisseur pour explorer toutes les options disponibles.

5. Laisser dormir son REEE

La situation financière des familles évolue dans le temps et votre REEE devrait faire la même chose. Il est important de réévaluer votre placement au fil du temps. Est-ce que vous avez eu une promotion qui augmente votre revenu disponible à long terme? Pensez à ajuster vos cotisations REEE à la hausse. Profitez également des entrées d’argent ponctuelles pour bonifier votre REEE. Une prime de performance, un cadeau ou un héritage ne sont que quelques exemples d’occasions pour donner un coup de pouce à votre REEE. Quelle que soit votre situation, gardez votre REEE à l’œil pour en tirer le maximum d’avantages.

Publication initiale juillet 2016


[1] Applicable seulement au Plan REEEFLEX.
[2] Pour un nouveau-né pour le Plan REEEFLEX, consultez notre prospectus.

Kaleido

Kaleido sont pionniers de leur domaine. Ils ont contribué à la naissance du régime enregistré d’épargne-études – le REEE. Ils ont fait de l’épargne-études leur spécialité, et ce, depuis 1964. Mais au-delà d’offrir un produit financier – aussi merveilleux soit-il! – ce qui les anime c’est la conviction que chaque enfant peut se réaliser à son plein potentiel. Suivez les sur les réseaux sociaux!  Facebook  Instagram  Twitter  LinkedIn  YouTube 


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!