Désir d'enfant

Adoption : l'intégration à la garderie

Étape souvent incontournable dans la vie des parents tout comme celle des bébés, l’intégration en garderie d’un enfant adopté impose certaines mesures et précautions.

L’intégration en garderie peut être perçue comme une source de stress et une forme d’abandon de part et d’autre. Il est certain que beaucoup d’enfants trouvent difficile le passage entre le confort et la routine quotidienne de la maison avec maman et/ou papa et la vie à la garderie où ils se retrouvent entouré d’autres enfants qu’ils ne connaissent pas, dans un milieu qu’ils ne connaissent pas non plus, encadrés par quelqu’un en qui ils n’ont pas encore confiance. La majorité des éducatrices en service de garde s’entendent pour dire qu’une intégration progressive facilite souvent grandement l’intégration en garderie. 

Quelques précautions 

Dans le cas des enfants adoptés, certaines mesures et précautions s’imposent souvent d’elles-mêmes. Ayant déjà vécu un tragique abandon au cours duquel ils se sont vus coupés de tout lien avec leur mère et leur père biologiques, une disparition aussi brusque que cruelle des gens les plus significatifs dans leur courte vie, ces enfants portent souvent en eux une plaie béante. Il est évident que plus l’enfant est abandonné « tard » dans sa vie et plus il passe de temps en orphelinat, plus les réactions à un geste vécu comme un « deuxième abandon » risquent d’être grandes. Ce qu’il est important de s’assurer, c’est que l’enfant n’interprète pas son arrivée en garderie ainsi que le départ de son parent comme un retour en orphelinat. Mettons-nous à sa place : la dernière fois que son parent d’origine l’a amené dans une autre maison avec d’autres personnes, il n’est jamais revenu…  L’image de quelques adultes s’occupant de beaucoup d’enfants à la fois vient également remonter dans sa tête des souvenirs d’orphelinat. Les enfants adoptés ont donc facilement tendance à être insécurisés et anxieux entre autres pour cette raison.

Passage en douceur

Il est donc recommandé d’effectuer un passage tout en douceur entre la routine de la maison et la vie en garderie. Pendant les premiers jours, effectuez des visites occasionnelles à la garderie avec l’enfant, et ce, à différents moments de la journée. Permettre à l’enfant de constater, à vos côtés, l’arrivée des enfants à la garderie et leur départ à la fin de journée. Il comprendra alors que les enfants ne restent pas là, ne couchent pas là et que tout le monde retourne à la maison le soir venu.

Marie-Félix, 10 mois

Par la suite, pour une à trois semaines, favorisez une intégration graduelle sans la présence du parent, en débutant par une ou deux heures puis en augmentant graduellement jusqu’à atteindre une demi-journée. Maintenir le rythme de demi-journées encore pendant quelques semaines puis, si tout va bien, ajouter des périodes de diner, de siestes, etc. jusqu’à intégrer à temps plein. Avant le départ de la maison ainsi qu’au retour, il est fortement recommandé de donner beaucoup d’affection à l’enfant : le bercer, l’embrasser, le câliner… une bonne dose d’affection qui fera beaucoup de bien, tant à l’enfant qu’au parent.

Quelques parents m’ont déjà manifesté avoir eu des difficultés avec des milieux de garde qui trouvaient ça « trop compliqué » et qu’une intégration progressive sur une aussi longue période était dérangeante. Nous trouverons toujours cela bien triste, car à chaque changement de milieu de garde, tout est à recommencer. Le grand perdant dans cette situation demeurera toujours l’enfant, ce petit être qui est vulnérable aux changements. Pour ma part, j’ai la chance d’avoir un milieu de garde très ouvert à des intégrations progressives à long terme. C’est même la responsable du milieu de garde qui m’a offert, avant même que je lui en parle, de venir passer quelques heures, pendant quelques jours à la garderie, avec ma fille, question de la sécuriser. Je lui ai parlé du protocole d’intégration et elle est entièrement ouverte et collaboratrice. C’est tellement précieux!! Je ne l’en remercierai jamais assez!

Certaines personnes diront peut-être que cette forme d’intégration est trop lente, rendra l’enfant peureux et ne favorisera pas le développement de son autonomie. Il faut cependant vraiment tenir compte de la fragilité des enfants adoptés. Il n’est pas rare de se faire qualifier de mère poule ou père poule dans ce genre de situation. L’important, je ne le dirai jamais assez, c’est de faire passer les besoins de son enfant au-delà de toute autre chose et de tout jugement. 

Chantal Massicotte, maman d'adoption
En plus d’être maman d'une petite fille d'origine vietnamienne, je suis technicienne en travail social spécialisée en employabilité et en réinsertion sociale. Je suis également « marraine » en adoption à l'international, fonction par laquelle je suis amenée à aider, supporter et conseiller les futurs parents qui me sont recommandés dans toutes les étapes de leur projet pour la région du Bas-Saint-Laurent. Vous pouvez également suivre mon parcours sur mon blogue.
Chantal Massicotte

En plus d’être maman d'une petite fille d'origine vietnamienne, je suis technicienne en travail social spécialisée en employabilité et en réinsertion sociale. Je suis également « marraine » en adoption à l'international, fonction par laquelle je suis amenée à aider, supporter et conseiller les futurs parents qui me sont recommandés dans toutes les étapes de leur projet pour la région du Bas-Saint-Laurent. Vous pouvez également suivre mon parcours sur mon blogue.

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin, jour 9 présenté par : Éditions Québec-Livres

Concours de Noël 2018, jour 9 présenté par : Éditions Québec-Livres

Nos Concours

Découvrez la douceur Johnson’s

Nouvelle gamme pour la peau délicate des nouveau-nés

Vivez la magie des fêtes au Zoo Ecomuseum!

Venez rencontrer la faune du Québec dans un cadre naturel et enchanteur

Commentaires

Calculatrice d'ovulation

Entrez la date de la première journée de vos dernières règles et la durée moyenne de votre cycle

Suivez-nous Facebook Twitter Pinterest Google+ Instagram Youtube RSS

Comment soutenir le développement cognitif de mon enfant?

5971 vues / 0 commentaire

Bulletin Ma Grossesse

Abonnez-vous dès maintenant.

Bulletin Bébé grandit!

Abonnez-vous dès sa naissance!