Blogues

Lancer un blogue - par où commencer?

Tenir un blogue demande du temps, mais c’est une belle activité créative qui peut même devenir payante si vous y mettez le temps et l’énergie. Voici quelques trucs de base pour lancer le vôtre.

Il existe des blogues sur à peu près tous les sujets et dans toutes les langues. Partout sur le Web, des blogueurs commentent l’actualité, écrivent des histoires, recommandent des émissions, des livres, des jeux et des produits ou tiennent un journal intime. Ces sites très personnels ont tous une saveur particulière, et c’est grâce à l’auteur qui est derrière. Vous pouvez participer à cette communauté aussi! Avant d’avoir votre propre style, il faudra un peu de temps et d’essai-erreur, mais ne serait-ce que pour y trouver un moyen d’expression, le jeu en vaut franchement la chandelle! Comme ce n’est pas évident pour tout le monde de se lancer dans l’aventure du blogue, j’ai décidé de vous donner des repères qui vous permettront d’écrire votre premier article aujourd’hui même, sans débourser un sou.

De quoi voulez-vous parler?

Tout d’abord, il faut vous demander de quoi vous avez envie de parler. Vous vous dites peut-être « je veux parler de moi et de tout ce qui m’intéresse », mais si c’est tout ce que vous faites, vous vous égarerez et n’attirerez pas autant de lecteurs que si vous avez une spécialité, un champ d’intérêt plus spécifique.

Avez-vous envie de parler de votre maternité, de vos bricolages ou de votre passion pour la planche à voile? Aimeriez-vous garder en archive vos recherches sur les fossiles de l’est du Québec ou aimeriez-vous avoir un endroit où exprimer en long et en large vos opinions tranchées au sujet de l’actualité? Demandez-vous ce qui vous intéresse le plus et exploitez votre sujet à fond. Si vous choisissez un sujet qui vous passionne, vous ne serez jamais à court d’idées et d’inspiration, et votre blogue sera bien plus facile à alimenter.

Quel design choisirez-vous?

Avant toute chose, il faut choisir l’endroit où vous avez l’intention de tenir votre blogue. Blogger, WordPress et Tumblr sont des alternatives intéressantes qui offrent toutes des façons différentes de partager votre contenu avec les autres utilisateurs. Pour les besoins d’une maman qui débute, il n’y a pas vraiment de mauvais choix, toutefois, si vous êtes moins habile en anglais, vous serez sans doute plus à l’aise sur la plate-forme très simple de Google, Blogger.

Une fois la plateforme choisie, vous devrez choisir parmi les thèmes payants ou gratuits qui répartiront l’information sur la page. Les thèmes dits adaptatifs (ou responsive en anglais) s’adaptent en version mobile. En choisissant un de ces modèles, vous n’aurez donc pas à vous soucier du comportement de votre blogue sur les téléphones et les tablettes.

Si vous n’êtes pas trop forte en programmation HTML, prenez des thèmes tout simples. Vous apprendrez éventuellement à changer la couleur des polices et des contours, mais au moins vous n’aurez pas à jouer avec les dimensions des images ou à réorganiser une page où s’affichent 12 polices de caractères différentes. De même, si vous ne maîtrisez pas bien Photoshop, installez de bonnes applications de photos sur votre téléphone et vous pourrez vous débrouiller sans trop de stress.

Ne pensez pas trop au menu et aux catégories pour l’instant. Vous pourrez éventuellement classer vos articles par catégories, mais vous changerez probablement souvent de ligne directrice d’ici à ce que vous ayez assez d’articles pour que ça en vaille la peine. Si vous y tenez, créez des catégories très générales comme « Nouvelles » et « Trucs », par exemple.

Il faut aussi réfléchir attentivement à l’image visuelle de votre blogue. Si vous voulez avoir l’air à l’affût des nouveautés, votre blogue ne peut pas avoir l’air dépassé! Dans ce cas, vous devrez régulièrement vous informer au sujet des nouvelles tendances en matière d’organisation de l’information, de couleurs, de filtres et de polices de caractère. Si vous désirez plutôt avoir l’air sérieuse et pertinente, choisissez la sobriété et évitez tout ce qui est animé. Bref, choisissez un graphisme qui donne rapidement le ton.

Choisir le nom d’un blogue

Choisissez un nom court et accrocheur dont vous ne vous fatiguerez pas. Si vous voulez, vous pouvez utiliser votre nom complet, comme l’a fait Keiko Lynn, choisir un mot lié avec votre sujet, comme Kotaku ou Otome, ou un mot accrocheur, comme l’a fait le fondateur de Buzzfeed. Ces mots tout simples sont faciles à lire, à dire, à retenir… et à partager!

Vous pouvez visiter le site Go Daddy pour vérifier la disponibilité du nom que vous avez choisi avec les extensions les plus populaires (.com ou .ca). Comme ça, le jour où vous déciderez d’acheter le nom de domaine et de payer un hébergement, ce sera plus facile. Aussi, vous ne voulez pas avoir le même nom de blogue qu’un autre, vous voulez vous distinguer et qu’on reconnaisse, pas qu’on vous confonde avec une autre!

Est-ce que c’est payant?

On ne peut pas dire que ce soit très payant d’avoir un blogue, surtout au début. Il faut d’abord se faire un nom et développer un réseau qui vous donnera de la visibilité. Ensuite, les revenus publicitaires viendront peut-être. Pour afficher de la publicité, vous pouvez ouvrir un compte Adsense qui publiera des annonces générées par Google qui « devinera » ce qui va le mieux avec votre contenu. Il faudra toutefois vous conformer aux règles de Google (qui sont très claires).

Vous pouvez aussi chercher d’autres sources de financement comme Amazon qui vous permet d’afficher des publicités de produits directement liés à votre contenu. Des magazines et des journaux seront peut-être intéressés à publier votre contenu, parfois gratuitement en échange de visibilité, parfois en échange de quelques dollars. Ne vous attendez pas à faire beaucoup d’argent très vite. Ceux qui parviennent à vivre de leur blogue sont très chanceux... et plutôt rares.

Ce qui pourrait vous arriver rapidement, par contre, c’est de recevoir des produits à évaluer. Si vous tenez un blogue de jardinage, par exemple, vous pourriez vite vous faire proposer des outils, des engrais et des semences par des compagnies à qui vous n’avez rien demandé. Ces compagnies s’intéressent simplement à vous parce que leurs produits sont directement liés à votre contenu. N’hésitez pas à parler de ce qu’ils vous envoient, mais ne vous sentez pas obligée de le faire. Vos abonnés durement gagnés n’aimeront pas se faire berner et vous perdrez vite leur confiance si vous vantez des produits que vous n’aimez pas. Soyez honnête et intègre, c’est la clé du succès.

Si vous voulez quand même profiter de l’argent que ces compagnies vous offrent, vous pourrez créer une catégorie à cet effet. La rédactrice de Babillages, par exemple, a créé une section Publi-rédactionnel, ce qui est bien sympathique puisque les lectrices savent exactement à quoi s’attendre en passant par là.

Patience et productivité!

Maintenant que vous avez lancé votre blogue, attendez-vous à rencontrer une période difficile. Tant que vous n’aurez pas publié une trentaine, voire une centaine d’articles, vous aurez honteusement l’impression de gérer un blogue vide. Mettez-vous donc à l’ouvrage, en évitant tout de même de trop en publier d’un coup. Répartissez vos publications sur plusieurs jours afin de laisser le temps aux gens de les lire. Chaque article vous donnera l’impression de meubler l’espace et vous aurez bientôt assez de contenu pour que votre site personnel prenne forme. Vous pouvez aussi créer une page Facebook, Twitter, Pinterest et Instagram pour votre blogue, ça aidera à vous faire connaître.

Soyez fière de votre blogue!

Écrivez pour votre public! Si vous écrivez seulement pour vous défouler, vous laisserez des traces sur le Web dont vous ne serez pas très fière l’an prochain ou dans 5 ans. À moins de publier incognito, surveillez aussi votre langage et assurez-vous de rédiger des choses que vous n’aurez pas honte de montrer à vos proches. Ils seront votre premier auditoire et leur opinion compte! D’ailleurs, corrigez aussi vos fautes avant de publier, quitte à faire relire vos articles par un ami ou à vous procurer le logiciel Antidote. Les fautes font perdre en crédibilité, c’est un pensez-y-bien!

N’oubliez pas qu’Internet est une grande fenêtre ouverte : il n’y aura pas que vos proches et votre fan-club éventuel qui liront vos textes! Un employeur qui se renseigne sur votre candidature, la directrice de l’école qui se demande si vous ferez une bonne bénévole auprès des enfants, un fonctionnaire du gouvernement qui vérifie si vous vous cherchez bien un travail, un assureur qui a reçu une demande de prestations d’invalidité… Avant de publier vos textes, demandez-vous si son contenu pourrait vous porter préjudice un jour ou l’autre!

Pour ce qui est de la popularité, attendez-vous à tout. Des textes merveilleux resteront peut-être là, dans l’indifférence la plus totale, alors que d’autres textes écrits sur le coin d’une table entre deux bouchées de croissant feront le tour du Web. C’est la beauté d’Internet.

Les réactions

Avec les lecteurs viennent les critiques. Plus vous aurez de lecteurs, plus vous trouverez de plaintes. Votre page sera trop verte, vos recettes contiendront trop de lait, vos suggestions seront trop urbaines et vos vêtements seront trop chers. C’est le lot de tous les blogueurs et ce n’est vraiment pas grave. Trois choix s’offrent à vous : vous pouvez effacer les commentaires qui vous ennuient, les laisser et espérer que quelqu’un d’autre dise ce que vous pensez tout bas, ou répondre. Si vous répondez, faites-le crûment, avec humour ou gentiment, selon ce que vous voulez donner comme image. Sachez toutefois que la gentillesse est la meilleure arme du Web, même si au final c’est votre site et que vous y ferez bien ce que vous voulez!

Techno Maman

Diplômée en communication publique à l’Université Laval, Anne Costisella est une véritable passionnée des jeux vidéo, applications et autres gadgets. Ancienne globe-trotteuse, elle vous parle désormais de son portable pour vous donner des idées de jeux et vulgariser la technologie. Vous pouvez la suivre sur sa page Facebook et sur Twitter.


Cette semaine
Le soleil, un ami dont il faut se méfier

On prend de plus en plus conscience que le soleil, bien qu’agréable, peut causer de gros problèmes de peau. Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour minimiser les risques de cancer de la peau ?

Je pars en voyage, je mets dans ma valise

Que vous voyagiez par plaisir ou par affaires, la préparation des valises doit être planifiée afin d’éviter les désagréments.

Le monde mystérieux du laboratoire d’embryologie

La fécondation in vitro (FIV) est aujourd’hui considérée comme l’un des plus grand succès de la médecine moderne. C’est le traitement le plus efficace en clinique de fertilité.

Le sentiment de culpabilité parentale

Vous est-il déjà arrivé d’avoir l’impression de ne pas passer assez de temps avec votre enfant, ou de vous sentir inefficace face aux techniques recommandées par les experts?

Nos Concours

À gagner, trois bâtons solaires ATTITUDE®!

Trois bâtons solaires ATTITUDE® d'une valeur de 50$!

Commentaires