Famille

Trucs pratiques pour rafraîchir la maison sans climatiseur

Chaleur accablante, indice humidex élevé, canicule... lorsque ces mots reviennent en boucle dans les médias et qu’on peine à faire deux pas sans vouloir s’effondrer, il n’y a aucun doute : l’été est là. Comment y survivre, sans climatisation?

Au Québec, ce ne sont pas tous les ménages qui possèdent un air conditionné (seulement 142% d’entre eux ont un climatiseur). Même si le corps a la faculté de s’adapter aux variations climatiques, l’apparition des vagues de chaleur est si soudaine qu’il est quasi impossible de les traverser sans en souffrir.

Pour mieux gérer la température à l’intérieur de l’appartement et de la maison, sans climatiseur, il suffit seulement de changer quelques habitudes et de mettre en pratique de simples conseils. 

On laisse le soleil dehors

À tout prix, on veut empêcher le soleil et la chaleur de pénétrer dans la demeure. C’est probablement la pierre angulaire d’une bonne stratégie anti-chaleur. Alors, le jour, on ferme les rideaux et les volets. Idéalement, ceux-ci seraient très épais pour ne laisser filtrer qu’un minimum de rayons. Pendant la canicule, on vit dans la pénombre.

Emprisonner l’air frais dans la maison

Théoriquement, les habitations sont bien isolées : en hiver, dans une certaine mesure, le froid n’est pas supposé traverser les murs et les fenêtres. Il en va de même, pour la chaleur. Pendant la journée, on laisse les degrés accablants dehors en fermant toutes les fenêtres. De ce fait, on emprisonne l’air frais dans la maison et on laisse l’air chaud à l’extérieur.

Créer un courant d’air

Par contre, à la nuit tombée, on ouvre toutes les fenêtres pour permettre à la fraicheur de pénétrer chez soi. Idéalement, on créer des courants d’air et on place des ventilateurs devant les fenêtres, de manière à ce qu’ils expulsent l’air chaud dehors.

Un truc infaillible 

De jour comme de nuit, lorsque l’humidité n’est pas trop présente, on fait tourner les ventilateurs sur pied (ou ceux au plafond), on suspend des serviettes mouillées et on place des bols d’eau glacée dans la pièce. Vous pouvez aussi utiliser un brumisateur et vaporiser un peu partout. Cette petite astuce aidera l’air à se rafraîchir, lentement mais sûrement.

Changer ses habitudes

Plusieurs appareils ménagers sont de grandes sources de chaleur. C’est le cas, entre autres, des machines à laver et à sécher, du fourneau, du lave-vaisselle, du téléviseur et des ampoules. Les jours de canicule, on change nos habitudes (et honnêtement, on devrait tenter de les garder toute l’année, c’est plus écolo) : on étend nos vêtements sur la corde ou le sèche-linge, on évite d’utiliser la cuisinière, on lave la vaisselle à la main, on laisse les lumières fermées (autant que possible) et on délaisse la télé au profit d’un bon bouquin.

Sources : 1Statistique Canada

Image de Annie Harvey

Maman de trois garçons, rédactrice Web et chroniqueuse.


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours