Bébé

Mon enfant a peur du bruit

Votre enfant a commencé à avoir peur de certains bruits forts et vous ne comprenez pas pourquoi? On explore les raisons qui influencent cette peur et on vous donne des trucs!

La peur

La peur est une émotion normale et importante du développement puisqu’il s’agit en fait d’un signal d’alarme interne qui nous avertit et nous protège du danger. En tant qu’adultes, nous avons appris des techniques pour gérer nos peurs, c’est donc notre rôle d’apprendre à notre tour à nos enfants comment apprendre à composer avec cette émotion parfois intense et à leur donner des trucs pour qu’ils puissent être en mesure de faire face aux situations angoissantes et à gérer leur peur. 

La peur des bruits forts

La peur des bruits forts est assez répandue chez les enfants, particulièrement dans la petite enfance. La plupart du temps, cette peur est reliée à la méconnaissance des sons environnants et à l’incapacité d’identifier d’où provient le bruit fort et inconnu. En temps normal, la peur partira lorsqu’il comprendra l’origine du nouveau son. Il se peut également que votre enfant ait une ouïe particulièrement développée et que cette hypersensibilité aux bruits le rende nerveux, surtout lorsqu’il est déconcentré durant une période de jeu.

Dans d’autres cas, il est possible que la peur du bruit soit née d’un traumatisme ou d’un événement qui a fait peur à l’enfant et qu’il associe à ce bruit intrus. C’est pour cette raison qu’il est important de trouver la source de la peur de notre enfant afin d’être en mesure d’adapter nos interventions envers lui, comme nous l’explique Stéphanie Deslauriers, psychoéducatrice : « Les parents doivent investiguer la cause de la peur de l’enfant, qui peut parfois ne pas être évidente à voir du premier coup. Il peut aussi être bénéfique pour les parents de faire un exercice d’introspection pour voir si leur propre réaction envers les peurs de leurs enfants n’est pas une source additionnelle qui nourrit la peur de l’enfant. »

En effet, malgré que la peur soit une émotion normale, il peut arriver que notre réaction de parent inquiet devant notre enfant effrayé vienne confirmer qu’il devrait effectivement avoir peur, comme nous le démontre Mme Deslauriers : « Parfois, sans le vouloir, les parents alimentent la peur de leur enfant en réagissant eux-mêmes de façon excessive ou en offrant de l’attention ou des privilèges à l’enfant pour le calmer. Il peut également arriver que le parent, qui tente de minimiser la situation en cherchant à rassurer son enfant, fasse en sorte que l’enfant ne se sente pas validé dans ses émotions et qu’il augmente l’intensité de sa réaction parce qu’il se sent incompris. La réaction du parent a souvent tendance à moduler la réaction de l’enfant. C’est pourquoi il est important de s’assurer que nous utilisons les bonnes techniques pour répondre aux peurs de nos enfants et les aider à avancer. »

Comment aider nos enfants à maîtriser leurs peurs?

La première chose que vous pouvez faire pour aider votre enfant à apprivoiser sa peur est de lui poser des questions et de l’encourager à s’exprimer tout en étant à l’écoute de ses émotions. Il se peut qu’il ait de la difficulté à nommer sa peur, donc en lui posant des questions claires il pourra arriver à faire un cheminement mental positif avec votre aide, comme le suggère Mme Deslauriers : « En tant que parent, on comprend notre réaction en faisant de l’introspection, mais les enfants n’ont pas cette capacité d’introspection ni le vocabulaire pour exprimer ce qu’ils ressentent donc c’est important pour le parent d’aider son enfant à mettre des mots sur ce qu’il vit. Les émotions sont innées, mais pas les techniques de gestion et c’est au parent de s’assurer que son enfant est bien outillé pour sa vie d’adulte. »

L’apprentissage par le jeu

Mme Deslauriers préconise également l’apprentissage par le jeu. Comme elle l’explique, les enfants se reconnaissent beaucoup dans les personnages de livres, de films ou de jeux qu’ils apprécient. Elle conseille aux parents de remettre en contexte le bruit qui lui fait peur à l’aide d’un jeu qu’il aime. Ainsi, votre enfant pourra s’identifier à un personnage et jouer la scène tant qu’il voudra, ce qui l’aidera à trouver des solutions à sa peur en n’étant pas émotionnellement impliqué. Voici quelques astuces que vous pouvez utiliser quotidiennement pour soutenir votre enfant dans son apprentissage :

  • Expliquez à votre enfant la différence entre avoir peur et être prudent. Établissez ensemble des règles de prudence à respecter pour qu’il puisse se sentir outillé lors d’une situation anxiogène.
  • Ne le forcez pas à confronter sa peur. Essayez plutôt de le désensibiliser graduellement au bruit en l’exposant de plus en plus aux bruits qui l’effraient pour qu’il ait le temps de pratiquer les techniques de gestion que vous lui apprenez.
  • C’est important d’encourager votre enfant dans son cheminement et de ne pas l’humilier, le critiquer ou le punir puisque cela aura tendance à augmenter son sentiment d’anxiété et de honte.
  • Faites des mises en situation amusantes qui incorporent l’objet de sa peur afin d’en faire une expérience positive.
  • Enseignez à votre enfant des techniques de relaxation afin qu’il puisse les utiliser lorsqu’il se sent stressé.
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Le parcours de l’horreur pour des frissons assurés

Courez la chance de gagner 4 passes pour le parcours de l'horreur du Méga Parc

Apprendre l'anglais en s'amusant!

Courez la chance de gagner le jeu de cartes Hola Clara pour apprendre l'anglais.

Commentaires