Bébé

Manger comme un grand en 10 étapes

Les tout-petits sont en évolution constante et leur façon de manger aussi. Voici comment vous pouvez les accompagner dans leur acquisition de bonnes habitudes!

La relation des enfants envers la nourriture

Pour les tout-petits, avoir une saine alimentation ne veut pas dire la même chose que nous. Comme les enfants ont tendance à être naturellement curieux et à vouloir expérimenter par le jeu, l’expérience de « manger » est elle aussi influencée par ce mode d’apprentissage. Laissez-les explorer, regarder, toucher, sentir… C’est leur façon d’assimiler toutes ces nouvelles saveurs et textures!

Des aliments adaptés

Pour aider les plus jeunes à manger sans aide, donnez-leur des aliments mous comme des bananes ou des céréales qu’ils pourront prendre (et explorer!) avec leurs doigts. Les enfants aiment découvrir de nouvelles textures et goûts, donc variez les aliments que vous leur offrez pour soutenir leur intérêt.

Encouragez l’autonomie

Plus votre enfant aura de petites réussites, plus il se sentira en confiance et sera réceptif à l’heure du repas. Ignorez les petits accidents et la saleté et concentrez-vous plutôt sur ses succès afin de l’encourager à développer son autonomie.

Ustensiles et mains

Pour l’aider à manger avec des ustensiles, servez dans un même repas des aliments qu’il pourra prendre avec ses mains et d’autres qui se mangent à la cuillère pour qu’il expérimente à son rythme tout en mangeant à sa faim.

Manger lentement

Manger trop rapidement peut fausser le signal naturel de satiété ce qui fait qu’on a tendance à trop manger. Encouragez votre enfant à manger lentement, à bien mastiquer et à apprécier chaque bouchée, quitte à lui servir son assiette en plusieurs petites portions.

Du choix

Offrez-lui la plus grande variété possible d’aliments. Ne vous fiez pas à ce que vous, vous aimez et n’aimez pas manger. Faites-lui découvrir des fruits et les légumes méconnus, des viandes et poissons, des légumineuses, des épices et fines herbes, etc. C’est en forgeant qu’on devient forgeron, et c’est en goûtant qu’on devient un enfant qui mange de tout!

L’attitude et l’atmosphère

Les enfants sont comme des éponges et si l’atmosphère autour de la table est négative, ils risquent de devenir des petits mangeurs difficiles. Créez une belle atmosphère familiale à table, fermez la télévision et évitez de vous concentrer sur ce que votre enfant mange en parlant plutôt de sujets positifs qui vous unissent. Si un tout-petit jette ou renverse sa nourriture, ne vous mettez pas en colère, restez calme et rappelez-vous que c’est une partie normale de son développement. Ignorez son comportement en établissant des limites claires et retirant sa nourriture si ces limites sont dépassées.

Apprendre par le jeu

Si votre enfant n’aime pas un aliment, tentez de rendre cet aliment plus intéressant en lui donnant un nom plus descriptif et plus amusant. Créez de beaux plats colorés, encouragez-les à compter le nombre de petits morceaux ou à créer des formes dans leurs assiettes!

La phase du non

Si votre enfant est dans sa phase du non, évitez les crises à l’heure du repas en lui proposant plusieurs aliments différents, en petites quantités, pour qu’il puisse choisir ce qu’il veut manger au lieu de refuser en bloc ce qu’il y a comme plat principal.

Trucs éclair en vrac

D'autres trucs pour multiplier les façons de faire avec son tout-petit.

  • Laissez les plus jeunes jouer avec leur nourriture afin de développer leur intérêt.
  • Coupez les rôties et sandwichs dans des formes amusantes.
  • Si vous introduisez un nouvel aliment, faites-lui goûter une bouchée de votre repas d’abord avant de lui offrir dans son assiette. Les enfants aiment imiter leurs parents!
  • Laissez les plus vieux verser le lait dans leur verre, même s’ils font des dégâts!
  • Incitez vos enfants à vous aider à la préparation des repas.
  • Servez les aliments qu’ils aiment moins dans des assiettes amusantes et colorées.
  • Emmenez vos enfants visiter des fermes pour qu’ils puissent voir d’où provient leur nourriture.
  • Pourquoi ne pas avoir votre propre potager à la maison?
Image de Mariem Melainine

Maman de deux belles filles, Mariem Melainine est passionnée par la maternité et l'écriture. Au travers de ces articles, elle offre des conseils pratiques pour les futures et nouvelles mamans. 


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!