Bébé

Solides conseils sur les solides

Des purées aux premiers morceaux solides que prendra bébé, voici des informations utiles sur l’évolution de l’alimentation de bébé.

Céréales et purées

Les premières bouchées de céréales de bébé lui feront de l’effet! Lui qui n’a goûté que le lait découvre non seulement un nouveau goût, mais aussi de nouvelles textures et odeurs! Sa réaction première peut aussi bien être un enthousiasme délirant qu’un rejet pur et simple, en passant bien sûr par toutes les variables entre les deux!

Chaque bouchée supplémentaire servira à apprivoiser ses découvertes de sens. Il faudra être patient et suivre son évolution, sans le forcer à manger s’il rejette ses premières bouchées, mais en lui en offrant encore au prochain repas. Il finira bien par s’habituer et manger.

Si au contraire bébé raffole un peu trop des céréales et qu’il a un appétit de glouton, ne cédez pas à la tentation de lui en donner plus que recommandé. Le lait est encore essentiel à son développement et à sa croissance et ne doit pas être remplacé, mais bien complété par les aliments solides. Pour quelques mois encore, le lait demeurera son aliment principal, complété par aliments riches en fer, comme les viandes et substituts, les céréales et, bientôt, les autres solides!

Céréales enrichies en fer ou purée, on commence par présenter à bébé une texture lisse : pas de grumeaux; recherchez plutôt une texture plus liquide que solide.

Au fur et à mesure que bébé apprivoisera les solides, on augmente graduellement la consistance des céréales, par exemple, et leur quantité.

On commence par deux « repas » solides par jour, pas plus.

Quelques semaines après avoir introduit les céréales et les viandes, on enchaîne avec les légumes et les fruits en purée, selon les recommandations usuelles.

Lisez ces articles pour en savoir plus sur l’introduction des aliments solides.

On écrase à la fourchette

Après les aliments de base, vous pouvez lui offrir des yogourts, des bananes écrasées à la fourchette et même des pâtes alimentaires bien cuites! Après les purées lisses auxquelles bébé se sera habitué, il est possible que ces nouvelles textures lui soient d’abord désagréables. Dans ce cas, il suffit de faire un compromis entre les purées lisses et la fourchette, en y allant graduellement dans la transformation des textures offertes. Tout comme durant l’apprivoisement des purées, bébé peut avoir de la difficulté à s’y faire, mais avec un peu de patience et des essais variés, il finira par apprécier le changement et la variété. 

C’est aussi le temps de lui présenter des morceaux de fruits et de légumes, en choisissant les plus mûrs pour qu’ils soient bien mous, coupés en petits morceaux. On fait attention de n’offrir qu’un ou deux morceaux à la fois et de bien surveiller bébé pendant qu’il mange. Ainsi, s’il s’étouffe vous serez prête à intervenir!

En morceaux

Plus l’enfant mange bien les purées grossières que vous lui préparez à la fourchette, plus il s’adapte bien aux petits morceaux des premiers temps, plus il est préparé à plus de consistance! C’est pourquoi il est difficile de mettre un âge précis sur cette étape. La présence de dents et leur nombre seront aussi un élément à considérer dans l’évolution de son alimentation. Sachez que même si bébé n’en a pas ou très peu, ses gencives sont puissantes et capables de mastiquer avec vigueur! D'ailleurs, la diversification alimentaire, appelé par plusieurs le Baby led weaning, est basée sur la découverte des aliments et des textures selon une autre approche.

Les raisins pelés et coupés en 4 (sans pépins bien sûr), les melons miel ou les cantaloups bien mûrs, une pomme râpée, une poire ou une pêche pelée sont d’excellents choix!

Naturellement, bébé n’est pas prêt encore à croquer directement dans une cuisse de poulet, mais vous pourrez lui offrir des morceaux séparés dans son assiette (plutôt qu’une bouillie), des pâtes alimentaires, des morceaux de fruits et légumes un peu plus consistants, etc. Encore une fois, il est important que l’enfant soit sous surveillance constante durant les repas pour prévenir tout risque d’étouffement alors qu’il apprivoise encore cette nouvelle façon de manger

Ce qu’il faut retenir, c’est que les enfants évoluent à des rythmes différents et il est normal que deux enfants du même âge ne soient pas exactement à la même étape. Fiez-vous à votre instinct et à votre enfant pour évaluer s’il est prêt ou non à passer à une autre phase.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires