Bébé

La diversification alimentaire autonome

Les bébés qui n’aiment vraiment pas les purées peuvent parfois s’alimenter seuls, sous supervision, grâce à ce qu’on appelle la diversification alimentaire autonome.

Même les bébés à l’âge des purées peuvent parfois s’alimenter seuls, avec leurs mains. Toutefois, ils doivent être prêts à le faire et les morceaux de nourriture ne doivent pas être donnés n’importe comment. Finies les purées, voici la base de la diversification alimentaire autonome (connue surtout sous son nom anglais baby led weaning), avec ses avantages et ses inconvénients.

Comment savoir si mon bébé est prêt?

C’est à partir de six mois qu’on peut commencer la diversification alimentaire autonome parce que c’est à cet âge qu’un enfant est capable de mastiquer. À six mois, il peut aussi prendre les aliments dans ses mains et les porter à sa bouche pour les manger.

Vers cet âge, votre bébé est très curieux et depuis le temps qu’il vous regarde manger, il a très envie de faire comme vous. La capacité est là, l’envie est là, reste à savoir s’il aimera les textures et si vous aimerez le déroulement des repas.

Idéalement, votre bébé devrait avoir acquis une certaine dextérité avant de commencer. Si ce n’est pas le cas, il aura de la difficulté à se nourrir et pourrait souffrir de carences. Aussi, si votre bébé n’est pas encore capable de tenir assis seul ou de se tenir la tête, il est trop tôt pour commencer la diversification alimentaire autonome.
Bébé allaité vs bébé nourri au biberon

Pour les enfants allaités, le passage aux aliments solides par la diversification alimentaire autonome ne pose aucun problème puisque le lait maternel demeurera son aliment principal jusqu’à l’âge de huit ou neuf mois et que ses besoins en nutriments seront ainsi comblés.

Les enfants nourris au biberon peuvent aussi commencer la diversification alimentaire autonome sans craindre de manquer de quoi que ce soit, par contre il faudra s’assurer de bien observer la quantité de nourriture qu’il ingère. En effet, un bébé nourri à la préparation lactée qui boit trop de lait pourrait être sujet au surpoids. Il est donc recommandé d’offrir aux bébés de boire de l’eau quand il n’a que soif afin de l’hydrater sans trop le nourrir.

Si vous allaitez, donnez le sein en premier jusqu’à l’âge de 8 ou 9 mois. Après, vous pourrez commencer par les aliments solides et donner le sein en « dessert ».

Comment intégrer les gros morceaux d’aliments?

L’important quand on commence la diversification alimentaire autonome, c’est de laisser bébé mordre dans de gros morceaux afin qu’il prenne des bouchées qu’il peut bouger dans sa bouche. En mordant, il prendra des bouchées de la bonne grosseur et comprendra naturellement quoi faire.

Idéalement, les premiers morceaux soumis devraient environ avoir la taille de son poing et être mous ou cuits, comme ceux que vous auriez utilisés pour faire les purées. Évitez de couper de petits cubes ou des rondelles avec lesquelles il pourrait s’étouffer. Les viandes tendres, mijotées, le brun du poulet, les légumes cuits et les fruits mûrs représentent de bons choix pour commencer.

Offrez à votre enfant une grande variété d’aliments. Ses goûts se développeront au même rythme que sa dextérité et les couleurs et les saveurs l’encourageront à s’alimenter. Comme vous, il aura parfois très faim, parfois moins, il est inutile de vouloir qu’il finisse absolument son assiette.

Bien assis

Pendant les repas, assoyez votre bébé à un endroit où il a le dos bien droit, face à la table. Vous pouvez l’asseoir sur vous si vous voulez, mais assurez-vous qu’il soit assis correctement et tenez compte du fait que les repas seront beaucoup plus longs pendant cette période de découverte. Vous devriez donc vous assurer d’être confortablement installée vous aussi.

En effet, il est fort possible que ses choix se fassent lentement et que les tests de votre petit glouton prennent du temps. N’essayez pas de précipiter les choses et faites preuve de patience. Il est probable que votre enfant prenne beaucoup de temps pour finalement manger peu, mais il s’habituera à cette nouvelle méthode et appréciera bientôt d’être capable de choisir ce qu’il mâche et avale.

Les avantages et les inconvénients

Cette méthode comporte son lot d’avantages et d’inconvénients. Parmi les avantages, on peut évidemment citer l’autonomie du bébé et la facilité de préparation des repas pour les parents qui n’ont plus à faire de purées. Cette technique est aussi une bonne façon de redonner de l’appétit aux petits qui trouvent la texture des purées désagréable.

À l’inverse, il faut s’attendre à trouver de la nourriture partout autour de la chaise, à en gaspiller un peu à chaque repas et à ce que la période des repas dure beaucoup plus longtemps.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Un été de plaisir avec, et pour, papa!

Pour souligner le lancement de Papapourlavie.com, on vous a préparé tout un concours!

De nouvelles attractions au Village du Père Noël cette année!

Courez la chance de gagner un laissez-passer familial d’une journée, d’une valeur de 88 $.

Cet été, découvrez le seul zoo à Montréal!

Venez rencontrer la faune du Québec dans un cadre naturel et enchanteur

Commentaires