Allaitement

Ai-je assez de lait pour mon bébé?

Votre bébé vous semble affamé et vous pensez que votre production de lait est insuffisante? Avant de passer au biberon, lisez cet article; vous y trouverez des conseils judicieux.

Votre bébé semble irrité lors des boires, il demande le sein plus souvent et vous commencez à vous demander si vous produisez assez de lait pour satisfaire ses besoins? Même si la plupart des femmes ont assez de lait pour nourrir leur bébé, il peut arriver qu’un problème fasse en sorte que notre bébé ne soit pas rassasié lors des boires, incluant une insuffisance laitière. Mais comment savoir si vous produisez assez de lait?

Une bonne production laitière
  • Durant sa première semaine de vie, bébé doit mouiller au moins une couche par jour. Ensuite, il devrait mouiller minimum 6 couches par jour.
  • À partir de son cinquième jour de vie, ses selles devraient être jaunes et molles.
  • Votre bébé devrait être alerte, se réveiller lui-même quand il a faim et montrer des signes de satiété après les tétées.
  • Votre bébé devrait avoir repris son poids de naissance entre son 10e et son 14e jour de vie.
  • Le poids de votre bébé devrait augmenter de 20 à 30 g par jour durant ses 3 à 4 premiers mois de vie pour ensuite passer de 15 à 20 g par jour.
  • Vous pouvez observer que vos seins sont plus remplis avant les boires qu’après.
C’est important de savoir que même si votre bébé ne semble pas absorber assez de lait, ça ne veut pas nécessairement dire que vous ne produisez pas assez de lait. Le problème pourrait être relié à différents facteurs comme la prise au sein, la position durant les boires ou même une poussée de croissance. Pour en avoir le cœur net, vous pouvez consulter un professionnel de la santé ou contacter une marraine d’allaitement.
 
Comment augmenter sa production de lait

Il y a plusieurs façons d’augmenter sa production de lait, certaines qui sont naturelles et d’autres qui sont médicales. C’est toujours mieux de prioriser les approches naturelles et de n’utiliser les médicaments prescrits qu’en dernier recours.

L’approche naturelle
  • Si votre bébé est âgé de moins de 6 mois et qu’il reçoit moins de 8 à 12 boires par jour, augmentez le nombre de tétées sur une période de quelques jours. Allaitez toutes les heures et demie à deux heures durant le jour et toutes les 3 heures la nuit, ce qui stimulera votre production.
  • Offrez les deux seins à tous les boires.
  • Évitez de donner des compléments comme le biberon ou la suce qui assouvissent son besoin de succion et qui peuvent entrainer un désintérêt du sein. 
  • Tirez votre lait entre les tétées à l’aide d’un bon tire-lait.
  • Durant les boires, placez votre bébé en peau à peau.
  • Quand votre bébé tète, faites la compression du sein durant 5 secondes pour faire couler votre lait plus rapidement.
Malgré que certaines croyances parlent d’aliments « magiques » qui peuvent faire augmenter la production de lait, il s’agit de mythes puisqu’il n’existe aucune preuve scientifique reliant ces aliments ou breuvages à la production de lait.
 
Les produits naturels

Certains produits naturels sont reconnus pour aider les problèmes d’insuffisance de lait. Si tout ce que vous avez essayé a échoué, vous pouvez en discuter avec votre médecin ou votre marraine d’allaitement afin qu’ils puissent vous recommander un ou plusieurs de ces produits en fonction de votre situation.

Liste des produits naturels
  • Fenugrec : On retrouve souvent le fenugrec dans les plats indiens ou méditerranéens, mais les graines de fenugrec sont également reconnues pour aider à augmenter la production de lait. Vous pouvez le retrouver sous forme de capsules, tisanes ou teinture.
  • Chardon bénit : Malgré qu’aucune donnée scientifique ne prouve un lien entre le chardon bénit et l’augmentation de la production de lait, de nombreuses femmes l’ont utilisé en même temps que le fenugrec avec succès. Vous pouvez le retrouver sous forme de capsules, tisanes et teinture.
  • Levure de bière : La levure de bière augmente le taux de l’hormone prolactine qui est responsable de la production de lait. On la retrouve en capsules, mais vous pouvez également boire un verre de bière sans alcool par jour.
  • Fenouil : Les études suggèrent que le fenouil produit un effet qui s’apparente aux œstrogènes, qui peut aider à augmenter sa production de lait. Vous pouvez boire une infusion de fenouil par jour en versant simplement les graines dans l’eau bouillante.
  • Lécithine : Ce supplément alimentaire diminue la viscosité du lait et augmente le taux d’aides gras polyinsaturés dans le lait, réduisant ainsi les risques de développer des canaux bloqués qui peuvent réduire la quantité de lait qui est exprimée.
L’approche médicale

Une fois que toutes les causes naturelles ont été éliminées et que rien ne semble avoir eu d’effet positif, votre médecin pourrait décider de vous prescrire de la dompéridone, un médicament qui était originalement prescrit pour soulager les problèmes gastro-intestinaux, mais qui a comme effet secondaire d’augmenter la production de lait en stimulant la production de prolactine, l’hormone qui est responsable pour la production de lait.

Quand rien ne fonctionne

Que vous soyez dans le processus d’augmenter votre production de lait ou que vous ayez déjà tout essayé sans succès, si vous pensez que votre bébé n’absorbe pas suffisamment de lait pour son développement, il est possible de lui offrir des compléments en exprimant votre lait pour lui administrer au gobelet, au compte-gouttes, à la seringue ou avec une cuillère. Il existe également des dispositifs d’aide à l’allaitement qui peuvent être considérés. Parlez-en avec votre médecin ou votre marraine d’allaitement pour qu’ils puissent vous guider sur la meilleure approche pour vous et votre bébé.

Image de Mariem Melainine

Maman de deux belles filles, Mariem Melainine est passionnée par la maternité et l'écriture. Au travers de ces articles, elle offre des conseils pratiques pour les futures et nouvelles mamans. 


Cette semaine
L’intégration graduelle à la garderie

Non, vous n’êtes pas coupable de l’avoir laissé trop tôt ou trop vite au service de garde, car l’intégration tardive et « en crescendo » n’est pas une panacée.

Changer d’école : 5 conseils pour aider votre enfant à s’adapter

Que ce changement soit causé par un récent déménagement ou encore par l’arrivée au secondaire, changer d’école peut être un bouleversement dans la vie de votre enfant. 

Les différentes positions pour accoucher

On voit souvent la femme accoucher sur le dos, les pieds dans les étriers. Mais ce n’est pas la seule position qui existe et, surtout, ce n’est peut-être pas la plus favorable!

Activités parascolaires : oui ou non?

Les bienfaits des cours parascolaires sont nombreux. Mais peut-il y avoir une limite? Un moment où on doit dire « non » à ces activités?

Nos Concours

Gagnez un laisser-passer familial!

Visitez le Cosmodôme en famille!