Alimentation

Doit-on responsabiliser davantage nos enfants?

Comme chaque année, nous sommes convoqués à la réunion de parents afin de rencontrer le professeur de nos enfants pour ainsi connaître sa philosophie et ses méthodes d’enseignement.

Pour la troisième fois, j’avais la chance d’avoir Mme Jacynthe comme enseignante de première année. Pendant la réunion, j’étais un peu perdue dans ma tête puisque le discours m’était connu. Avez-vous des questions, dit madame Jacinthe! Une maman lève la main et demande d’un ton ferme qu’elle sera la procédure appliquée pour son fils qui est allergique aux kiwis, aux patates, au lactose et aux arachides. 

Le professeur affirme alors que les enfants n’ont pas le droit d’avoir des arachides dans leur boîte à lunch et qu’ils vont laver leurs mains avec des serviettes humides après les repas. La mère réplique que les enfants travaillant en équipe, il serait préférable que tous les allergènes de son fils soient interdits et qu’elle, le professeur, doit s’assurer que tous lavent leurs mains comme il faut à moins de bannir les travaux d’équipe!

Je n’ai pas besoin de vous dire qu’il y a eu un peu de tension dans la classe puisque tous les enfants ont leurs particularités et chaque parent peut avoir des demandes. À ces mots, J’AI PENSÉ À ACCOMMODEMENTS RAISONNABLES! J’ai fait remarquer à la mère qu’il y avait plus de 500 élèves dans l’école et qu’ils vont tous à la même toilette et prennent tous la même porte pour s’y rendre! Que l’école est une mini-société et qu’elle, la maman, doit responsabiliser son fils afin qu’il prenne les précautions nécessaires à SA santé. 

En revenant à la maison, j’ai poursuivi ma réflexion avec mon mari : suis-je insensible? Pour ma part, je crois qu’il faut responsabiliser nos enfants! On ne peut comparer les procédures d’école avec celles des garderies. Il est beaucoup plus facile de gérer les allergies en garderie puisqu’il y a une cuisinière qui s’occupe de toute la nourriture qui entre et sort de la garderie. Je crois qu’il faut faire confiance aux enfants plus vieux, car ils connaissent leurs allergies et savent beaucoup mieux que personne ce qu’ils ont le droit de manger. Si on enlève tous les aliments auxquels les enfants sont allergiques, on ne mangerait que des pommes?

N’est-ce pas une responsabilité du parent d’éduquer son enfant à prendre soin de lui?

Pour ma part, j’en suis venue à la conclusion que l’on doit responsabiliser nos enfants et arrêter de tenir la terre entière responsable de nos bobos.

Je sais déjà que certains se diront : « Ses enfants n’ont certainement pas d’allergies. » Ce qui est vrai, j’ai cette chance. Par contre, mes enfants vivent d’autres différences.

Ma fille est hyperactive et elle a la responsabilité dans sa routine de prendre sa pilule et de limiter sa consommation de sucre durant la semaine. Je ne vais pas interdire à tous les parents d’apporter un gâteau de fête en classe sous prétexte que ma fille sera incapable de se concentrer ni obliger tous les élèves de boire de l’eau, car ma fille ne peut boire du jus! Alexane sait ce qu’elle ne peut pas manger ou boire, et elle vit très bien avec ça, car je l’ai responsabilisé et elle comprend très bien les conséquences! Elle mange des sucreries quand elle sait qu’elle pourra bouger, rigoler et dépenser tout son surplus d’énergie.

Qu’en pensez-vous?


Cette semaine
Prenons-nous le temps de prendre le temps?

L’année tire déjà (!!) à sa fin. Quatre saisons sont passées. 52 semaines de possibilités, 365 jours de potentiel renouveau – ou pas. Qu’avons-nous fait de cette année qui nous a été offerte?

Mon enfant a tout et il en veut toujours plus

Aux Fêtes, nos enfants sont exposés à la consommation, aux jouets et à l’euphorie des magasins. Nos cerveaux ne sont pas faits pour être autant stimulés; dans la nature, les couleurs, les stimuli et le rythme ne sont pas aussi denses et instantanés. 

Fais-toi un cadeau : lâche Instagram

Enfant, je tournais les pages du catalogue Sears, avec une frénésie peu commune. Tous ces jouets, je devais les posséder! D’une année à l’autre, je les réclamais avec ferveur, dans une longue lettre (pleine de supplications) adressée au père Noël.

Les parfaits petits biscuits sablés de Noël

Noël ne serait pas Noël sans la table de hors-d’œuvre, le sucre à la crème de ma tante Gigi et le fameux petit biscuit sablé de Noël. Comble du magnifique, ma délicieuse recette de biscuit ne demande que quatre ingrédients. Oui, oui, juste 4!

Nos Concours

25 Cadeaux sous le sapin 2020 - Jour 3 - TOHU

À gagner: Ensemble pour la jonglerie

Gagnez une extension pour manteau Kokoala

Participez pour gagner une extension pour manteau 2 en 1 portage+grossesse Kokoala

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires