Alimentation

L'acide folique

Depuis que vous projetez d’avoir un bébé, on vous parle d’acide folique? Vous vous demandez sans doute quelle est son utilité durant la grossesse? On vous explique.

Qu’est-ce que c’est?

L’acide folique que l’on nomme aussi folate ou vitamine B9 est une vitamine qui contribue à la croissance et à la protection des cellules de l’organisme.

À quoi sert-il?

L’acide folique est en fait essentiel pour le développement normal de la colonne vertébrale, du cerveau et du crâne de votre bébé, particulièrement au cours des quatre premières semaines de la grossesse.

L’acide folique réduit de moitié les risques de malformations congénitales (au Canada, ce risque est d’un à deux pour 1 000 naissances) qui peuvent causer les anomalies des membres, les anomalies des voies urinaires, ainsi que le rétrécissement du tube digestif inférieur et celui du tube neural.

Le tube neural est un canal à partir duquel se construit la totalité du cerveau et de la moelle épinière de l’embryon. S’il ne se ferme pas correctement, il peut causer des anomalies de la colonne vertébrale, du cerveau et du crâne (telles que le spina bifida) qui peuvent entrainer la mort du bébé ou une infirmité permanente.

Quand et comment le consommer?

Vous devriez commencer à prendre des capsules d’acide folique au moins trois mois avant la période où vous souhaitez être enceinte. Une multivitamine contenant 0,4 mg d’acide folique tous les jours est suffisante et vous devriez conserver cette habitude pendant les trois premiers mois de votre grossesse. Vous pouvez poursuivre jusqu’à la fin de la grossesse et idéalement aussi pendant quatre à six semaines après l’accouchement et pendant que vous allaitez.

Cependant, ne dépassez pas la dose de 1 mg par jour sans l’avis de votre médecin.

Comme il existe plusieurs variétés de suppléments vitaminiques, il vaut mieux consulter votre médecin ou un pharmacien qui pourront vous recommander une marque plus qu’une autre.

Recommandations spéciales

Les femmes qui ont déjà un enfant atteint d’une anomalie de la colonne vertébrale et du cerveau devraient consulter leur médecin avant de commencer à consommer de l’acide folique, car elles pourraient avoir besoin d’une dose plus élevée.

Il en est de même pour les femmes souffrant de diabète, d'épilepsie, d’obésité, ou les femmes des groupes ethniques à risque.

Les autres sources d’acide folique

La dose quotidienne d’acide folique contenue dans votre comprimé quotidien doit être accompagnée d’aliments recommandés par le Guide alimentaire canadien pour maximiser les chances de votre bébé d’être en bonne santé, neurologique et physique.

Les légumes vert foncé - le brocoli, les épinards, les petits pois et les choux de Bruxelles – de même que le maïs, les pois secs, les haricots secs, les lentilles, les oranges et le jus d'orange sont d’excellentes sources d’acide folique. Les pains de blé entier et les aliments enrichis en acide folique fournissent également des quantités importantes de cette vitamine.

Sources: Santé Canada, ministère de la Santé et des Services sociaux (Québec), Société des obstétriciens et gynécologues du Canada

Image de Josée Descôteaux

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Passez un été magnifique au Québec grâce à Ulysse!

Participez pour gagner votre copie du livre “Étonnant Québec” des Guides de voyage Ulysse

Commentaires