Famille

Habiter dans deux maisons

Une séparation implique beaucoup de changements. Si vous décidez de faire la garde partagée, votre enfant n’aura plus une maison, mais deux.

C’est souvent un des premiers dessins que l’enfant fait, et un qu’il fera souvent : sa maison. La maison représente pour l’enfant la sécurité. Lorsque les parents se séparent, ce n’est pas tellement l’annonce du divorce qui bouleverse l’enfant. En réalité, il ne prendra conscience de sa nouvelle réalité que lorsqu’il sera amené à bouger d’une maison à l’autre. S’il est d’abord emballé à l’idée d’avoir deux maisons, il se peut que les changements que cela implique le perturbent. Dès lors, il n’a plus sa maison à lui : comme un visiteur, il passe plutôt de la maison de papa à celle de maman… « Chez nous » devient « chez papa » et « chez maman ».

Lui faciliter la vie

La garde partagée a plusieurs avantages, dont celui de permettre aux deux parents de voir leur enfant sur une base hebdomadaire. Mais, pour les plus jeunes, il se peut que tout ce mouvement soit plus difficile à comprendre et, du fait même, à vivre.

  • Maintenez le plus possible les habitudes de vie de votre enfant. La routine du matin, par exemple, devrait être la même chez papa et maman.
  • Deux maisons, ça ne devrait pas vouloir dire deux éducations différentes. Entre ex, efforcez-vous de vous parler et établissez des règles qui seront respectées dans les deux maisons.
  • Limitez les prises de bec, particulièrement devant l’enfant.
  • Votre enfant peut trouver difficile de passer de vos bras à celui de votre ancien conjoint, et vice versa. Parfois, il est préférable que l’échange se fasse en lieu intermédiaire : à l’école, à la garderie.
  • Pour qu’il n’ait pas l’impression de passer son temps dans ses valises, il devrait avoir tout ce dont il a besoin (brosse à dents, vêtements, toutous, jouets…) dans chacune des maisons. De cette manière, il n’aura pas la désagréable impression d’être en visite.
  • Focalisez sur le positif : il a maintenant deux fêtes d’anniversaires!
  • Essayez de garder quelque chose de spécial dans chacune des maisons. Par exemple, chez maman, il collectionne les figurines de Star Wars, chez papa, les Skylanders…
  • Laissez-le décorer sa chambre : ça l’aidera à se sentir chez lui.
  • S’il s’ennuie, donnez-lui la permission de téléphoner à son autre parent. Pourquoi ne pas lui installer une photographie de ce dernier, sur la table de chevet? C’est peut-être votre ex, mais c’est encore son papa!
Il est perturbé

Il vous le cache peut-être, mais il est possible que cette situation perturbe votre enfant. En effet, plusieurs auront le réflexe de cacher leur inconfort à leurs parents, de peur de les blesser. D’autres croient à tort qu’ils sont responsables de la séparation de leurs parents. Voici quelques signes qui devraient vous donner la puce à l’oreille :

  • Il est d’humeur changeante. Il pique des colères et devient soudainement agressif, alors qu’à d’autres moments, il se replie sur lui-même et semble mélancolique.
  • Il a peut-être de la difficulté à se concentrer à l’école.
  • Les enfants plus jeunes peuvent passer par une phase de régression : par exemple, il pourrait recommencer à faire pipi au lit.
  • Son comportement a changé : il n’a plus d’appétit, il a du mal à s’endormir ou il se réveille la nuit…
  • Votre médecin ne constate rien d’anormal, mais il a toujours mal quelque part – particulièrement au ventre.
  • Dans des cas extrêmes, ces petits maux « imaginaires » peuvent se transformer en véritables maladies chroniques : il vomit, il a des maux de tête, des migraines. Les plus jeunes peuvent aussi souffrir de problèmes de peau.
Que faire?

Après avoir parlé à son entourage (école, garderie) pour voir s’ils avaient eux aussi remarqué des changements, vous devrez en discuter avec votre ex-conjoint. Le bien-être de l’enfant devrait passer avant vos différends. Assurez-vous de tout faire en votre pouvoir pour que votre enfant soit le plus à l’aise possible, avec la situation. Parlez-lui – même s’il est petit.

N’hésitez pas à consulter un spécialiste : médecin, pédiatre, psychologue. Ils pourraient vous aider à trouver une solution. Avoir un ami qui vit la même situation que lui peut aussi l’aider. Un parent avec lequel votre enfant a des affinités pourrait aussi ouvrir le dialogue avec lui, s’il demeure malgré tout réticent à vous parler de ses sentiments.

Mes deux maisons : chez papa et chez maman est un joli petit livre illustré qui vous aidera à aborder la question avec votre enfant. Pour les 2 à 5 ans.

Mes deux maisons : chez papa et chez maman, Melanie Walsh, édition Scholastic, ISBN 9781443118903, 10,99 $

S’adressant aux enfants un peu plus vieux (première lecture), Les deux maisons d’Alice est magnifiquement illustré.

Les deux maisons d’Alice, Christelle Vallat & Martina Peluso, Auzou, ISBN 9782733822449, 15,95 $

Image de Marie-Eve Bourassa

Autrice, scénariste, rédactrice et chroniqueuse.


Cette semaine
C'est le début d'un temps plus Silk!

Présenté par Danone

Depuis que je suis maman, j'ai un souci supplémentaire concernant l'alimentation de notre famille. Je suis d'avis qu'une alimentation variée est une composante importante de la santé globale. 

Les parfaits petits biscuits sablés de Noël

Noël ne serait pas Noël sans la table de hors-d’œuvre, le sucre à la crème de ma tante Gigi et le fameux petit biscuit sablé de Noël. Comble du magnifique, ma délicieuse recette de biscuit ne demande que quatre ingrédients. Oui, oui, juste 4!

Chasser la dépression saisonnière

Chaque personne ne réagit pas de la même façon au changement de saisons. Le temps gris et les heures d’ensoleillement diminuées peuvent avoir un impact sur votre humeur et votre bien-être. Plus encore, la dépression saisonnière peut même affecter votre enfant.

Stress, massothérapie et préconception font-ils bon ménage ?

Avant de débuter votre lecture, nous tenons à préciser que la massothérapie est un soin complémentaire aux différentes approches et traitements médicaux. Si vous éprouvez des problèmes de fertilité, nous vous invitons à consulter votre professionnel de la santé.

Concours Partenaires

Nos Concours

Commentaires