Famille

Famille sans fumée... pour mieux respirer!

Particulièrement néfaste pour les enfants et les femmes enceintes, la fumée secondaire est encore plus redoutable dans un lieu restreint. Famille sans fumée vous invite à mettre la fumée dehors.

Particulièrement néfaste pour les enfants et les femmes enceintes, la fumée secondaire est encore plus redoutable dans un lieu restreint, comme la maison et l’auto. Famille sans fumée vous invite à mettre la fumée dehors.

La fumée secondaire : danger!

La fumée secondaire est composée de la fumée qui émane de l'extrémité d’une cigarette, d'un cigare, d’un cigarillo ou d’une pipe ainsi que de celle qui est expirée par un fumeur. Les deux tiers de la fumée d’une cigarette sont rejetés dans l’environnement. Cette fumée secondaire contient plus de 4 800 substances chimiques, dont plus de 60 peuvent causer le cancer. La concentration des substances chimiques nocives – monoxyde de carbone, térébenthine, goudron, DDT et autres – dans la fumée secondaire augmente de façon significative dans un espace réduit, comme la maison et l’auto.

Les enfants particulièrement à risque

Selon Santé Canada, 14 % des jeunes Québécois de 0 à 11 ans sont régulièrement exposés à la fumée secondaire à la maison, soit près du double de la moyenne canadienne (7,3 %)1. Une statistique inquiétante lorsque l’on sait que les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables à la fumée secondaire. Pourquoi? Leur système immunitaire est en développement et le rythme de leur respiration est plus rapide que chez les adultes. Selon Santé Canada, ils risquent davantage de souffrir de problèmes respiratoires tels que l’asthme et la bronchite en étant régulièrement exposés à la fumée secondaire. Et la liste s’allonge... les risques de les voir souffrir d’otites et d’amygdalites, et de les voir mourir du syndrome de mort subite du nourrisson sont également accrus par la fumée de tabac ambiante.

Fumeur avant la naissance?

On pourrait croire que le fœtus est protégé de la fumée dans le ventre de sa mère. C’est pourtant faux. Des tests démontrent qu’il ne faut que quelques secondes pour que la fumée passive inspirée par la femme enceinte atteigne l’enfant.  

À un certain stade, les fœtus commencent à « pratiquer » les habiletés dont ils auront besoin pour respirer plus tard. Les muscles de leur poitrine fonctionnent normalement par contractions rythmiques. Mais dès qu'ils sont exposés à la fumée secondaire, ces contractions peuvent soudainement s'arrêter pour des heures à la fois2.

Lorsqu’une femme enceinte est exposée à la fumée secondaire, la nicotine peut traverser la barrière placentaire et réduire le débit sanguin vers le bébé qui va naître3,4. Cette substance chimique risque aussi d’affecter le cœur, les poumons, le système digestif et le système nerveux central du fœtus5,6. Des études ont également établi que le monoxyde de carbone contenu dans la fumée ambiante peut nuire à la croissance du fœtus et entraîner un poids insuffisant à la naissance7,8.

Déclarer son environnement sans fumée : la seule stratégie efficace!

Les systèmes de ventilation, les hottes de cuisine, les purificateurs d’air, les fenêtres ouvertes dans la maison ou les vitres baissées dans l’auto ne peuvent éliminer efficacement toute la fumée de tabac. La stratégie qui consiste à réserver une pièce de la maison pour les fumeurs n’est pas efficace non plus. Même si la porte de ce « fumoir » est fermée, la fumée secondaire se répandra dans le reste de la maison par le bas des portes, les ouvertures prévues pour la plomberie et le câblage électrique ainsi que les conduits pour le chauffage et la climatisation.

La seule façon de protéger les autres de la fumée secondaire, c’est donc d’aller fumer dehors en s’assurant que la fumée ne peut pas pénétrer à l’intérieur par une ouverture, particulièrement l’été par les fenêtres ouvertes, quitte à s’éloigner un peu de la maison.

Respirez un peu mieux en déclarant : Pas de boucane dans ma cabane

Le programme Famille sans fumée et sa campagne Pas de boucane dans ma cabane visent un double objectif :

Sensibiliser les familles québécoises aux méfaits de la fumée secondaire. Amener les familles à déclarer leur milieu de vie sans fumée et à l'afficher.

Pour ce faire, tous les membres du foyer, qu'ils soient fumeurs ou non, s'engagent à veiller à ce que personne ne fume dans la maison ni dans l'auto. Bien sûr, cette règle s'applique à toute la maisonnée, visiteurs compris. À cet égard, il est plus facile de faire respecter sa décision d’interdire la fumée dans la maison et l’auto si on s’annonce clairement en tant que Famille sans fumée. On peut apposer bien en vue, près de la porte d’entrée, une affiche ou un autocollant rappelant que sa maison est une zone sans fumée. Même chose pour sa voiture.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez une carte-cadeau de 100$ chez Patati & Patata !

Courez la chance de gagner une carte-cadeau de 100$!

Commentaires