Famille

Les rivalités entre frère et soeur

Les relations frères sœurs sont faites de complicité, de souvenirs communs et de liens profonds, mais il faut se l’avouer -  cette relation est parfois aussi pleine de rivalité et de jalousie...

Une certaine dose de rivalité est saine entre les enfants d’une même famille parce qu’elle les pousse à s’affirmer et à prendre leur place. Certaines études ont même démontré que plus on encourage le principe d'égalité entre les enfants, plus on nourrit cette rivalité!

Réglons d’abord quelque chose : personne ne peut aimer tous ses enfants de la même manière. Ce n’est pas une question d’amour et ce n’est pas un crime, c’est la simple réalité. Ce n’est pas parce qu’on a un faible pour un de ses enfants qu’on n’aime pas l’autre ou les autres. On les aime différemment, c’est tout. Tout comme on n’aime pas nos frères et sœurs de la même manière, ni nos amis. Partant de ce principe, il faut s’attendre à être un peu injuste quand vient le temps de trancher entre deux enfants. Et c’est là qu’il faut se surveiller parce qu’on peut créer des problèmes plutôt que les résoudre.

Il n’y a pas d’écart d'âge idéal entre chacun des enfants. Si les enfants sont très rapprochés, ils pourraient être très complices, mais aussi très jaloux. Si l’écart est trop grand, plus les enfants grandissent et moins ils ont de choses en commun. Le juste milieu se situe entre deux ans et demi et trois ans et demi.

Préparer l’aîné à l’arrivée de bébé

Les premiers signes de jalousie surviennent habituellement dès l’arrivée du deuxième enfant. Il est possible cependant de faire en sorte que ce changement majeur dans les rôles de chacun se passe en douceur. Pendant votre grossesse, vous allez devoir multiplier les conversations avec l’enfant pour qu’il comprenne que le nouveau bébé ne menace en rien sa place, qu’il sera toujours votre enfant, que vous l’aimerez toujours autant. Profitez de ces moments pour lui rappeler comment c’était quand il était bébé, sortez des photos, regardez des vidéos. À force de vous entendre dire que vous l’aimez, il gagnera en confiance. Essayez de rendre visite à des amis qui viennent d’avoir un bébé, cela lui permettra de comprendre un peu plus la réalité du bébé qui s’en vient.

Même s’il est recommandé de lui faire part de votre fierté parce qu’il est maintenant grand, qu’il dort dans un grand lit, qu’il fait pipi dans la toilette, qu’il vous aide, faites attention à ne pas le faire vieillir trop vite. Quand il verra le bébé passer le plus clair de son temps dans vos bras et pas lui parce « qu’il est grand maintenant », vous pourriez l’encourager à régresser dans ses comportements dans le but de redevenir le bébé qui aurait toute votre attention.

La rivalité selon les âges

Dans un monde idéal, frère et sœur s’entendraient… comme deux sœurs ou deux frères! Il est d’ailleurs un peu ironique de décrire sa meilleure amie comme étant « une vraie sœur pour moi », alors que dans la réalité, les enfants d’une même famille mettent souvent des années avant de trouver la bonne entente. Il n’est pas rare d’ailleurs que frère et sœur vieillissent sans rien avoir en commun et s’éloignent à l’âge adulte, sans jamais avoir développé d’affinités particulières. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte quand vient le temps d’évaluer les rivalités fraternelles : le sexe des enfants, leur rang dans la famille, et l’écart d'âge entre eux auront une incidence sur leur comportement.

Avant 7 ans

L’enfant est centré sur lui-même et ne partage pas facilement. Il est égocentrique et ne comprend pas qu’un jouet prêté lui sera remis plus tard. Il peut crier et faire des crises.

Entre 7 et 10 ans

C’est la période du « T’es plus mon amie si tu… », phrase qui est distribuée à tout un chacun à la moindre contrariété. Comme l’enfant a atteint l’âge de raison, on tente de lui expliquer que le chantage ne fait qu’aggraver les relations et on l’amène à trouver d’autres solutions pour manifester son mécontentement.

Entre 10 et 14 ans

Période d’entre-deux, l’enfant peut aussi se montrer ambivalent, sautant au cou de son frère/sœur une minute et l’envoyant promener la minute suivante. Comme à cet âge ils ont développé le sens de ce qui est juste, donnez-leur une chance de régler leurs conflits eux-mêmes et n’intervenez que lorsque la situation s’envenime.

Après 14 ans

Voilà l’adolescence et ses bouleversements hormonaux, familiaux et sociaux. C’est à partir de là que l’adulte en devenir se forme le plus. Il développera des principes moraux et une éthique personnelle à partir des valeurs qui lui auront été inculquées depuis son très jeune âge. Comme il est plus renfermé, des conflits peuvent se développer avec frère et sœur, mais habituellement, ce n’est que pour un temps.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

Gagnez un sac cadeau incluant un shampoing et revitalisant de Attitude!

Participez pour gagner un sac cadeau Attitude d’une valeur de 30$.

Participez pour gagner votre planificateur familial 2021!

Gagnez un des 4 planificateurs familial de Pomango d’une valeur de 12.95$.

Participez pour gagner le guide de voyage pour enfant: J’explore le Québec.

Gagnez un guide voyage pour enfant d’une valeur de 19.95$.

Participez pour gagner 100$ de jouets!

Gagnez un ensemble de jouets de La jouetterie d’une valeur de 100$.

Commentaires