Famille

Les valeurs familiales

On entend souvent les personnes âgées dire que les valeurs familiales se perdent. Ont-elles raison? Pleins feux sur nos valeurs familiales, un héritage à honorer.

Les combinaisons de valeurs familiales sont propres à chaque famille, mais plusieurs éléments sont communs à toutes les familles, parfois même à travers le monde. Les valeurs familiales qui permettent à un enfant de faire partie de cette microsociété qu’est sa famille lui permettront ensuite de mieux vivre en société et, somme toute, d’être plus heureux. Quelles sont ces valeurs, comment pouvons-nous les transmettre à nos enfants et que devons-nous éviter? Voici un survol de ces valeurs que nous véhiculons souvent sans même y penser.

Les valeurs de base

Le respect de soi
Oscar Wilde a dit « S’aimer soi-même, c’est s’assurer d’être aimé toute sa vie ». Or, pour qu’un enfant s’aime, il doit d’abord apprendre à se respecter et cela commence par s’accorder la capacité de dire non. En tant que parent, il s’agit d’un détail bien délicat puisque nous tentons d’apprendre à nos enfants à écouter les consignes, mais nous devons également apprendre à accepter leur refus de certaines choses, notamment pour tout ce qui touche les relations sociales, le choix des amis, les bisous et les marques d’affection. Le respect de soi, c’est également donner suffisamment de crédit à notre propre opinion pour pouvoir la partager sans constamment craindre d’être rabroué.

Le respect des autres
Même si parfois nos parents, leurs grands-parents, nous énervent un peu avec leurs commentaires vieux jeu, leur manque de tact et leur façon de s’immiscer dans nos prises de décisions, il est important de les respecter en présence des enfants. Ils sont le reflet de ce que nous serons dans quelques années lorsque nos propres enfants auront nos petits-enfants et qu’en nous souvenant de notre accouchement comme si c’était hier, nous voudrons les aider. Il est également important d’apprendre aux enfants à respecter leurs parents et leurs frères et sœur afin qu’ils en viennent à respecter tous ceux qui les entourent. Surtout, il faut éviter de parler en mal des autres devant eux.

La politesse et l’étiquette
Dire s’il vous plait et merci, enlever son chapeau (ou sa casquette) en entrant, tenir la porte, se tenir droit à table et ne pas parler en mangeant ne sont que les rudiments de cette politesse qui fera de notre enfant quelqu’un avec qui il fait bon vivre. Afin de rafraichir vos notions de bienséance et d’étiquette, n’hésitez pas à consulter le site web et les livres de Louise Masson, une spécialiste en la matière.

Les responsabilités
L’avenir scolaire et professionnel de votre enfant dépend de sa capacité à exercer des tâches, mais aussi de sa compréhension de l’utilité des gestes posés dans un objectif commun. L’habituer à ranger ses jouets et à déposer son assiette sur le comptoir lorsqu’il a terminé, par exemple, lui permettra d’apprendre à se rendre utile et à accepter de dépenser un peu d’énergie pour simplement rendre service aux autres. Ces responsabilités donneront un sens à ses tâches et formeront un citoyen plus responsable.

Honnêteté et confiance
La confiance est difficile à gagner, mais facile à perdre. En apprenant à votre enfant à ne pas mentir et à ne jamais agir de manière hypocrite ou malhonnête, vous l’aiderez à développer des relations saines, à se concentrer sur ses apprentissages et vous lui éviterez le stress d’être pris en flagrant délit. Le concept d’honnêteté et de confiance peut être expliqué à votre enfant en lui apprenant l’empathie, en lui demandant comment il se sentirait à la place de l’autre. Il sera ainsi beaucoup plus enclin à réfléchir à la portée de ses actes.

Messages contradictoires

Évidemment, les enfants font ce qu’on leur apprend. Si vous demandez à votre enfant d’arrêter de crier, mais que tout le monde crie dans la maison, votre message ne passera pas. Il en va de même de la politesse. Beaucoup de parents tentent tant bien que mal d’inculquer à leur enfant des notions de politesse, mais oublient de donner l’exemple. Combien de parents, par exemple, ordonnent « ramasse tes jouets », « donne-moi la télécommande », « viens ici », « ferme la porte » et se demandent pourquoi leur enfant ne dit jamais s’il vous plait ni merci.

La politesse et les valeurs familiales commencent par l’exemple. On a beau enseigner de belles valeurs à nos enfants, si nous le faisons en criant ou en faisant tout le contraire en leur présence, ils seront confus et finiront par faire ce que nous faisons, pas ce que nous disons. En prenant le temps de discuter avec les enfants et de donner un bel exemple, le message passera mieux et il sera plus facile de se comprendre et de choisir les bons mots pour être compris.

Il ne faut pas perdre de vue que l’objectif ultime des valeurs familiales est de former un adulte responsable qui pourra mener une vie respectable et heureuse parsemée du moins d’embûches possibles.

Par Anne Costisella

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Boutique Séduction vous gâte pour l'été!

Courez la chance de gagner un panier-cadeau spécialement conçu pour la saison estivale!

Nos Concours

Méli-mélo de livres pour enfants!

Gagnez 5 livres pour enfants

Commentaires