Famille

L'attachement parent enfant

Que savons-nous?

  • L’attachement est représenté par la relation émotionnelle qui s’installe entre le bébé et ses parents.
  • Les enfants cherchent à être rassurés par leurs parents quand ils sont malades, fatigués ou inquiets, lorsqu’ils pleurent ou manifestent un sentiment de détresse. Ces comportements aident à établir la relation d’attachement.
  • Un enfant qui est réconforté dans de telles circonstances apprend à se fier à ses parents en cas de besoin et apprend à avoir la confiance nécessaire pour explorer son environnement.
  • Plus des 2/3 des enfants tissent avec leurs parents un lien d’attachement qui les rassure en situation de stress.
  • Ce lien sécurisant s’observe quand l’enfant semble être dans un état de bien-être en présence de ses parents et qu’il recherche activement leur présence (par exemple par des sourires, par des jeux actifs ou par la recherche de contacts chaleureux).Un enfant se sent plus en confiance et plus en sécurité avec ses parents s’il les croit capables de le protéger.
  • Pour qu’un enfant se sente protégé, un parent doit être attentif aux pleurs, aux sons qu’il émet et à ses déplacements afin d’intervenir de manière prévisible et chaleureuse en cas de besoin.
  • L’enfant qui grandit en ayant confiance en son parent apprend à faire confiance à d’autres personnes dans différentes situations.
  • La confiance et la sécurité aident l’enfant à être autonome, à faire face aux défis de l’enfance (par exemple l’entrée en garderie ou se faire de nouveaux amis) et aux événements plus difficiles.
  • Le stress que vivent les parents (problèmes de couple, de santé ou financiers), le manque de soutien ou encore leur propre histoire d’attachement peut diminuer la capacité des parents à répondre de manière prévisible et chaleureuse à leur enfant.
  • Si une telle situation a lieu souvent ou dure longtemps, il est possible que l’attachement parent-enfant ne soit pas sécurisant pour l’enfant.
Être attentif...

  • aux pleurs de l’enfant, à son inconfort, son inquiétude ou sa détresse. Ce sont des signes de communication de la part de l’enfant, sa manière de dire qu’il n’est pas bien.
  • aux jeux qui intéressent l’enfant et aux demandes qu’il fait pour que ses parents jouent avec lui.
  • à nos signes de fatigue et de découragement.
Que peut-on faire
  • Rassurer l’enfant en répondant rapidement à tous les signes d’inconfort ou de détresse (par exemple, être chaleureux, lui parler doucement, le prendre dans nos bras).
  • Installer une routine de soins qui est toujours la même (par exemple, prendre le bain et les repas à heures fixes, avoir une routine avant le coucher). Ces routines aident les enfants à prévoir les événements et aident les parents dans leur organisation familiale.
  • Se donner des moments où on prend bébé dans nos bras pour lui « parler », pour interagir avec lui. Il s’agit d’une façon privilégiée pour les parents d’apprendre à connaître leur enfant.
  • S’intéresser en douceur à un jeu que l’enfant fait déjà et imiter ce qu’il fait. Laisser l’enfant mener le jeu.
  • Amener de nouvelles idées amusantes, conseiller l’enfant pour résoudre ses problèmes et le féliciter pour ses efforts.
  • Planifier des temps de jeu durant lesquels on pourra jouer avec l’enfant sans être pressés par le temps ou préoccupés par d’autres tâches.
  • Être à l’écoute et respecter les signes de fatigue de l’enfant, sans insister pour qu’il joue à un jeu qui ne l’intéresse plus.
  • Se donner des moments précis pour se reposer.
  • Partager les soins avec le conjoint quand c’est possible.
  • S’informer des ressources disponibles dans la communauté pour s’accorder un répit (par exemple réseau de gardiennage, aide au ménage, service d’écoute ou d’animation pour les parents).

Informations

L’attachement parent-enfant : Un lien qui prend forme dans la confiance, In: Tremblay RE, Barr RG, Peters RDeV, Boivin M, eds. Encyclopédie sur le développement des jeunes enfants. Montréal, Québec : Centre d’excellence pour le développement des jeunes enfants;  2008. Disponible sur le site ou en version PDF. Page consultée le 9 février 2009.


Cette semaine
Rendre les voyages en voiture plus agréables

Pour que les enfants soient heureux dans la voiture pendant plusieurs heures, mieux vaut leur préparer un voyage en première classe! Voici dix trucs pour des déplacements plus agréables.

Aide-mémoire pour le sac à dos du petit campeur

Le compte à rebours est commencé. Dans quelques jours, votre enfant sera au camp. Tandis qu’il trépigne d’impatience et qu'il s’y voit déjà, vous, vous faites la liste mentale des choses à ne pas oublier. Pour vous aider, nous avons préparé un aide-mémoire.

Les 10 plus beaux sites des parcs nationaux du Canada

Les parcs régionaux du Québec gagnent à être explorés pour 1001 raisons. On s’y rend en famille pour profiter de la beauté du paysage et nature et pratiquer une panoplie d’activités amusantes pour tous les goûts. Parmi une quarantaine de destinations en voici dix. 

Comment bien préparer les enfants à un déménagement?

Ça y est, vous avez décidé de vendre votre maison. Toutefois, avant de vous lancer à la recherche de votre nouvelle demeure et de penser au déménagement, il est important de préparer vos enfants pour le jour J.

Nos Concours

Poudre solaire minérale SOLIS+ FPS 50

Participez pour gagner la poudre solaire IDC