Papa

Les punitions poussent-elles les enfants à mentir?

Tous les enfants, un jour ou l’autre, mentent. Bien sûr, vous préfériez qu’il soit franc avec vous : mais comment lui donner le goût de dire la vérité?

Le mensonge n’est pas chose rare chez les enfants, qui en useront pour différentes raisons, à différentes étapes de leur développement. Cependant, cette petite habitude est loin de plaire aux parents : c’est normal, vous désirez savoir ce qui se passe vraiment dans la vie de vos enfants et, bien entendu, s’ils vous mentent, vous avez l’impression de perdre un peu le contrôle. De plus, mentir n’est pas très joli...

Il ment

Vous surprenez votre enfant à mentir, ou le suspectez très fortement. Comment réagir? Un tel comportement ne doit pas passer sous silence, vous dites-vous : après tout, vous ne voudriez pas que cela devienne une vilaine habitude!

Eh bien, sachez que selon une étude récente réalisée par l’équipe de recherche de la Professeure Victoria Talwar (département de l’éducation et de la psychologie de l’Université McGill), la punition n’aurait pas les effets dissuasifs escomptés. Même que le châtiment aurait tendance à pousser l’enfant vers le mensonge, et non l’inverse. C’est en effet la conclusion à laquelle les chercheurs en sont venus : les enfants auront davantage tendance à dire la vérité s’ils sont habités par le désir de plaire à l’adulte ou s’ils croient pertinemment que c’est la bonne chose à faire. Inversement, les enfants qui craignent d’être punis mentiront pour s’éviter les conséquences.

Une expérience

L’expérience menée par les chercheurs était toute simple. Ils ont en effet demandé la même chose à 372 enfants, âgés de 4 à 8 ans. L’enfant était laissé seul dans une pièce, pendant une minute. Derrière lui, les chercheurs avaient placé un jouet sur une table, et laissé une seule consigne à l’enfant : ne pas chercher à voir quel jouet se cachait derrière. Pendant l’absence du chercheur, l’enfant était observé par une caméra cachée. À son retour, le chercheur posait à l’enfant une question toute simple : « Est-ce que tu as regardé le jouet derrière toi? »

Un peu plus de 2 enfants sur 3 (251 d’entre eux) ont regardé le jouet. Plus l’enfant était vieux, moins il avait tendance à tricher.

Lorsqu’on a demandé à ces 251 enfants s’ils avaient regardé le jouet, encore 2 enfants sur 3 (soit 167 enfants) ont menti. Cette fois-ci, plus l’enfant était âgé, plus il avait tendance à mentir et à maintenir son mensonge.

Le plus intéressant, cependant, c’est que les enfants qui craignaient d’être punis refusaient de dire la vérité, contrairement à ceux à qui l’on disait que celle-ci ferait plaisir à l’adulte, ou lui permettrait de se sentir mieux. En fait, les enfants plus jeunes voulaient dire la vérité pour plaire à l’adulte, alors que les plus vieux le faisaient parce qu’ils comprenaient que c’était la chose à faire.

En conclusion

Selon Victoria Talwar, ce que démontre l’étude n’est pas négligeable. Devant ces résultats concluants, on en arrive à affirmer que la punition ne mène pas à l’abolition du mensonge : au contraire. En réalité, la menace de châtiment peut rendre un enfant plus craintif à l’idée de dire la vérité. Il serait donc beaucoup plus sain, et lucratif, d’encourager l’enfant à dire la vérité, en lui expliquant clairement pourquoi cela est important. On établit alors une relation de confiance entre le parent et l’enfant.

Entendons-nous : tout le monde souhaite avoir son petit jardin secret et même les enfants cultivent, à un moment donné, ce désir. Dans la mesure du possible et du raisonnable, il vous faut le respecter. En forçant ainsi un enfant à tout vous dire, même s’il refuse ou se montre réticent, vous augmentez dès lors les chances qu’un petit mensonge ou deux se glisse dans son discours. Souvenez-vous que la discipline, c’est bien plus que des punitions et, encore une fois, la confiance et la communication semblent être la clé de tout! Avec un bon guide, votre enfant finira bien par écouter sa conscience : cette petite voix intérieure qui lui dit ce qui est bien, et ce qui ne l’est pas. Et pour lui permettre de se l’imaginer, il y a toujours ce bon vieux Jiminy Cricket, la conscience officielle de Pinocchio.

Toutes les conclusions de cette étude ont été publiées dans le Journal of Experimental Child Psychology.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

25 cadeaux sous le sapin 2019 – Jour 10 – Boiron

À gagner un ensemble de produits Boiron pour survivre à l'hiver

Nos Concours

Vivre la magie de Noël grâce à Exporail!

Exporail vous offre la chance de gagner un forfait famille

Commentaires