Famille

Mère et femme de carrière

Ce serait de jouer à l’autruche d’affirmer que la maternité n’a aucun impact sur la carrière. Or, il existe des façons de s’organiser pour conjuguer ces deux parcours. Idées pour s’inspirer.

Choisir entre la carrière et un enfant, une décision déchirante! Malgré tout, certaines laissent leur désir de maternité en veilleuse pour se concentrer sur leur carrière. D’autres (la plupart!) décident de mener de front maternité et vie professionnelle. Vous qui êtes maman ou qui sentez la vie pousser dans votre ventre vous questionnez probablement sur la façon de concilier maternité et carrière. Et pour cause : vous devez réfléchir, vous organiser et peut-être revoir vos priorités afin de vous épanouir sur les deux plans. Qui plus est, vous devez vous sentir à l’aise avec vos choix et surtout ne pas vous culpabiliser.

Abordez votre employeur sur la conciliation travail et famille

Certes, il existera toujours des employeurs qui démontreront une ouverture d’esprit et d’autres plus conservateurs. Cela dit, la pénurie grandissante de main-d’œuvre incite les employeurs à déployer des efforts en matière de conciliation travail et famille. Toutefois, cette notion ne prend pas la même signification pour tous : temps partiel aux yeux de certains ou flexibilité selon la situation – si l’enfant est malade par exemple – pour d’autres.

Étant donné que les possibilités peuvent se décliner longuement, il peut paraître difficile pour un employeur de se positionner. Si vous sentez que cette notion est floue dans votre milieu de travail, n’hésitez pas à prendre les devants en proposant à votre employeur des avenues pour améliorer ses pratiques en matière d’équilibre travail et famille. Voici quelques suggestions :

  • un horaire de travail plus souple quant aux heures d’arrivée et de départ
  • la possibilité de cumuler des heures supplémentaires et de les reprendre en congé lors de la rentrée scolaire, d’une maladie ou de tout autre événement familial jugé important;
  • une règle claire pour fixer les heures de réunion : par exemple, jamais avant 9 h ou après 16 h;
  • la promotion du télétravail, car la technologie permet aisément de travailler à la maison tout en demeurant branchée avec votre bureau.
Prenez le temps de faire des choix

Bien sûr, la carrière ne doit pas se poursuivre au détriment des enfants. Selon le type de poste occupé et le niveau de responsabilités, vous aurez peut-être à faire des choix. Par exemple, le fait d’écourter votre congé de maternité de quelques mois peut ouvrir la porte à un retour progressif pour une période donnée. Vous pouvez négocier ce genre de situation avec votre employeur afin de maintenir un équilibre dans votre vie et de vous réapproprier votre environnement de travail qui aura sûrement évolué pendant votre absence.

Le congé de maternité désigne également une période propice pour remettre les pendules à l’heure sur le sens accordé à votre carrière. Que signifie la carrière pour vous : occuper un poste élevé dans la hiérarchie? Relever des défis? Réaliser des projets? Gérer du personnel? Bref, la carrière peut se définir sous plusieurs angles et l’arrivée de votre enfant peut vous amener à revoir votre liste de priorités.

Ainsi, vous constaterez peut-être que votre milieu de travail n’est plus cohérent avec vos valeurs et votre nouveau rythme de vie. Dans un tel cas, il faut réagir. Autrement, il peut vous apparaître préférable de conserver le poste dans lequel vous vous sentez confortable et de repousser les promotions de quelques années, le temps que vos enfants sont en bas âge. Souvenez-vous que la maternité se veut aussi une source de valorisation.

Somme toute, prenez le temps de réévaluer vos attentes afin de doser votre énergie et de vous adapter à votre rôle de parent. Si vous avez de la difficulté à y voir clair, un coach de carrière peut vous guider dans vos réflexions.

Mûrissez vos décisions en couple

Il ne faut jamais perdre de vue que le fait de mener une carrière et d’être parent devient une décision de couple. Il se peut que votre conjoint désire mettre sa carrière entre parenthèses pour quelques années afin d’assurer une présence accrue durant les moments charnières de votre vie familiale. Or, la maman en vous est-elle prête à céder cette place au papa?

En réalité, vous gagnerez à vous questionner sur l’appui espéré de la part de votre conjoint et à exprimer clairement vos attentes. Le fait d’apprendre à vous retirer pour permettre à votre conjoint de construire son attachement paternel peut se révéler bénéfique. Quand le papa remplit bien son rôle auprès des enfants, c’est toute la famille qui y trouve son compte. Car la combinaison de la carrière et du rôle de maman omniprésente pèse parfois lourd sur la vie familiale.

Lâchez prise et accordez-vous de l’aide

Le ménage, la lessive, les repas, l’épicerie, les devoirs des enfants; même avec un conjoint impliqué, le quotidien peut devenir essoufflant. L’aide familiale devient un autre aspect important, parfois même nécessaire. Avec le temps, il peut s’avérer très bénéfique de vous ouvrir à cette idée. D’ailleurs, vous verrez à quel point les ressources se comptent nombreuses lorsque l’on s’y attarde : entreprise d’entretien ménager, service de traiteur pour quelques repas de la semaine, aide aux devoirs pour les périodes de pointe…

Après un certain temps, vous y prendrez même goût en découvrant le bonheur de jouer avec vos enfants sans avoir à vous soucier du nettoyage de la maison. L’aide aux devoirs peut aussi devenir salvatrice si votre enfant présente des difficultés d’apprentissage. Le fait de confier cette tâche à une personne compétente en la matière peut vous éviter une éventuelle source de conflits en fin de journée.

En somme, il en existe des moyens d’apprivoiser la maternité tout en poursuivant sa carrière. Parfois, il s’agit simplement de changer de lunettes afin de jeter un regard nouveau sur la situation.

En collaboration avec Annie Boutet, rédactrice.

Tracy-Ann Lugg
Vice-présidente régionale d’Adecco

Maman de quatre enfants en retour progressif à raison de 4 jours semaine depuis son dernier congé de maternité, Tracy occupe le poste de Vice-présidente régionale d’Adecco depuis 2004. Gestionnaire de plus de 100 professionnels du domaine RH essentiellement et de 1400 employés temporaires à travers la province, Tracy est sensible aux besoins de ses employés et aux nouvelles réalités du marché de l’emploi. La conciliation travail et vie personnelle fait partie de ses préoccupations quotidiennes envers ses employés. Adecco, 514-845-4255.


Cette semaine
Mon enfant est déjà épuisé par la rentrée

À peine quelques semaines après la rentrée scolaire, que déjà, votre enfant a l’air exténué. Normal? La fatigue scolaire est un phénomène bien réel.

Les meilleures activités et sorties du mois de septembre 2021

L'automne est à nos portes... mais l'été n'a pas dit son dernier mot! Avec ce sentiment de douce euphorie de vivre sur du temps emprunté, on profite à fond du beau temps : allez, tout le monde dehors!

Réconfortants chaussons aux pommes

Déjà le temps des pommes! Pourquoi ne pas passer une belle matinée d’autocueillette et de cuisiner votre belle récolte? Voici une bonne recette présentée par Les pommes qualité Québec. 

Un petit dernier?

Le congé parental est terminé. Le grand bébé fait ses nuits. Bientôt, il sera propre. Le plus vieux entre à la maternelle. Papa et maman retrouvent un peu de liberté. Mais la tentation d’un petit dernier est forte…

Nos Concours

Gagnez une échelle de croissance d'une valeur de 40$!

Suivez la croissance de votre enfant grâce à Odie!

J'explore la mer des Caraïbes - Mon premier guide de voyage

Participez pour gagner le guide voyage “J’explore la mer des Caraïbes”

Éloignez les poux rapidement grâce à SOS Poux!

Participez pour gagner la trousse complète et le shampoing de SOS Poux

On se prépare pour l'Halloween avec Auzou!

Gagnez deux livres d’Halloween de Auzou

Simplifiez les lunchs grâce à Geneviève O’Gleman!

Gagnez le livre de recette Les Lunchs de Geneviève O’Gleman

La collation idéale pour votre pause santé!

Gagnez une boîte de collation Sesame Snaps

Commentaires