Vie scolaire

Ce qu'il faut savoir avant d'entrer à la maternelle

Mon enfant doit-il savoir écrire son nom? Qu’apprendra-t-il en maternelle? Est-il prêt? Voici un article qui démystifie le début de cette belle aventure scolaire.

On a souvent tendance à vouloir que notre enfant sache déjà tout avant même d’avoir foulé le sol de la maternelle, d’en faire un doctorant dès sa première année d’école. Il ne faut jamais oublier que l’école existe pour l’apprentissage et non la démonstration de choses déjà apprises. Comme l’école de cirque est l’endroit pour apprendre des prouesses, et bien le cirque est l’endroit pour faire la démonstration des prouesses apprises. Donc, il n’est pas obligatoire qu’il sache écrire, compter jusqu’à 100, faire des tables de multiplication ou tricoter un chandail. Il doit seulement être prêt à aller apprendre. Il aura le temps de démontrer ses talents et connaissances après.

Voici quelques trucs et conseils pour diriger votre tout-petit vers la maternelle sans trop de tracas et de flaflas, sans trop de pleurs aussi (surtout de la part de maman et papa).

La préparation psychologique

  • Aidez votre enfant à se calmer s’il est très actif.
  • Aidez-le à être attentif aux autres.
  • Apprenez-lui à se motiver et à être fier de lui; il ne s’agit souvent que de quelques mots d’encouragement. Surtout, ne mettez pas trop de pression.
  • Que votre enfant soit enthousiaste ou anxieux devant cette nouvelle aventure qu’est l’école, sécurisez-le en lui expliquant ce qu’est la maternelle avec des mots simples et en quoi ça consiste.
  • Dites-lui qu’il se fera des amis et qu’il jouera avec eux.
  • Dites-lui qu’il y aura toujours un adulte avec lui sur qui il pourra compter.
  • Parlez de l’école positivement. Évitez les remarques du genre « En tout cas, je n’ai pas trouvé ça facile les premiers jours, mais j’ai fini par aimer ça », car il n’a pas besoin d’entendre ça.
  • Rassurez votre enfant sur des points précis comme son emploi du temps à la maternelle, ce qu’il fera de sa journée. Expliquez-lui sa routine au quotidien, du lever au coucher.
  • Apprenez à votre enfant à devenir un « grand » : s’habiller seul, porter attention à son environnement, repérer ses affaires, ranger ses jouets, être propre.

La préparation physique

Il est important de créer de bonnes habitudes alimentaires, soit manger à des heures fixes et de comprendre qu’il ne pourra pas grignoter toute la journée.

Créez aussi une habitude de repos et adoptez un rythme de sommeil régulier. Ce qui veut dire se coucher tôt et se lever tôt. Vous pouvez aussi vous informer auprès de sa future école s’il y a une heure fixe pour les siestes et ainsi commencer à lui faire faire ses siestes à la même heure.

Travaillez avec lui sa motricité globale par le jeu. Pourquoi ne pas jouer au ballon en famille ou se rendre régulièrement au parc pour accéder aux structures de jeu? Même si cela paraît banal, lui apprendre à colorier sans dépasser ou à plier des serviettes aide aussi à sa motricité.

La préparation du matériel

Assurez-vous qu’il se sente bien avec son matériel à l’école. Si vous ne pouvez lui acheter le méga cahier à dessin Buzz Lightyear, achetez-lui un cahier ordinaire et mettez un autocollant de Buzz. Pour votre enfant, Buzz, c’est Buzz et c’est tout! Vous pouvez même le faire participer à l’achat du matériel en lui disant que vous partez tous les deux vers une grande aventure au pays des « Grands ». N’oubliez pas d’écrire le nom de votre enfant sur toutes ses affaires, vraiment toutes. Il risque de perdre plusieurs articles, et votre prévoyance permettra de les retrouver.

La préparation des parents

Surtout, ne lui transmettez pas votre stress. Soyez calme, alors il sera calme, ce qui vous calmera encore plus. C’est une roue qui tourne.

Aller à l’école représente une séparation pour l’enfant, mais aussi pour les parents. Commencez, à l’avance, à lui en parler. Expliquez que c’est comme quand maman va au travail, elle part un petit bout de temps et elle revient ensuite. Le rassurer vous rassurera aussi.

N’hésitez pas à vous informer auprès de l’école ou du professeur si vous avez des questions. Évitez les réflexions telles « Je sais comment ça marche, j’y suis déjà allée! ». Oui, peut-être, mais c’était il y a longtemps.

Dites-vous qu’il y aura une période d’adaptation importante, autant pour vous que pour l’enfant.

La préparation du professeur

Bien sûr, si l’enfant a des allergies ou une maladie quelconque, il est important d’en aviser le professeur et l’école. Vous pouvez informer le professeur de certaines craintes d’apprentissage concernant votre enfant (ex. : difficulté de concentration), mais ne tentez pas de faire le travail à sa place. Attendez aussi quelques semaines avant de vous informer auprès de lui pour tout ce qui concerne la facilité ou la difficulté d’apprentissage. Il faut que votre enfant ait le temps d’apprendre avant de savoir s’il apprend bien ou pas. Puis, s’il y a quoi que ce soit de pas correct, le professeur vous en informera.

La préparation des lieux

Afin de le préparer à sa future école et pour qu’il ne fige pas à sa première journée, pourquoi ne pas la lui faire visiter au cours d’une journée portes ouvertes? Ainsi, vous pourrez explorer avec lui ce mystérieux lieu et lui montrer qu’il n’y a rien d’épeurant. Soyez drôle et souriante lors de la visite. « Dehors, tous les méchants monstres, car il y a une grande fille ici qui arrive bientôt! Écoute! Je crois qu’ils se sont tous sauvés! »

La préparation de l’environnement

Si votre enfant n’allait pas dans un milieu de garde éducatif, ce n’est pas dramatique. Expliquez-lui seulement que c’est un environnement de jeu avec des amis pour jouer avec lui. Donnez des exemples à partir de réunions de famille, de voisinage, de jeux avec les amis au parc.

Si votre enfant semble anxieux, jouez à la maternelle avec lui, les jours qui précèdent la rentrée. Le jeu se continuera ensuite dans un autre lieu, c’est tout.

Dites-vous que peu importe la préparation, il est impossible de savoir d’avance comment votre enfant va réagir à sa première journée. La seule chose que vous pouvez faire pour lui, c’est de relaxer, il va le sentir et risque d’être aussi relaxe le jour de la rentrée. Faites réellement confiance à la vie.

En route vers la maternelle

La veille du grand jour, couchez-le tôt, vous aussi couchez-vous tôt. Le matin, levez-le tôt, question de ne pas lui faire vivre une entrée en accéléré, qu’il vous sente calme et qu’il prenne un bon déjeuner avec vous. Montrez que c’est un grand jour pour toute la famille. Ne lui interdisez pas d'apporter sa doudou ou son petit jouet préféré. Dites-lui seulement que l’objet l’accompagnera dans le fond de son sac et sera tout près. Une fois rendu à l’école, évitez de parler de temps et d’éloignement (ex : Maman reviendra te chercher vers 3 heures, ça va passer vite!), dites-lui seulement « Amuse-toi bien avec les amis, on se revoit tantôt! »

Que va-t-il apprendre?

À partir du programme qui utilise principalement le jeu comme moyen d’apprentissage, votre enfant développera des aptitudes qui lui permettront de s'exprimer, de travailler en groupe, de gagner en autonomie, de prendre des responsabilités, comprendre le monde qui l'entoure, ainsi qu’accroître son imagination et sa créativité.

Si vous avez des questions concernant le programme préscolaire au Québec ou si vous voulez trouver de l’aide pour votre préparation à l'école, vous pouvez vous adresser à votre future école, à la commission scolaire ou à la direction régionale du Ministère de votre territoire. Il est aussi possible de visiter le site internet du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport.

Image de Nadine Descheneaux

Autrice jeunesse et conférencière.

Cette semaine

Nos Concours

Améliorez l'apprentissage de vos enfants grâce à Leap start 3D

Participez pour gagner le jeux Leap Start 3D d’une valeur de 60$

Commentaires