Papa

Difficultés d'adaptation et d'apprentissage : rôle des parents

Le rôle de parent est parfois frustrant et souvent difficile, mais il comporte aussi d'importantes gratifications.

Les attitudes à adopter avec un enfant ayant des difficultés d'adaptation et d'apprentissage

Cela est d'autant plus vrai quand l'enfant présente un trouble d'apprentissage. Il importe de multiplier les occasions et les moments qui procurent de la satisfaction; cela peut se faire tout simplement en pratiquant avec son enfant des activités au cours desquelles l'un et l'autre éprouvent du plaisir, sans se préoccuper de compétence, d'échec ou de limite de temps. Ces activités peuvent être toutes simples. Il peut s'agir de raconter une histoire à l'enfant à l'heure du coucher en se serrant contre lui, de chanter en faisant le repassage ou en préparant les repas, etc. Ce que l'enfant retiendra d'abord de cette activité, ce qu'il chérira par-dessus tout, c'est qu'il l'aura faite en compagnie de ses parents.

Les parents sont les personnes tout indiquées pour apporter un soutien constant et actif à l'enfant qui présente un trouble d'apprentissage. Plus précisément, il leur appartient de l'aider à connaître des réussites dans ses activités autres que scolaires et à vivre des expériences positives à la maison et avec ses amis plutôt que des échecs. Pour cela, ils doivent bien connaître ses points forts aussi bien que ses faiblesses. En aidant l'enfant à développer ses capacités tout en remédiant, dans la mesure du possible, à son handicap, les parents contribuent à lui faire acquérir de la confiance en soi et une image positive de lui-même. Voici maintenant quelques stratégies gagnantes pour y arriver.

Maintenir un bon encadrement

L'encadrement est particulièrement nécessaire lorsque l'enfant a un trouble d'apprentissage.

Parce qu'il a des difficultés de mémoire, d'organisation, de coordination et parfois de comportement, l'enfant a besoin qu'on organise son emploi du temps, cela lui permet de bien connaître le moment et l'endroit où ont lieu les activités quotidiennes (repas, bain, tâches, etc.) Cela doit aussi lui permettre de trouver facilement ses objets personnels.

Les parents doivent concevoir une façon de faire qui leur permet de savoir rapidement et avec précision ce qui est nécessaire à l'enfant pour qu'il effectue une tâche de façon plus efficace (s'habiller par exemple). Cela veut dire aussi qu'on doit en arriver parfois à simplifier la tâche, à la diviser en étapes ou à donner une seule consigne à la fois. À mesure que le niveau de compétence de l'enfant augmente, l'intervention parentale peut être réduite.

Cette méthode amène l'enfant à réussir progressivement des choses qu'il était incapable de faire auparavant. Mais pour qu'elle soit efficace, le parent doit découvrir précisément ce qui ne va pas. Est-ce parce que l'enfant ne comprend pas ce qu'on lui demande de faire? L'enfant oublie-t-il les consignes? Est-il distrait par ses jouets ou par autre chose? Sait-il où commencer? Il faut connaître la nature du problème si on veut y trouver une solution.

L'objectif premier de l'encadrement parental est toujours d'amener l'enfant à trouver sa propre structure de fonctionnement afin qu'il devienne peu à peu autonome et capable de planifier et l'évaluer lui-même son rendement.

Établir une différence entre punition et discipline

Les punitions ont un caractère contraignant. De plus, elles indiquent à l'enfant qu'il est "méchant" et que les adultes sont plus forts que lui.

La discipline, d'autre part, inculque des valeurs qui font que l'enfant a hâte de rétablir une opinion favorable de l'adulte à son égard. Elle lui apprend à se contrôler lui-même, ce que ne réussira jamais à faire le système des punitions.

La discipline est constituée d'un mélange, ou d'une combinaison, d'exemples donnés, d'enseignement, d'amour mutuel et d'admiration. Pour un enfant, personne n'a autant d'importance que ses parents ou que les personnes qui s'occupent de lui régulièrement. L'enfant qui se sent accepté et admiré par ses parents et son entourage est tout disposé à tenter d'accomplir la tâche difficile et à s'autodiscipliner. Cela est particulièrement ardu pour un enfant impulsif ou pour celui qui est convaincu qu'il ne réussit pas bien et qui se croit donc incapable de plaire à ses parents.

Quand les parents perdent patience, qu'ils expriment de la colère ou de la frustration - cela arrive plus fréquemment lorsque l'enfant présente un handicap - ils ne donnent pas l'exemple de l'autodiscipline à laquelle l'enfant s'attend de leur part. Il est toujours bon de se rappeler que l'autodiscipline est un processus qui dure toute la vie.

Faciliter le processus du changement

Prendre des décisions Les enfants qui présentent des troubles d'apprentissage sont rarement à l'aise lorsque surviennent des changements inattendus. Même des surprises agréables peuvent les déranger. Ils fonctionnent mieux quand chaque chose est à sa place et que chaque activité survient en temps voulu.

Les enfants d'âge préscolaire ayant des troubles d'apprentissage sont généralement capables de collaborer avec les parents à l'aménagement de leur chambre à coucher et de réserver ainsi des endroits où ranger camions, poupées et vêtements.

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Nos Concours

La tête tranquille grâce à Braun!

Gagnez un thermomètre frontal sans contact de Braun!

Méli-Mélo de livres pour enfants de 6 à 8 ans

Gagnez 10 livres pour enfants de 6 à 8 ans

Commentaires