Vie scolaire

Les enfants perfectionnistes

Votre enfant est exigeant envers lui-même, perfectionniste. Il réagit négativement face aux échecs, il se juge sévèrement et devient anxieux lorsqu’il n’obtient pas les résultats qu’il souhaitait. Comment l’aider tout en l’encourageant dans ses efforts ?

Comprendre ce qui se passe

Lorsque votre enfant commence sa vie scolaire, il éprouve un très grand désir de se sentir compétent, capable, confiant. Il se compare davantage à ses pairs et prend conscience des différences qu’il y a entre ses amis et lui. Cela peut faire en sorte qu’il reconnaisse certaines de ses forces, mais également certaines de ses limites. Il cherche encore beaucoup l’approbation de l’adulte, il veut plaire. Il est fier de dire qu’il est bon ou habile dans certaines sphères de sa vie. Cela peut mettre en lumière chez votre enfant un sentiment de compétition, parfois avec lui-même : il a le goût de se surpasser. Parfois face aux autres : il a le goût d’être le meilleur.

Si votre enfant est parfois déçu de lui-même, cela peut être occasionné par le sentiment qu’il sait qu’il aurait pu faire mieux, puisqu’il est davantage conscient de ses compétences. Mais il est également possible que ce soit parce qu’il aimerait faire mieux, pour se sentir à la hauteur de ses attentes ou de celles de son entourage. En ce sens, il peut être intéressant de se questionner face aux exigences que vous avez envers votre enfant, à savoir si elles sont réalistes compte-tenu de ses habiletés et forces.

Il est important aussi de savoir que les enfants qui sont plus anxieux face à leurs performances ont souvent tendance à attribuer leurs échecs à des éléments internes (« Je ne suis pas bon », « Je n’ai pas assez travaillé ») et leurs réussites à des éléments externes (« J’ai eu de la chance », « Le test était facile »). Cette façon de percevoir les choses amplifie l’anxiété puisque l’enfant ne peut jamais être satisfait de ses efforts ou avoir confiance en ses propres moyens.

Des stratégies à explorer au quotidien

Comme parent, vous pouvez aider votre enfant face à ses défis et ses exigences envers lui-même. Voici comment.

  • Prenez un moment au retour de l’école de votre enfant pour parler de sa journée. Ce qu’il a le plus aimé, le moins aimé, les moments où il a senti qu’il avait besoin d’aide, les moments où il se sentait en pleine possession de ses moyens. Si votre enfant revient à la maison avec un résultat dont il n’est pas satisfait, vous pouvez discuter avec lui de comment il s’était préparé, de ce qu’il a trouvé le plus difficile. De cette façon, il pourra mieux évaluer si son résultat est celui qui représente le mieux ses compétences et ses efforts.
  • Une bonne idée : partagez avec votre enfant vos propres défis. Cela peut aider votre enfant à prendre conscience que personne n’est parfait et que vous aussi, dans votre vie, à la maison ou au travail, il y a des choses avec lesquelles vous êtes moins à l’aise, d’autres où vous vous trouvez très habile.
  • Soulignez ses forces. Quand votre enfant vit une déception, ses émotions négatives pourraient lui faire voir « tout en noir ». De lui rappeler une belle réussite, dans une autre matière, ou lors d’un travail précédent, pourrait l’aider à relativiser la situation et se centrer sur ses compétences, dont il peut être fier!

Pour aller plus loin

Nathalie Couture et Geneviève Marcotte, toutes deux psychologues, ont écrit un petit guide très pertinent sur le sujet, Extraordinaire Moi calme son anxiété de performance. Il s’adresse aux enfants de 7 à 12 ans et il propose des explications, exercices et stratégies afin d’aider les jeunes à mieux vivre les situations où ils exigent beaucoup d’eux-mêmes. Les parents y trouveront également des idées créatives et aidantes afin de soutenir leur enfant dans ces difficultés. C’est publié aux Éditions Midi trente.

Solène Bourque
Psychoéducatrice

Solène Bourque est psychoéducatrice, auteure et enseignante en éducation spécialisée. Elle est également la fière maman de deux enfants de 11 et 13 ans. Depuis 2010, elle a publié huit ouvrages éducatifs pour parents et intervenants et signe aussi des articles pour différents magazines s’adressant aux parents.


Cette semaine
Gérer l’entre-deux des saisons

Froid, chaud, chaud, froid, chaud… entre deux saisons, le mercure joue au yoyo et avec notre patience. On ne sait jamais comment habiller les enfants : c’est un véritable casse-tête! Voici donc nos conseils pas bêtes pour arriver à mieux gérer.

Survivre aux devoirs en 10 trucs

Après le brouhaha de la rentrée, bien vite on fait face aux « terribles » devoirs. Voici 10 trucs pour survivre à ce moment tant redouté par les familles.

L’écoanxiété : le nouveau mal du siècle

Vous avez très certainement entendu parler de Greta Thunberg, cette jeune militante suédoise qui, du haut de ses 16 ans, lutte corps et âme contre le réchauffement climatique. Mais saviez-vous que cette préoccupation extrême pour le sort de notre planète porte un nom?

15 mots de vocabulaire qu’on apprend en devenant parents

C’est fou comme notre vocabulaire s’élargit quand un petit être est sur le point de naître. Du moment de la conception à l’accouchement en passant par les neufs mois de grossesse, sans oublier l’entrée à la garderie et les virus qui viennent avec.

Nos Concours