Vacances

Se protéger du virus du Nil occidental

La présence du virus du Nil occidental au Québec

Le virus du Nil occidental (VNO) est présent au Québec depuis 2002, particulièrement dans les régions du sud-ouest de la province. Le ministère de la Santé et des Services sociaux invite à la vigilance et recommande de prendre les mesures nécessaires pour prévenir cette infection, alors qu'une recrudescence du nombre de cas d’infection a été observée ces dernières années.

« Contrairement à ce qu’on croit généralement, les moustiques qui transmettent le VNO sont plus particulièrement présents en milieu urbain. Il est donc nécessaire d’inciter la population à prendre toutes les mesures nécessaires pour se prémunir contre cette infection, notamment les personnes de cinquante ans ou plus et les personnes ayant un système immunitaire affaibli ou souffrant d’une maladie chronique, qui sont plus à risque de développer des complications », a déclaré la docteure Danielle Auger, directrice de la protection de la santé publique.

Lors d’activités se déroulant à l’extérieur, il est recommandé de se protéger contre les piqûres de moustique, en portant des vêtements longs et de couleur claire, notamment la nuit, tôt le matin et en fin de journée. Il est très important aussi d’utiliser du chasse-moustiques à base de DEET, d’icaridine ou d’eucalyptus citron, selon les indications du fabricant, et d’en appliquer sur les parties du corps exposées à l’air libre, en évitant le visage. Pour protéger la tête et le visage, il suffit de mettre le chasse-moustiques sur le chapeau ou la casquette.

Les symptômes

Les recherches indiquent que les personnes infectées par le virus du Nil occidental n'ont pas de symptômes ou présentent des symptômes bénins. Cependant, les personnes ayant un système immunitaire déficient ou des maladies chroniques présentent un risque plus élevé.

Bien que le risque d'être infecté soit minime – et que le pourcentage des personnes infectées qui deviennent gravement malades soit encore plus faible –, quiconque s'expose aux piqûres de moustiques là où le virus est actif court un risque. Cependant, les risques d'effets graves sur la santé augmentent généralement avec l'âge.

Complications

Moins de 1 % des personnes infectées présentent des complications comme :

  • une maladie grave comme l'encéphalite, c'est-à-dire une inflammation du cerveau;
  • des problèmes nerveux qui peuvent devenir permanents.

Dans de rares cas, le VNO peut causer la mort.

Comment protéger ma famille?

Le meilleur moyen de réduire le risque d'être exposé au virus du Nil occidental est d'éviter les piqûres de moustiques. Vous pouvez réduire le risque d'être piqué par des moustiques de deux manières :

En vous protégeant (et en protégeant votre famille) des piqûres de moustiques

  • Utilisez un insectifuge contenant du DEET ou un autre produit homologué, lorsque vous sortez à l'extérieur.
  • Portez des vêtements protecteurs : chemise à manches longues, pantalon, chapeau. Les couleurs pâles sont préférables, car elles attirent moins les moustiques.
  • Assurez-vous que les moustiquaires de portes et fenêtres sont bien fixées et qu'elles ne sont pas trouées.

Éliminez les gîtes larvaires autour de la maison et du chalet

Le moustique pond ses oeufs dans une eau stagnante. Il faut environ quatre jours aux larves pour devenir des adultes prêts à s'envoler. Il suffit d'un peu d'eau dans une soucoupe sous un pot à fleurs pour qu'un gîte larvaire naisse, d'où l'importance d'éliminer toute source d'eau stagnante :

  • Enlevez deux fois par semaine l'eau qui s'accumule sur les articles extérieurs, comme la couverture de la piscine, les soucoupes sous les pots à fleurs, les bacs de recyclage, les poubelles, etc.
  • Éliminez les vieux objets inutiles qui traînent sur votre propriété (notamment les vieux pneus), car l'eau s'y accumule.
  • Changez l'eau de la pataugeuse, de la baignoire d'oiseaux, du bol de votre animal domestique et de l'abreuvoir de bétail deux fois par semaine.
  • Couvrez d'un grillage les citernes pluviales.
  • Nettoyez régulièrement vos gouttières pour éviter que l'eau s'y accumule.
  • Installez un aérateur dans votre étang décoratif pour permettre une circulation de l'eau à la surface et le rendre peu accueillant pour les larves de moustiques.

Pour plus de renseignements concernant le VNO et les mesures de prévention, la population est invitée à consulter le Portail santé mieux-être au sante.gouv.qc.ca ou à contacter la ligne Info-Santé 8-1-1.

L'utilisation d'insecticides

Des produits en vente libre sont conçus pour éliminer les insectes de jardin et sont inefficaces contre les moustiques. Quant aux autres insecticides, seul un travailleur autorisé par les autorités provinciales et formé à l'utilisation sécuritaire des pesticides peut superviser un programme de lutte contre les moustiques. La décision d'utiliser ou non un insecticide relève des autorités sanitaires locales et provinciales.

En premier lieu, vous devriez essayer d'éliminer les sources d'eau stagnante autour de votre propriété en vous débarrassant de vos vieux pneus ou de vos récipients et en nettoyant vos gouttières. Cependant, dans le cas des sources d'eau stagnante qui ne peuvent pas être facilement drainées, il existe des larvicides de moustiques à usage domestique ou commercial dûment enregistrés. Ces produits contiennent du Bacillus thuringiensis var. Israelensis (Bti), une bactérie très toxique pour les larves de moustiques et dont les effets sur la santé et l'environnement sont minimes. Pour que ces larvicides soient efficaces, vous devez suivre soigneusement les directives concernant leur utilisation.

Qu'est-ce que le DEET?

Le DEET est l'ingrédient insectifuge le plus efficace. On doit toutefois l'utiliser avec précaution. Il ne devrait jamais être appliqué sur la peau d'un enfant âgé de moins de deux ans. Il est disponible sous différentes formules commerciales. Avant d'utiliser ce produit, lisez bien l'étiquette.

Comment protéger un enfant contre les insectes?

Enfants de moins de deux ans

  • N'utilisez pas de produits contenant du DEET sur la peau d'un enfant de moins de 2 ans. Appliquez le DEET sur ses vêtements; vous devrez toutefois le changer lorsque vous rentrerez. N'utilisez le DEET que sur des fibres naturelles (p. ex. coton); ce produit risque de tacher les fibres synthétiques, telles que le polyester.
  • Veillez à ce que l'enfant porte des vêtements aux couleurs pâles, un chandail à manches longues et des pantalons. Les vêtements foncés attirent les moustiques et les mouches noires.
  • Placez du tulle à moustiquaire au-dessus de sa poussette et de son parc de bébé.
  • Éloignez-le des aires boisées, des buissons et des hautes herbes.
  • Ne sortez pas l'enfant à l'aube et au coucher du soleil.

Enfants de plus de deux ans

  • Utilisez un insectifuge dont la concentration en DEET ne dépasse pas 10 %. N'appliquez que de petites quantités à la fois, et ce, le moins souvent possible. N'appliquez le produit que sur les surfaces exposées ou sur les vêtements de l'enfant. Chaque application devrait agir pendant quatre à huit heures. Consultez votre pharmacien pour connaître les produits indiqués pour les enfants.
  • N'utilisez pas d'atomiseurs directement sur la peau des enfants. Pulvérisez le produit dans vos mains et frottez-le ensuite sur la peau de l'enfant. N'utilisez pas d'atomiseurs à l'intérieur d'une tente. Utilisez ces produits uniquement dans des endroits bien aérés.
  • Si votre enfant souffre d'allergies ou a la peau sensible, n'appliquez qu'une petite quantité d'insectifuge sur l'avant-bras de l'enfant pour déterminer s'il est allergique au DEET. Faites ce test plusieurs heures avant d'aller à l'extérieur.
  • Ne mettez pas de DEET en contact avec les mains et les doigts des jeunes enfants, car ils risquent, tôt ou tard, de les porter à leur bouche.
  • N'appliquez pas de DEET sur les parties du corps cachées par des vêtements ou par une couche. Ne l'appliquez pas sur une plaie ouverte ou sur une peau irritée ou brûlée par le soleil.
  • Lorsqu'il n'est plus nécessaire d'utiliser d'insectifuge (par exemple, lorsque l'enfant rentre à la maison), nettoyez à l'eau savonneuse la région où l'insectifuge a été appliqué.
Contre quels insectes le DEET est-il efficace?

Le DEET est efficace contre les piqûres et morsures de moustiques, mouches noires, mouches à cheval, mouches à chevreuil, phlébotomes, puces et tiques. Le DEET ne protège pas contre les piqûres d'abeilles, de guêpes et de frelons.

Y a-t-il des effets secondaires?

L'utilisation du DEET sur la peau peut causer des brûlures, des irritations et des rougeurs. Les enfants sont également susceptibles d'avoir les réactions graves suivantes : convulsions, changements de comportement, léthargie et confusion.

Si un enfant ingère un produit contenant du DEET, les effets secondaires peuvent être graves. C'est pourquoi ce produit doit être gardé hors de la portée des enfants.

Recommandations générales relatives à l'application d'insectifuges
  • Lorsque les insectifuges à base de DEET sont utilisés selon les directives, ils sont inoffensifs et efficaces. Toutefois, des réactions allergiques ou toxiques peuvent survenir.
  • Lisez l'étiquette au complet avant l'utilisation. Les concentrations en DEET des produits commerciaux disponibles au Canada varient entre 5 et 100 %.
  • Surveillez toujours votre enfant lorsque vous lui mettez de l'insectifuge.
  • Évitez le contact d'un insectifuge avec les yeux. Si cela se produit, rincez-les immédiatement à l'eau.
  • Évitez d'utiliser ce produit sur des périodes prolongées et de l'appliquer souvent sur tout le corps.
  • En cas de réaction allergique, cessez l'utilisation du produit.
Comment soigner les piqûres d'insectes?

Les piqûres d'insectes peuvent causer des démangeaisons, des douleurs et des enflures. Si votre enfant a de la difficulté à respirer ou a des nausées, consultez immédiatement votre médecin. Ces symptômes peuvent indiquer une réaction allergique généralisée.

Pour traiter les piqûres d'insectes,

  • Ne tirez pas sur le dard de l'insecte pour l'ôter; cela risque d'injecter encore plus de venin. Enlevez le dard en grattant avec vos ongles ou en vous servant d'une carte de crédit.
  • Appliquez une compresse d'eau froide. Les lotions à base de calamine ou les pâtes à base de bicarbonate de soude et d'eau peuvent apaiser la douleur. Si la piqûre continue à enfler, utilisez de la glace et administrez un antihistaminique. Consultez votre pharmacien pour connaître le produit qu'il vous faut et sa posologie.
Reconnaître les réactions allergiques aiguës

Les réactions allergiques générales, ou «anaphylaxie», sont rares. Composez le 811 (Info-Santé) si votre enfant présente l'une des combinaisons des symptômes suivants : respiration difficile ou collapsus, faiblesse, nausée, vomissement ou urticaire (démangeaisons de la peau et boursouflures).

Si la personne ne présente aucun autre symptôme, un antihistaminique peut calmer les réactions mineures, notamment l'urticaire. Pour les réactions aiguës, utilisez de l'adrénaline (épinéphrine) si disponible.

Source : Santé Canada, ministère de la Santé et des Services sociaux

Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Commentaires