Vacances

La citronnelle est sécuritaire

Le rapport du comité d’experts mandaté par Santé Canada juge injustifié et inadéquat d’interdire que la citronnelle porte l’appellation « chasse-moustique ». La citronnelle n’est pas dangereuse!

La volonté du ministère fédéral de la Santé d’interdire que la citronnelle porte l’appellation « chasse- moustique » est injustifiée et inadéquate, indique le rapport du comité d’experts mandaté par l’organisme fédéral pour évaluer la question. Si les recommandations du comité sont suivies, la citronnelle retrouvera donc sous peu tous ses droits, a appris Le Devoir en consultant le rapport en question, obtenu grâce à la Loi d’accès à l’information.

Le document a été déposé à Santé Canada en mars 2006 et fait encore aujourd’hui l’objet d’une étude approfondie par les scientifiques de l’organisme. La décision finale concernant la citronnelle sera divulguée « à la fin du printemps », indique-t-on. Le ministère avait surpris bien des gens — et probablement aussi quelques mouches — en annonçant en août 2004 que la citronnelle perdrait sous peu le droit de s’afficher comme chasse-moustique.

Non parce que le produit était inefficace, mais parce que Santé Canada se disait incapable de garantir que son usage était inoffensif pour la santé des utilisateurs. Aucune étude n’indiquait une quelconque dangerosité, mais il n’y en avait pas non plus pour prouver son innocuité. Or, dans le doute, l’organisme a préféré jouer de prudence et retirer l’homologation des insectifuges à base d’huile de citronnelle.

Le tollé soulevé par cette décision avait toutefois forcé le ministère et son Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) à mettre le projet en veilleuse. En août 2005, on a donc annoncé que la décision allait être soumise à un deuxième comité d’analyse, formé de cinq experts indépendants. Ce sont les recommandations de ce comité qui ont été présentées à Santé Canada il y a plus de 13 mois.

Et ces conclusions sont claires : la citronnelle n’est pas dangereuse, et rien ne permettait légitimement à l’ARLA d’en douter, lit-on dans le document. Les experts y rappellent que la citronnelle est utilisée depuis fort longtemps comme chasse-moustique et qu’il n’existe à ce jour aucune preuve qu’elle puisse être néfaste pour l’homme.

Le rapport écorche poliment la méthodologie utilisée par l’ARLA. « Les données utilisées pour mener l’évaluation des risques étaient limitées, et le comité émet de sérieuses réserves à propos de la pertinence » de ces études, lit-on.

Plus particulièrement, les cinq scientifiques soulignent que l’ARLA a fait fausse route en s’appuyant sur une étude réalisée sur des rats — pour calculer ce que la peau absorbe du produit — et en supposant que les résultats obtenus étaient aussi valables pour les êtres humains. « La peau de l’humain est 10 fois moins perméable que celle des rats », indiquent les auteurs. Ce faisant, ils évaluent que le calcul d’absorption de la citronnelle par la peau a été « significativement surestimé » et se révèle « non réaliste », ce qui modifie l’ensemble des évaluations faites pour mesurer la toxicité du produit naturel.

En 2004, le ministère fédéral de la Santé avait évoqué sa crainte que les insectifuges à base de citronnelle comprennent une certaine dose de méthyleugénol, un agent potentiellement cancérigène. Sur ce point, le comité d’experts répond qu’il faut s’assurer que le méthyleugénol reste à des concentrations très faibles, si jamais il y en a. Mais, pour bien évaluer les risques liés à l’utilisation de la citronnelle, les experts précisent qu’il faudrait obtenir plusieurs données additionnelles concernant la composition du produit. Autrement, rien ne justifie aujourd’hui son retrait des tablettes.

Source

La Presse Canadienne


Cette semaine
Les signes avant-coureurs d’une crise cardiaque

Chaque année, des milliers de Canadiens et de Canadiennes succombent à une crise cardiaque parce qu’ils ne reçoivent pas le traitement médical approprié assez rapidement.

8 musées à visiter en famille

Quelle bonne idée de visiter un musée avec les enfants ! Excellente façon de les ouvrir sur le monde en plus d’aiguiser leur sens de l’observation et d’émoustiller leur curiosité. Voici 8 musées à visiter sans plus tarder !

Balado Naviguer ensemble : pour les parents ET les ados

Présenté par l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ)

Parents d’ado, vous savez que les sujets à aborder avec votre enfant sont nombreux et que les conversations sont parfois un peu difficiles. Les ados d’aujourd’hui vivent de nombreux changements dans une société en constante évolution, et les parents se sentent parfois démunis pour les soutenir. 

Les risques méconnus du diabète

Février est le mois du coeur. Une occasion parfaite pour se conscientiser à l’importance de notre santé cardiovasculaire afin de vivre longtemps et en pleine forme entourés de ceux qu’on aime. Mais quel est le lien avec le diabète?

Nos Concours

Gagnez l’édition québécoise du jeu Telestrations!

Participez pour gagner votre copie du jeu Telestrations