Garderies

Recherche d'un service de garde

Bébé n’est encore qu’un foetus que déjà on doit penser à l’inscrire sur une liste d’attente dans un service de garde. Voici quelques trucs et conseils pour dénicher la perle rare.

Les fameuses listes d’attente!

En effet, il est important lors de la grossesse de jeter un coup d’œil sur vos besoins de garde pour ensuite mettre votre nom sur des listes d’attentes. Notez bien que certains services de garde conservent votre nom sur leur liste d’attente pendant seulement 6 mois. Il faut donc vérifier à l’occasion où est rendu votre nom sur la liste.

Il existe différents styles de service de garde. Il y a des services de garde non subventionnés (15 $ et plus) et par le fait même non régis et aussi des services de garde subventionnés (7 $) par exemple, les Centres à la petite enfance communément appelés CPE. Ils sont gérés par un conseil d’administration, composé majoritairement de parents. Dans les CPE, aucun profit n’est généré puisque tout surplus est réinvesti pour le bien-être des enfants.

Les CPE offrent deux types de garde : la garde en installation ainsi que la garde en milieu familial. Les deux modes de garde comportent des avantages et des inconvénients. Pour ce qui est de la garde en installation (plusieurs groupes dans une même bâtisse) rares sont les places en pouponnière puisque la plupart des CPE n’ont que 10 places ou moins de disponibles pour ces enfants. Par contre, si vous parvenez à vous décrocher une place en installation, celle-ci offre des heures de garde plus longues c’est-à-dire entre 7h et 18h et ne ferme jamais aux fins de vacances.

La garde en milieu familial quant à elle offre un horaire plus restreint, mais les places y sont plus accessibles. De plus, l’enfant peut s’y développer davantage à son rythme puisque le groupe est moins nombreux et d’âge varié. Le poupon est alors stimulé par des enfants plus vieux que lui et l’environnement ressemble davantage à la routine familiale.

Il y a aussi la garde subventionnée en garderie privée. Ce genre de service de garde ressemble au mode de garde CPE en installation, mais n’est géré que par un seul propriétaire. L’objectif est alors axé sur le bien-être des enfants, mais aussi sur la génération de profits. La garderie privée a une philosophie éducative principalement axée sur la préscolarisation des enfants alors qu’en CPE la philosophie est orientée sur l’apprentissage par le jeu respectant ainsi davantage le rythme de l’enfant.

Trucs et conseils pour dénicher la perle rare

Des services de garde, il y en a pour tous les goûts. Voici quelques pistes vous permettant de bâtir vos questions et ainsi vous forger une opinion :

Quelle est l’heure à laquelle vous devrez déposer et reprendre votre petit?Les sorties à l’extérieur;La grandeur des locaux;La possibilité d’offrir le déjeuner;Le matériel de jeu mis à la disposition des enfants;Les heures d’ouverture et fermeture;Les périodes de vacances (dans le cas de la garde en milieu familial);Le contenu des menus (devez-vous fournir les purées?);Le style d’intervention qui est utilisé lorsque les enfants ne respectent pas les consignes; etcEst-ce qu'il y a des éducateurs dans le milieu?Est-ce qu'il y a une aide-éducatrice pour les groupes des plus jeunes (pouponnière ou 18-24 mois)?Est-ce toujours la même personne qui remplace aux pauses?Les locaux sont-ils individuels pour chaque groupe ou divisés pour 2 groupes?Changement de locaux selon les périodes (ex local musique, local psychomoteur, etc.) ou toujours même local?Option, alternative pour enfant qui ne dort pas à la sieste (ex. local où jeux tranquilles ou encore, demeure quand même sur matelas et se repose)?Possibilité d'aller observer notre enfant dans son groupe, voir comment il se comporte?

La plupart des services de garde possèdent une régie interne qui peut s’avérer un outil fort utile puisqu’il comprend tout le fonctionnement concernant les paiements, les vacances et les règles concernant le quotidien du service de garde.

En tant que parents, vous avez le rôle de fournir tout ce qui est nécessaire à votre petit, de répondre aux demandes du service de garde et surtout de clarifier au fur et à mesure ce qui vous dérange dans le service offert. Une attitude de ce genre diminue beaucoup les conflits qui pourraient survenir.

La période d’intégration

La période idéale pour l’intégration d’un poupon est entre ses 6 mois et ses 9 mois, puis après 13 mois. En effet, entre 9 mois et 13 mois l’enfant traverse la phase de la peur des étrangers, ce qui rend l’intégration beaucoup plus difficile. Il est important de prévoir une période d‘intégration progressive pour le petit. En effet, vous pouvez aller rendre visite à l’éducatrice quelques jours avant le grand jour, puis laisser le petit pour de courtes périodes.

Lorsque le grand jour arrive, le parent doit respirer et faire confiance à son enfant en ce qui concerne cette nouvelle étape dans sa vie. Il faut prévoir de 4 à 6 semaines pour l’intégration complète de votre petit. En voici les différentes étapes :

  1. L’enfant est content de cette nouvelle routine et par l’action qui s’y déroule
  2. L’enfant commence à comprendre qu’il devra venir ici tous les jours et ce n’est pas toujours drôle.
  3. L’enfant craint que son parent ne revienne pas le chercher (peur de l’abandon)
  4. L’enfant comprend que son parent viendra le chercher après qu’il se soit bien amusé avec ses copains

À retenir 

Le choix d’un mode de garde peut parfois être insécurisant, voire même déchirant. Par contre, il est essentiel au développement socio-affectif de votre petit. Rappelez-vous : ce n’est pas la quantité de temps passé avec son tout-petit, mais plutôt la qualité de ce temps qui importe.

Pour plus d’infos ou pour consulter la liste de nos conférences, consultez notre site Internet ou le 514.582.6164

Annie Gohier
Coach de vie, Post maître PNL

Post-maître en PNL, Coach de vie familiale, conférencière et formatrice, elle travaille auprès des familles et des individus. Ses connaissances approfondies sur l'éducation à la petite enfance, jumelées à une expertise en PNL, permettent des interventions innovatrices, simples et puissantes. N'hésitez pas à la contacter pour obtenir plus d'informations sur sa pratique auprès des enfants et leur famille. www.anniegohier.com ou 514-582-6164. [email protected]


Cette semaine
Covid-19 - Le partage des congés des Fêtes pour les parents séparés

Le 19 novembre 2020, le Gouvernement du Québec annonçait les mesures d’assouplissement permises pour les rassemblements durant les Fêtes de fin d’année 2020. Un casse-tête pour les parents séparés? 

Laissez-les croire au Père Noël!

Est-ce qu’on doit laisser nos enfants croire au Père Noël et à toute cette magie des Fêtes? Absolument, et Solène Bourque nous dit pourquoi!

Le baby blues, ce phénomène mal connu

On l’entend sans cesse ce terme, baby blues, et pourtant il est si mal connu du grand public et même des professionnels de la santé. On l’utilise sans bien le comprendre alors que, pourtant, jusqu’à 80 % des femmes en connaissent un épisode plus ou moins difficile.

Un calendrier de l’Avent dans le sapin

Ce que j’aime du temps des fêtes avec les enfants, c’est toutes ces traditions magiques qui mettent des étoiles dans leurs yeux.  

Nos Concours

Gagnez le livre Bœuf braisé au jus

Participez pour gagner le livre Bœuf braisé au jus de Mamzells

Gagnez une Poupée Maplelea

Participez pour gagner une poupée Maplelea de votre choix et un journal d'histoire

Commentaires