Garderies

Une garderie en pleine nature : des bienfaits assurés

Dans les pays scandinaves, il n’est pas rare de voir les enfants passer leur journée entière dehors. Les bienfaits physiques, psychologiques et émotionnels sont prouvés, si bien qu’au Québec, l’idée a fait des petits. 

Lorsque le temps est venu de placer son enfant en garderie, Karine Gravel, souhaitait lui trouver un établissement offrant le même style de vie qu’à la maison. Pour celle qui a mis le plein-air au cœur de ses priorités, le défi était grand. Elle a donc rêvé. Durant plus d’un an. Elle s’est imaginé le milieu de garde parfait pour ses enfants et a décidé de le créer. « J’ai fait beaucoup de lecture sur ce qui se fait dans les pays scandinaves et j’ai eu envie de mettre sur pied ce projet pour reconnecter les enfants avec le milieu naturel. »

Un concept bien différent

La garderie Nature au Saguenay, qui a ouvert ses portes en octobre, prône une approche pédagogique par la nature et l’aventure. Les enfants évoluent dans un concept bien différent d’une garderie traditionnelle. Ils passent une très grande partie de leur journée dehors. « Quand les enfants arrivent à la garderie, on part en forêt, explique Karine Gravel. La journée se construit d’elle-même. Les enfants peuvent décider d’aller nourrir les oiseaux, de partir sur les traces de pas d’un lièvre ou d’aller glisser. » La collation et le dîner se passent généralement à l’extérieur ou encore dans de petites huttes aménagées dans les bois. Les poupons font parfois la sieste à l’extérieur. « Après une petite marche en traineau, ils s’endorment, bien emmitouflés, explique Mme Gravel. C’est beau à voir. » 

L’importance du jeu libre

De plus en plus, les enfants ont un horaire structuré et le jeu libre est mis de côté. Or, selon de nombreux spécialistes, le jeu libre permet aux enfants d’être davantage créatifs et autonomes, en plus de développer leur leadership. Les enfants qui jouent à l’extérieur seraient plus souvent placés en contexte de jeu libre puisque le milieu extérieur est davantage propice à la prise de décisions et à la résolution de problèmes. « L’extérieur est beaucoup moins structuré que les espaces intérieurs, explique Mme Gravel. 

Accepter le risque sain

Dans ce type d’installation, la notion de prise de risque est au cœur de la pédagogie. Les enfants peuvent expérimenter et relever bon nombre de défis. « On grimpe des rochers, on a des ponceaux à traverser. On part à l’aventure et l’aventure, ça nécessite un risque sain. Les éducatrices sont là, elles observent et bien sûr, s’il y a un danger, elles interviennent. » Mme Gravel sent d’ailleurs un émerveillement chez les enfants. « Ils sont fiers d’eux, ils deviennent plus autonomes et plus curieux. Ils prennent confiance en leur capacité. »

Les effets bénéfiques 

Plusieurs études le démontrent; les enfants qui passent une bonne partie de leur journée à l’extérieur bénéficient d’une meilleure santé physique, d’un meilleur sommeil en plus de se développer complètement au niveau moteur. Ils intègrent également de meilleures habitudes de vie quant à la pratique d’activités physiques à long terme. Ils libèrent davantage d’énergie accumulée et dans certains cas, on peut observer une diminution des troubles d’hyperactivité et d’attention. À la garderie Nature, on observe déjà certains effets positifs, même si l’établissement n’est ouvert que depuis quelques semaines. « Des parents me disent que les enfants dorment mieux, qu’ils sont de meilleure humeur et qu’ils écoutent davantage les consignes », conclu Karine Gravel. Elle espère d’ailleurs que sa garderie en incitera d’autres à prendre un virage nature!

Source : Garderie nature

Image de Joanie Chartrand


Cette semaine
Six questions pour faire la lumière sur la dermatologie en ligne

La télémédecine fait désormais partie du quotidien des familles québécoises. Mais quel est le niveau d'efficacité de cette pratique? Dre Émilie Bourgeault, dermatologue chez DermaGo.ca, nous donne son point de vue. 

La plagiocéphalie - syndrome de la tête plate

« Encore trop de bébés à la tête plate » selon l’article sur le sujet de la plagiocéphalie paru à l’automne 2017 dans le journal La Presse. Les récentes études sur cette condition clinique du nourrisson sont unanimes, pour éviter le port du casque (orthèse crânienne) le dépistage de la plagiocéphalie doit se faire très tôt.  

10 raisons de leur faire des câlins

Le 21 janvier, c’est la Journée internationale des câlins et plus que jamais on en a tous besoin! C’est le moment parfait pour devenir un peu gaga et se raconter tous ces petits riens qui nous explosent le cœur et nous poussent à étreindre nos enfants, peu importe leur âge!

L'attachement et le détachement parent-enfant

Est-ce que je vais rendre mon enfant dépendant si je le prends dans mes bras? Voilà la question que j’ai reçue d’une lectrice. Son bébé d’un an traverse une phase très « maman » ; elle se demande comment gérer la situation.

Nos Concours

Gagnez 1 camion Monster Jam de LEGO

Participez pour gagner un des deux nouveaux produits LEGO

Gagnez une carte-cadeau Boutique À Ton Tour

Participez pour gagner une des deux carte-cadeaux de 25$

Commentaires