Sécurité

Soyez zen au volant

Périple pénible en voiture? Voici comment éviter que les hurlements de votre aîné fassent sauter le bouchon de votre patience avant que le bouchon de circulation se retire.

Réduire les sources de frustration

La congestion routière : bouchée, congestionnée, la route est disparue sous la file de voitures, stationnées. Réfrénez votre colère; celle-ci est source de fatigue en surplus pour vous, mais elle constitue également un fort mauvais exemple pour vos enfants, de qui vous exigez un calme plat…

La pénurie de stationnements et les parcomètres gourmands : si possible, prévoyez une dizaine de minutes de plus que la durée moyenne du trajet, temps qui sera consacré à tourner en rond pour chercher une place pour vous garer. Alimentez toujours la petite banque de pièces d’un et de deux dollars dans la voiture.

Une contravention! Là encore, il est préférable de ne pas s’emporter… Acceptez la punition comme une fatalité de laquelle émergera la remarque suivante : « Il vaut mieux prévenir que faire souffrir son portefeuille… »!

Horaire trop chargé : Si l’on pouvait se téléporter plutôt que de faire une course contre la montre en voiture… En fait, les deux mots-clés qui permettent le mieux de faire face à cette contrainte sont planification et organisation. Et l’excuse béton pour un léger retard : je préférais perdre quelques minutes plutôt qu’un bras ou ma vie dans un accident lié à la vitesse au volant…!

Les inévitables crises d’enfants : Bien sûr, rares sont les parents qui ne penseront pas à apporter quelques jeux et jouets. C’est toutefois rarement suffisant pour réduire au minimum le temps de plaintes et de gémissements de tout acabit. La promesse d’une petite surprise ou d'une gâterie qui les attend à l’arrivée – conditionnelle à l’obtention d’un comportement acceptable – peut être efficace, mais le résultat de leurs efforts étant éloigné sur le fil de leur notion du temps, son efficacité est limitée. Pour les tout-petits les plus turbulents, mal à l’aise ou impatients, il existe un petit truc de dernier recours : parler, parler et les faire parler. « Regarde comme le gazon est vert! », « Regarde le camion jaune et bleu! », Votre petit ange bouillant apprendra, du coup, les couleurs… !

La peur des infrastructures : Ce type d’angoisse était peu présent il y a une dizaine d’années (ou peut-être ceux qui la ressentaient étaient-ils plus discrets…), mais les incidents et accidents survenus à Montréal et à Laval en 2000, en 2006 et plus récemment encore ont accru la peur des infrastructures. Outre rester chez soi ou emprunter les transports en commun, il y a peu de moyens de la contrer : il faut tenter d’oublier en écoutant la radio ou sa musique préférée…

La ville, une géante qui fait peur : Elles fascinent, mais les grandes villes, avec leur réseau de transport souvent alambiqué et généralement surchargé, peuvent inspirer la crainte aux résidants de la campagne, voire de la banlieue, que l’on déracine ou qui doivent simplement s’y rendre pour le travail ou des achats. Pourquoi ne pas opter tout simplement pour le taxi s’il s’agit d’escapades peu fréquentes? Si vous devez vous y rendre pour le travail, combiner voiture et transport en commun peut s’avérer un choix judicieux.

Objets incontournables pour éviter les désagréments

Le GPS
Se perdre entraîne une perte de temps frustrante fort indésirable lorsqu’on a un horaire déjà très chargé, alors ce petit outil est fort utile. Trop coûteux pour votre capacité financière? Vous pouvez le placer dans la liste de suggestions de cadeaux offerts par vos proches!

La musique
Elle est désormais essentielle en voiture et rares sont les conducteurs qui s’en privent, cependant assurez-vous d’apporter les CDs préférés de chaque membre de la famille, ou alors de télécharger leurs pièces favorites dans le iPod.

Lecteur de DVD
Remercions l’inventeur de ce bijou technologique, grâce auquel vous pourrez disposer d’une heure ou plus sans crises ou lamentation.

Collations et petites douceurs
Pour les itinéraires de deux heures ou plus, il est sage d’emporter de petits sacs individuels de collations, agrémentées de quelques friandises et même quelques « sucreries d’urgence » pour les grands drames du voyage…!

Gestes et actions recommandés pour éviter les désagréments
  • Assouplissez les règles. Même s’il est clairement établi que les cris, grognements et voix trop élevée sont interdits, n’oubliez pas que l’on exige déjà de nos enfants un effort considérable en les « forçant » à demeurer assis longtemps dans un habitacle restreint.
  • Établissez dès le départ les conditions d’écoute de la musique : chacun des membres de la famille disposera d’une période de temps limitée pour « imposer » aux autres sa musique préférée…
  • … et pourquoi ne pas intercaler, entre chacune de ces écoutes, des moments de silence, en proposant à vos enfants ces instants pendant lesquels ils peuvent rêver ou compter (dans leur tête) les voitures?
  • Si vous êtes fatiguée, évitez l’excès de chaleur : profitez de l’air conditionné!
  • Tâchez de vous offrir des arrêts toutes les deux heures et si possible, optez pour des haltes ou endroits où votre progéniture peut courir!
Calculatrice d'accouchement

Calculez votre date d'accouchement en rentrant la date de vos dernières règles.

Cette semaine

Concours Partenaires

Dormez en toute quiétude grâce à Angelcare

Gagnez un moniteur de mouvements respiratoires pour bébé avec video

Nos Concours

Moins c’est sucré, mieux c’est!

Gagnez deux certificats cadeaux de produits IÖGO nano

Cet hiver restez au chaud grâce à Louis Garneau!

Participez pour gagner des sous-vêtements en polar pour enfants et adultes

Commentaires